Crocus jaune d'automne, Vendangeuse

Crocus jaune d'automne, Vendangeuse, Sternbergia lutea

Botanique

N. scientifique Sternbergia lutea
Famille Amaryllidacées
Origine de l'Italie à l'Iran
Floraison septembre, octobre
Fleurs jaune
Typebulbe
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur20cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -6°C
Exposition ensoleillée
Solsablonneux et drainant
Acidité neutre à basique
Humidité normal à sec
Utilisationmassif, rocaille, potée
Plantationaoût
Multiplicationdivision des bulbes
Crocus jaune d'automne, Vendangeuse, Sternbergia lutea
Très belle fleur qui pallie le manque de couleur jaune au jardin à l'automne. Elle ne nécessite aucun entretien et se multiplie seule en agrandissant le parterre de plantation .

Sternbergia lutea est un bulbe, de la famille des Amaryllidacées, originaire du bassin méditerranéen et du Moyen orient. Il y pousse en groupe sur des zones naturelles dégagées et rocheuses, supportant une forte sècheresse en été.

Couramment appelé le crocus jaune d’automne, Sternbergia lutea ressemble par sa forme à un crocus fleurissant à l’automne, mais s’apparente davantage aux narcisses. Il est aussi nommée la vendangeuse, car il s’est naturalisé au milieu des vignes dans le sud de la France, et qu’il fleurit en même temps que la récolte du raisin. Sternbergia lutea est une excellente plante bulbeuse à floraison automnale, dans les régions pas trop froides. De culture aisée, elle nous offre une charmante floraison de bulbeuse à contre-saison.

Description du crocus jaune d’automne

Des bulbes allongés atteignant de 3 à 4 cm de diamètre. Ils portent des feuilles rubanées, d’un vert soutenu, et ayant une croissance distique : la plupart des feuilles poussent face à face. Une fleur unique en coupe, d’un jaune très lumineux, s’épanouie au bout d’une tige de 15 à 20 cm. Elle est formée de 6 tépales, 3 pétales et 3 sépales qui se ressemblent. La fleur montre 6 étamines, ce qui permet de la différencier d’un crocus qui n’en possède que 3. Chaque bulbe peut produire plusieurs fleurs.

Cycle de vie de Sternbergia lutea

La plante doit être enterrée, au plus tard à mi-août, car dès début septembre, les fleurs commencent à s’épanouir, pour s’arrêter début octobre. Les feuilles sortent en même temps que les fleurs ou après et se développent durant l’hiver. Elles finissent leur saison de croissance au printemps, en fanant, et le bulbe entre en repos durant l’été.

Culture de la vendangeuse

Le Sternbergia lutea est très beau planté par petits groupes, à 5 cm de profondeur. Il est installé en sol bien drainant, de préférence sablonneux, enrichi avec du terreau bien décomposé. Si le sol est trop argileux, un apport de sable grossier permet d’alléger la texture de la terre : le crocus jaune d’automne doit pouvoir recevoir la pluie hivernale sans tremper dans l’eau. C’est une plante qui aime les sols neutres à basiques.

D’autre part, moyennement rustique, il souffre de trop grand froid en hiver, on lui offre donc une orientation plein sud, abritée par un mur dans les régions où le thermomètre descend en dessous de -4 °C, ainsi qu’un paillage autour des feuilles.

En été, les bulbes se développent mieux et sont plus florifères s’ils surchauffent en plein soleil, avec une grande sécheresse.

Chaque année les bulbes sont nourris par du terreau déposé en surface ou de l’engrais.

Quand diviser Sternbergia lutea ?

Les bulbes se multiplient avec les années. Ils ont besoin être divisés tous les 4 à 5 ans, car ils deviennent trop serrés. Sternbergia lutea peut être divisé pendant sa période de repos, en été.

Le saviez-vous ?

Le Sternbergia lutea est considérée comme une espèce menacée ; elle est commercialisée sous CITES. Cela signifie que sa commercialisation est légiférée et que son exportation demande un certificat. Elle n’est tolérée que tant que l’espèce n’est pas mise en danger dans ses régions d’origine.

Espèces et variétés de Sternbergia

Le genre comprend 9 espèces, Sternbergia candida, à la floraison printanière blanche, Sternbergia schubertii, une rareté, Sternbergia sicula, une version naine de Sternbergia lutea, Sternbergia vernalis, aux fleurs jaunes en janvier

Lire aussi
Nénuphar jaune, Plateau, Aillout d’eau, Nuphar lutea Nénuphar jaune, Plateau, Aillout d’eau, Nuphar lutea

Le Nuphar lutea, ou nénuphar jaune, est une espèce aquatique française que l'on peut encore rencontrer dans les lacs, les étangs, les mares et les rivières assez calme. Elle fait[...]

Colchique d’automne, Safran des prés, Crocus d'automne, Safran bâtard, Colchicum autumnale Colchique d’automne, Safran des prés, Crocus d'automne, Safran bâtard, Colchicum autumnale

Le colchique d'automne est une plante bulbeuse indigène, répartie surtout sur l'est de la France. La fleur de Colchicum autumnale ressemble à celle d'un crocus, bien qu'elle ne soit pas[...]

Bâton de Jacob, Asphodéline jaune, Asphodeline lutea Bâton de Jacob, Asphodéline jaune, Asphodeline lutea

Asphodeline lutea, l'asphodeline jaune, encore appelée bâton de Jacob est une plante vivace de la famille des Liliacées. Etroitement apparentée aux asphodèles, l'asphodeline est originaire du...

Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens Chanterelle jaune, Craterelle jaune, Craterellus lutescens

Petite trompette aux teintes vives, la Chanterelle jaune, Craterellus lutescens, égaie les sous-bois de conifères les jours les plus courts de l'automne. Ce champignon Basidiomycète est un aussi...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Jojo (Rhônes alpes)
    J'ai la même question que Ghislaine. Peux-t-on récolter les pistils des crocus jaune pour du safran ?
    Répondre à Jojo
    Le 16/09/2015 à 18:18
  • Ghislaine (Pays de loire)
    Bonjour j'ai des crocus jaune dans mon jardin peux t'on récolter les pistils pour du safran merci
    Répondre à Ghislaine
    Le 15/09/2014 à 20:28