Muscari latifolium

Muscari latifolium

Botanique

N. scientifique Muscari latifolium
Famille Asparagacées
Origine Turquie
Floraison avril, mai
Fleurs bleu
Typeplante à bulbe
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur15 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -34°C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant en sol drainé
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal, mais bien drainé
Utilisationrocaille, sous-bois, parterre
Plantationété
Multiplicationdivisions, semis
Muscari latifolium

Muscari latifolium est une plante à bulbe de la famille des Asparagacées, de plus en plus cultivée depuis qu’elle a obtenu un prix du mérite de jardin. Originaire des forêts de conifères des montagnes de Turquie, Muscari latifolium est une plante bien rustique et facile de culture. Elle offre un magnifique camaïeu de bleu, qui met remarquablement en valeur les autres bulbes printaniers, tous en apportant un peu de finesse avec ses petites fleurs.

Description de Muscari latifolium

Muscari latifolium est grand pour un muscari puisqu’il est capable d’atteindre 40 cm de hauteur. Les bulbes s’enracinent à une dizaine de cm de profondeur. Son cycle de vie commence à la fin de l’été ou au début de l’automne. Il est facile à reconnaitre parmi les autres muscaris, car il ne montre qu’une large feuille, pruinée et enroulée à la base. Il y a parfois, mais plus rarement 2 feuilles. Le feuillage persiste en hiver, la hampe florale émerge au printemps plus ou moins tôt en fonction du temps. Elle montre une unique tige florale : une longue grappe de fleurs. Les fleurs sont petites de 5 à 6 millimètre de longueur, en forme d’urne, mais si serrées les unes contre les autres qu’elles forment un cône dense. Les fleurs du bas sont fertiles, et capables de produire des graines après pollinisation par les insectes. Elles montrent une couleur bleu très foncé presque noire, les fleurs du haut de l’épi contrastent en bleu clair et lumineux. Elles sont stériles et ne sont présentes que pour d’attirer les insectes.

Muscari latifolium termine son cycle végétatif en d’été et connait une courte période de dormance estival au moment où ses feuilles jaunissent et disparaissent.

Culture de Muscari latifolium

Le Muscari latifolium est facile de culture et complètement rustique du moment qu’on lui offre un sol suffisamment drainant. Seul un sol qui maintient trop l’eau autour du bulbe peut conduire à un échec de culture.

il aime une exposition d’ensoleillée à mi- ombre, voire à l’ombre épaisse sous les arbres caducs. Il se développe d’ailleurs bien en sous-bois sous les feuillus, profitant de la lumière au printemps avant que les feuilles ne poussent et du drainage apporté par les racines des arbres. Le drainage peut aussi être amélioré par un apport de gravier fin, soit en lit sous les bulbes soit mélangé à la terre si besoin.

Peu importe la qualité du sol, il se suffit d’un sol pauvre, même s’il se développe davantage en sol enrichi. Il peut également être cultivé en pot. Il faut alors arroser copieusement en automne et hiver, puis diminuer les arrosages en été, pour les stopper pendant la dormance.

Le meilleur moment pour les planter est en septembre, pour qu’ils démarrent leur cycle le plus tôt possible. Les bulbes sont enterrés à une profondeur minimale de 10 cm.

Multiplier Muscari latifolium

Le bulbe produit des bulbilles autour du bulbe central, ceux-ci peuvent être séparés et replantés ailleurs. Cette opération s’effectue en été dès que les feuilles jaunissent, juste à la fin du cycle végétatif, lorsque la plante entre en repos et que les restes des feuilles permettent encore de la localiser. La transplantation est possible durant tout le repos de la plante, mais celui-ci est court.

Semis : Muscari latifolium se ressème volontiers spontanément. Il est possible ensuite de regrouper les jeunes plantes éparses, que l’on retrouve généralement dans la pelouse. Le semis surveillé n’est pas forcement aisé, car la levée est longue et aléatoire. Une plante issue de semis met environ 4 années avant de fleurir.

Espèces et variétés de Muscari

30 espèces dans ce genre, originaires des régions méditerranéennes et d’Asie mineure dont Muscari botryoïdes, le muscari raisin, et Muscari comosum, le muscari à toupet.
Muscari chalusicum, un dégradé de bleu venu d’Iran
Muscari tenuifolium, floraison originale et peu courant
Muscari macrocarpum, fleurs jaunes et odorantes

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Muscari négligé, Muscari à grappe, Muscari neglectum Muscari négligé, Muscari à grappe, Muscari neglectum

Muscari neglectum, est un tout petit muscari à grappe, parmi les plus foncés en couleur, presque noir. C'est l'une de nos espèces indigènes de France, il est donc facile à[...]

Muscari d’Arménie, Muscari armeniacum Muscari d’Arménie, Muscari armeniacum

Muscari armeniacum, le muscari d'Arménie est originaire de l'Europe du sud-est : en Arménie comme son nom l'indique, mais aussi en Turquie et dans le Caucase. Poussant en altitude, il[...]

Muscari à toupet, Poireau roux, Ail à toupet, Muscari chevelu, Muscari comosum Muscari à toupet, Poireau roux, Ail à toupet, Muscari chevelu, Muscari comosum

Ce muscari peu commun enchante les bords de routes du Sud de la France au printemps de sa couleur mauve bleutée. Laissez vous tenter et recréez ces scènes enchanteresses dans[...]

Le Pennisetum latifolium, une allure tropicale Le Pennisetum latifolium, une allure tropicale

Eric LAGUN-BOUGET de la pépinière L'autre Jardin nous donne ses conseils de culture du Pennisetum latifolium

Vos commentairesAjouter un commentaire