Hydrangéa velu

Hydrangéa velu, Hydrangea sargentiana
Hydrangéa velu, Hydrangea sargentiana

Botanique

Nom latin  : Hydrangea sargentiana
Synonymes  : Hydrangea aspera subsp. sargentiana
Famille  : Hydrangeacées
Origine  : Asie, Himalaya
Période de floraison : fin juillet à septembre
Couleur des fleurs  : mauve et blanc
Type de plante : arbuste d'ornement
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34°C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : humifère
Acidité du sol  : fortement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : frais
Utilisation : fond de massif, lisière mi-ombre
Plantation, rempotage : printemps, fin d'été
Méthode de multiplication : bouture, marcottage

Hydrangea sargentiana est une espèce hydrangéa velu, un arbuste de la famille des Hydrangéacées, de même genre que les hortensias. Il est originaire d’Asie, poussant dans les forêts ou sur les pentes de moyenne altitude. Extrêmement rustique et coriace, cet hydrangéa velu, rare en culture, gagne à être connu. C’est un arbuste de caractère : son feuillage est remarquable et ses inflorescences sont intéressantes. Il est de plus assez facile à cultiver.

Hydrangea sargentiana est parfois considéré comme une sous-espèce d’Hydrangea aspera, bien que leurs ports soient très différents.

Description de l’Hydrangea sargentiana

Hydrangea sargentiana forme un arbuste érigé aux branches épaisses, peu ramifiées. Il peut atteindre 2 à 3 m de hauteur. Ce port un peu sévère est valorisé par un feuillage impressionnant. Ils portent de grandes feuilles sombres et texturées, recouvertes de poils. Un pétiole épais maintient un limbe ovale et rugueux, long jusqu’à 30 cm pour une largeur de 15 cm. Ces très belles feuilles parfois rougissantes ont de plus des nervures bien marquées.

Les inflorescences sont apicales, pas particulièrement nombreuses, mais atteignant jusqu’à 16 cm de large. Elles sont aplaties, bombées en leur centre. Les fleurs centrales, fertiles, sont minuscules, mais denses, de couleur mauve, tandis que les quelques fleurs à grands sépales du pourtour sont blanches. Sa floraison qui s’étale de fin juillet à septembre.

Avec le temps et l’âge, Hydrangea sargentiana, développe des drageons. Ces rejets élargissent la souche peu à peu.

Comment cultiver Hydrangea sargentiana ?

Hydrangea sargentiana apprécie un sol toujours frais, qui ne doit jamais sécher complètement de tout l’été. Il est particulièrement rustique puisqu’il supporte des gelées dépassant les -34 °C, cependant, des courants d’air gelés peuvent abimer ses jeunes feuilles encore tendres.

Il demande une exposition d’ombre claire à mi-ombre, il tolère en effet quelques heures d’ensoleillement. Il supporte mieux les atmosphères sèches que les hortensias (Hydrangea macrophylla). Par contre, une ombre trop profonde amenuise les inflorescences.

Hydrangea sargentiana sera magnifique dans un sol humifère, généreusement enrichi de terreau ou de compost à la plantation, puis éventuellement en surface autour de la plante dans les années qui suivent. Il est relativement tolérant pour le ph du sol, sauf s’il y a excès de calcaire.

Comment multiplier Hydrangea sargentiana ?

Les boutures ont peu de succès, ce qui est d’autant plus ennuyeux qu’il ne comporte pas toujours un grand nombre de branches.

La plante peut être reproduite en prélevant de jeunes drageons s’il y en a, au printemps ou en automne.

Le semis de cette espèce ou sous-espèce est possible. Les fleurs attirent beaucoup d’insectes pollinisateurs et produisent de petites graines ailées. Elles germent au bout de 3 mois à 20 °C.

Espèces et variétés de Hydrangea

75 à 80 espèces dans ce genre

  • Hydrangea paniculata, l’hortensia paniculé
  • Hydrangea petiolaris, une espèce grimpante
  • Hydrangea involucrata, autre espèce velue, plus basse
  • Hydrangea serrata, l’hydrangea japonais
  • Hydrangea aspera, l’hydrangéa rugeux
Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire