Fruit du dragon rouge, Pitaya rouge

Fruit du dragon rouge, Pitaya rouge, Hylocereus undatus

Botanique

N. scientifique Hylocereus undatus
Synonyme Lespimium cruciforme
Origine Amérique tropicale
Floraison juin à septembre
Fleurs crème, jaune, rose
Typecactus grimpant et fruitier
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur1 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, -1 °C
Exposition mi-ombre à ensoleillée
Solriche et humifère
Acidité légèrement acide à neutre
Humidité normal
Utilisationvéranda, pot à l'extérieur, cultivé pour son fruit ou ses énormes fleurs, porte-greffe
Plantationprintemps, été
Multiplicationboutures, semis
Fruit du dragon rouge, Pitaya rouge, Hylocereus undatus

Hylocereus undatus, qui produit le fruit pitaya rouge, appelé encore le fruit du dragon, est un cactus grimpant ; il fait partie de la famille des Cactacées. On ne connait pas son origine exacte, si ce n’est qu’il provient du continent américain, tant sa culture s’est répandue dans le monde. Il est particulièrement cultivé en Asie pour ses gros fruits sucrés et nourrissants.

Description du pitaya rouge

Hylocereus undatus est une espèce forestière. Dans les forêts tropicales, il s’enracine dans le sol, produit une unique longue tige qui s’agrippe au tronc à l’aide de racines-crampons, un peu à la manière du lierre, et enfin se ramifie très abondamment, fleurit et fructifie au niveau d’une branche une fois qu’il a trouvé l’endroit où la lumière est suffisante. Dans la chaleur et l’humidité, il est capable de s’allonger de 3 m en une année.

Ses tiges sont trigones, vertes, ailées, souvent crénelées et peu épineuses, de 7 cm de large. Les fleurs sont superbes, longues de 30 cm, en forme d’entonnoir. Le calice est formé de sépales jaune vert longs et étroits, la corolle blanche est constituée de multiples et larges pétales. Les étamines sont curieusement soudées en cylindre. Cette fleur très parfumée s’ouvre préférentiellement la nuit où elle est pollinisée par les chauves-souris et les papillons de nuit. Le pitaya rouge (sauf variété spécifique,) n’est pas autofécond, il faut 2 clones différents pour obtenir un fruit : un pitaya rouge, écailleux et pesant entre 300 et 450 g.

En culture, le pitaya rouge n’a pas besoin d’atteindre la canopée et  ses tiges se ramifient dès qu’elle obtient suffisamment de lumière, on peut donc espérer limiter sa hauteur à 1 à 2 m. Pour une culture fruitière, Hylocereus undatus est généralement appuyé ou palissé sur un poteau en T, ses branches florifères retombant du haut du T.

Le pitaya rouge est un très beau fruit imberbe, rouge avec des écailles vertes. Coupé en deux il montre une chair blanche parsemée de petites graines noires. En gout et texture, il rappelle vaguement le kiwi.

Cependant, ce fruit doit être cueilli à maturité, car il est incapable de murir après la cueillette. Il est excellent au bout de 45 jours environ après la fleur, lorsqu’il est sur le point d’éclater, ce qui n’est pas toujours le cas des fruits commercialisés, qui peuvent être décevants.

Comment cultiver le fruit du dragon ?

Dans tout climat où il gèle fréquemment en hiver, Hylocereus undatus est cultivé en gros pot, que l’on hiverne à l’intérieur (véranda, serre, garage, sous-sol,) durant l’hiver et que l’on ressort à la lumière, généralement dehors pendant la belle saison.

Il demande un sol drainant, légèrement acide à neutre : du terreau allégé par du sable grossier. Il est installé au soleil dans les régions fraiches ou en ombre lumineuse ou ombragée aux heures les plus chaudes dans les climats plus brulants.

L’été, il nécessite des arrosages copieux et réguliers, la terre doit presque sécher entre chaque arrosage. Il apprécie des apports d’engrais tous les 15 jours. L’hiver, la terre est à peine humidifiée de temps en temps lorsque les tiges s’amaigrissent trop.

Comment multiplier le pitaya rouge ?

Le semis est très facile, c’est un vrai plaisir, mais Hylocereus undatus demande ensuite environ 7 années avant de pouvoir fructifier.

Les boutures de tige s’enracinent rapidement au printemps ou en été. Une tige bouturée de 30 cm est capable de fleurir au bout de 1 an ou 2.

Le saviez-vous ?

Les fruits que vous pouvez rencontrer sous le nom de pitaya peuvent être issus de différentes espèces de cactus, et même pour certaines variétés d’hybridation  entre elles. Parmi le genre Hylocereus, il peut y avoir des pitayas à partir d’espèces de :

  1. Costarricencis (pulpe magenta)
  2. Polyrhizus (pulpe rouge)
  3. Guatemalensis (pulpe rouge)
  4. Peruvianus (pulpe blanche)
  5. Vietnamese (pulpe blanche)

Un autre genre produit le pitaya jaune, Selenecereus megalanthus

Espèces et variétés de Hylocereus

Environ 30 espèces dans ce genre

Des variétés fructifères améliorées : Rosa, Cebra, Sin Espina, Caribe…

Lire aussi
Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra

D'un beau rouge de velours, la russule rouge apporte sa touche vive, tirant sur le rose, à cette grande famille de Basidiomycètes commune dans nos régions

Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber

Centranthus ruber, la valériane rouge est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées. Originaire des régions méditerranéennes, spontanée sur les zones rocheuses ou les pentes...

Airelle rouge, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge, Vaccinium vitis-idaea Airelle rouge, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge, Vaccinium vitis-idaea

L'airelle rouge, Vaccinium vitis-idaea, est un sous-arbrisseau appartenant à la famille des Éricacées, tout comme les bruyères. Vaccinium vitis-idaea est largement réparti dans l'hémisphère nord,...

Coprin à tête rouge, Coprinopsis erythrocephala Coprin à tête rouge, Coprinopsis erythrocephala

Rouge vermillon à orange sur le sol nu, le Coprin à tête rouge se repère et s'identifie sans peine. Il perdra vite sa superbe, deviendra noir et liquide comme de l'encre,[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Miarioux (Trois rivières)
    J'adore votre site il est merveilleux.
    Répondre à Miarioux
    Le 15/04/2019 à 22:15