A LA UNE »
Pudding de chia

Épicéa commun, Épicéa du nord, Sapinette, Épinette de Norvège

Picea abies, sapinette ou épicéa commun, est le plus grand arbre de France. Ce conifère est souvent vendu en sapin de Noël, mais c’est aussi une espèce persistante ornementale sous ses formes horticoles, faciles à cultiver tant que le climat est frais.

Épicéa commun, Épicéa du nord, Sapinette, Épinette de Norvège, Picea abies

Botanique

N. scientifique Picea abies
Synonymes Picea vulgaris, Picea excels, Picea obovata, Pinus abies
Famille Pinacées
Origine nord et centre de l'Europe
Floraison mai à juin
Fleurs cônes
Typeconifère
Végétationarborée
Feuillage persistant
Hauteurjusqu'à 50 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -29°C
Exposition ensoleillée
Soltolérant
Acidité acide à légèrement basique
Humidité normal à humide
Utilisationformes horticoles en isolé, sapin de Noël
Plantationautomne jusqu'à mars
Multiplicationsemis, bouture, greffes
Épicéa commun, Épicéa du nord, Sapinette, Épinette de Norvège, Picea abies

Picea abies, l’épicéa commun ou sapinette est un arbre résineux persistant appartenant à la famille des Pinacées. Sa distribution est Européenne (nord et centre) et boréale. Ce conifère est indigène de France, présent naturellement entre 700 et 2000 m dans les Vosges, les Alpes et le Jura. Il est également introduit sur presque tout le territoire forestier français. Le bois de l’épicéa commun est de bonne qualité et il est également cultivé comme sapin de Noël.

Picea abies est le plus grand arbre de France et il détient aussi le record de longévité mondiale, avec de petits spécimens suédois de plus de 7000 ans d’âge !

Sous sa forme botanique, géant et de croissance rapide, il est peu adapté à la culture dans un jardin. En revanche, ses variétés horticoles plus compactes ont leur intérêt.

Description de l’épicéa commun

La sapinette est un arbre haut jusqu’à 50 m, étroit (une dizaine de mètres), cylindrique avec une pointe toujours conique.

Ses nombreuses branches sont souvent légèrement redressées vers le haut, tandis que les rameaux qu’elles portent retombent vers le bas. Ses aiguilles, courtes (1 à 2 cm), fines et piquantes sont nombreuses et pointent toutes vers l’extrémité du rameau.

Son écorce est écailleuse. l’épicéa commun sécrète une résine qui le rend collant et odorant.

Les fleurs mâles et femelles séparées, mais sur un même arbre, sont réunies en cônes. Les cônes femelles rassemblés en bout de branches, sont pendants : une pomme de pin d’une quinzaine de centimètres de long et étroite, parfois très rouge lorsqu’immatures, puis murissant en tombant entières sur le sol.

Cultivars horticoles d’épicéa commun

ils sont nombreux, mais assez peu disponibles sauf chez quelques pépinières spécialisées.

  • Picea abies 'Clanbrassiliana', 'Gregoryana' et 'Maxwellii' sont des épicéas communs nains. Ce sont toutes des formes assez petites, coniques ou globulaires, parfois aussi larges que hautes et très denses. Leur forme exacte varie un peu, leur croissance est lente.

  • Picea abies ‘Nidiformis’ et ‘Repens’, appelé épinette en nid d’oiseau ou épinette naine étalée sont des formes prostrées et basses, étonnantes, car en forme de disque, large et plat, avec une dépression au centre. Leur croissance est lente.

  • les Picea abies pleureurs ‘Penduls’, ’Inversa’, ’Reflexa’ sont caractérisés par des silhouettes fantomatiques retombantes, greffées en haute-tige ou formées en pépinières.

  • Picea abies 'Pygmaea' et autres sélections similaires sont des formes très petites, très denses, rondes, en dôme compact ou épousant la surface du sol, tout à fait remarquables en rocaille. Leurs aiguilles sont si denses qu’on ne discerne aucune branche.

Comment cultiver l’épicéa commun ?

Picea abies est tolérant en climat ni trop chaud ni trop sec ; il montre une préférence pour un sol sablonneux frais, mais accepte tout type de sol de très acide à un peu basique, bien que de croissance plus lente en terre très humide ou basique. Il supporte les terrains tourbeux ou sablonneux et pauvres, par contre, ne pousse pas en sols calcaires.

En revanche, l’épicéa commun a besoin d’une fraîcheur, voire d’une humidité constante au niveau des racines. Il est capable de vivre en terre vraiment peu profonde, à condition que la fraîcheur y soit permanente.

Picea abies est facile à repiquer et supporte de plus une transplantation même avec des sujets qui sont déjà de belle taille. Cependant, choisir de planter de petits sujets est généralement aussi bien, car il rattrape vite les plus grands et développe un enracinement qui résiste mieux au vent violent.

Jeune, l’épicéa peut se contenter de mi-ombre,ou moins, mais ensuite il a besoin de soleil pour croître et conserver la majorité de ses branches.

Comme tout conifère, il sera transplanté de préférence de novembre à mars.

L’espèce type est vraiment trop imposante et sa croissance est trop rapide (environ 1 m de plus chaque année) : elle n’a pas sa place dans les jardins sauf dans les grands parcs ou en tant que sapin de Noël à recycler. Il faut savoir également que ses aiguilles, lentes à se décomposer, changent la nature du sol sous l’arbre, de plus, son enracinement est large et superficiel . Il est globalement hostile aux autres espèces environnantes, et ce n’est pas toujours facile de végétaliser l’espace après l’avoir abattu : évitez donc de replanter votre sapin de Noël pour le conserver si c’est un épicéa, sauf si c’est pour le recycler au Noël suivant.

En revanche, les variétés horticoles ont un réel intérêt paysager.

Autres usages de la sapinette

En dehors de son utilité en tant qu’essence forestière, l’épicéa est reconnu comme une plante médicinale : sa résine a des vertus antibiotiques, antiseptiques et expectorantes. La résine peut être utile par exemple pour soulager des abcès.

Les cônes jeunes mâles ou femelles peuvent être consommés.

Les rameaux jeunes parfument agréablement les tisanes.

Comment multiplier l’épicéa commun ?

La forme sauvage se multiplie par semis. Les graines fraîches germent facticement après une stratification froide.

Pour les formes horticoles :

  • greffes
  • boutures de pousses terminales de 5 à 10 cm, semi-matures ou matures de septembre à octobre, au frais :elles peuvent nécessité jusqu’à 12 mois pour s’enraciner.
  • boutures de pousses tendres en août, à l’étouffée.

Espèces et variétés de Picea

Une quarantaine d’espèces dans ce genre

  • Picea orientalis, épicéa d’orient
  • Picea pungens, l’épicéa bleu
  • Picea omorika, l’épicéa de Serbie ; un autre sapin de Noël
  • Picea engelmannii, l’épinette d'Engelmann
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Epicea glauque, Epinette blanche, Sapin du Canada, Picea glauca Epicea glauque, Epinette blanche, Sapin du Canada, Picea glauca

Picea glauca, l'épinette blanche ou l'épicéa du canada est un conifère appartenant à la famille des Pinacées. Il est originaire du nord du continent américain, présent aux États-Unis, mais...

Epicéa du Colorado, Sapin bleu, Epinette bleue, Picea pungens Epicéa du Colorado, Sapin bleu, Epinette bleue, Picea pungens

L'épicéa du Colorado, Picea pungens, est un conifère originaire des Montagnes Rocheuses de l'Amérique du nord. Si ce sapin bleu extrêmement rustique atteint des hauteurs de 30 à 40 m[...]

Prunelier, Épine noire, Épinette, Prunus spinosa Prunelier, Épine noire, Épinette, Prunus spinosa

Prunus spinosa, appelé prunelier, épine noire, ou épinette, est un arbuste appartenant à la famille des Rosacées. Le prunelier est une espèce européenne et asiatique. Il est commun en France,[...]

Sapin noble, Sapin bleu, Abies procera Sapin noble, Sapin bleu, Abies procera

Abies procera ou Abies nobilis est le sapin noble, un sapin de noël odorant dont les aiguilles ne tombent pas, ou un arbre paysagé de valeur, avec quelques belles variétés[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire