Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon

Platycodon grandiflorus 'Fuji Pink'
Platycodon grandiflorus 'Fuji Pink'

Botanique

Nom latin  : Platycodon grandiflorus
Synonymes  : Campanula glauca, Platycodon glaucus
Famille  : Campanulacées
Origine  : Asie
Période de floraison : juillet à septembre
Couleur des fleurs  : bleu
Type de plante : plante vivace à fleurs
Type de végétation : vivace herbacée
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 60 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -35°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : argileux, limoneux
Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis

Platycodon grandiflorus, la campanule à grandes fleurs est une plante vivace de la famille des Campanulacées. Originaire de Chine et du Japon, le platycodon, unique espèce du genre est cultivé depuis longtemps dans les jardins, et donc se décline en nombreuses variété horticoles dont certaines, comme ‘Mariesii’ sont très anciennes. C’est une intéressante plante de massif dense et florifère, au beau feuillage. Les variétés plus compactes sont également utilisées en jardinière.

Description du platycodon à grandes fleurs

Platycodon grandiflorus est une plante vivace caduque : une plante bien développée produit une futée de tige rigides, hautes et habillées de feuilles entières allongées, opposées, voire verticillée. Platycodon grandiflorus offre un feuillage dense, d’un joli vert bleuté, qui s’élève de 60 à 80 cm de hauteur. La plante ballon développe un système racinaire important, semi-tubéreux, avec des racines pivotantes et fibreuses en profondeur. Cryptophyte, le platycodon émet ses tiges feuillées assez tardivement au printemps, fleurit de juillet à septembre, puis les parties aériennes jaunissent et meurent. Platycodon grandiflora, très rustique, passe l’hiver au repos sous la terre.

Les fleurs individuelles se développent sur le haut des tiges, à l’aisselle des feuilles. Le bouton de fleur gonfle comme un petit ballon, qui s’épanouie en une fleur campanulée, à la ligne superbement simple. Les fleurs, de texture épaisse, sont en forme d’étoile de 5 cm, bleu mauve.

Les fleurs sont visitées par les insectes et produisent de petites graines noires et rondes.

Les variétés plus basses et compactes, ont une silhouette très différente, moins longiligne, et plus étalée. Il existe aujourd’hui des cultivars aux fleurs roses, blanches, doubles, blanches joliment éclaboussées de bleu comme Platycodon grandiflorus ‘Willy’. Platycodon grandiflorus ‘Mariesii’ est d’une texture plus épaisse, son feuillage est presque succulent.

Culture du platycodon à grandes fleurs

La campanule à grandes fleurs est facile de culture, mais demande quelques années pour s’installer dans un jardin. Le platycodon aime toutes sortes de terre, si celle-ci reste fraiche. Il préfère cependant une terre assez lourde, à tendance argileuse, avec un ph neutre à légèrement acide. L’exposition peut être d’ensoleillée à mi-ombre, sachant qu’un emplacement très ensoleillé nécessitera des apports d’eau plus importants.

Le platycodon à grandes fleurs s’installe au printemps ou en fin d’été en septembre-octobre, dans une terre profonde et bien ameublie. Du fait de ses racines importantes, la plante est longue à s’implanter et passe parfois l’année qui suit sans fleurir. Il faut donc éviter ensuite de le transplanter.

Les terres très riches ou les apports d’engrais induisent le développement de magnifique tiges très hautes, mais rendent la plante plus fragile aux limaces et au vent, il peut être alors nécessaire de tuteurer.

En bac ou en jardinière, Platycodon grandiflorus demande des arrosages très réguliers. La plante est achetée en jardinerie déjà en fleur, ce qui lui donne de l’avance. En automne, au lieu de la jeter comme une annuelle, elle peut être repiquée au jardin.

Multiplier la campanule à grandes fleurs

Platycodon s’installe lentement au jardin : bien que la division des gros pieds soit possible au printemps lorsque les tiges émergent de 5 cm, la plante n’aime pas être dérangée.

Le semis en revanche est assez facile. Les graines sont récoltées sur la plante en fin d’été, conservées au froid et au sec jusqu’au printemps. Semée dans une potée, elles germent dans les mois qui suivent. La germination est lente et peut prendre jusqu’à 3 mois. Le jeune platycodon fleurit la deuxième année.

Espèces et variétés de Platycodon

espèce unique du genre, mais beaucoup de variétés
Platycodon grandiflorus ‘Astra Blue’, une forme naine
Platycodon grandiflorus ‘Fugi Pink’, fleurs rose dragée
Platycodon grandiflorus ‘Mariesii’, plus compact
Platycodon grandiflorus 'Hakone White' fleurs blanches et doubles
Platycodon grandiflorus 'Willy', fleurs blanches et bleues

Lire aussi
La taille des clématites à grandes fleurs La taille des clématites à grandes fleurs

Vaste genre qui comprend plus de 200 espèces et un nombre impressionnant de cultivars, les clématites sont des plantes très appréciées au jardin. Les clématites à grandes fleurs, spectaculaires,...

La symbolique des fleurs d'été La symbolique des fleurs d'été

Créez des bouquets pleins d’amour, d’amitié et de pensées cet été en suivant ce petit guide symbolique de quelques une des plus belles fleurs estivales. Impressionnez vos proches par de...

Fête des Mères: Composez vous-même un bouquet avec les fleurs du Jardin ! Fête des Mères: Composez vous-même un bouquet avec les fleurs du Jardin !

Cette année, sortez de l’ordinaire et composez vous même le bouquet que vous offrirez à votre maman ! La plupart des gens pensent qu’un bouquet de Roses est le bouquet par excellence de...

Les fleurs comestibles Les fleurs comestibles

Une liste non exhaustive de fleurs comestibles et des conseils de prudence... Pour commencer : les fleurs des plantes aromatiques, condimentaires , voir certaines médicinales sont comestibles, avec...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Dolly44 (Pays de La Loire)
    Je lis cette fiche avec la plus grande attention, et les infos me paraissent plutôt juste dans l'ensemble au regard de l'expérience que j'ai avec cette plante. Mais alors, dans ce cas, pourquoi ce fait-il que dans absolument toutes les jardineries, chez tous les fleuristes et même sur les étiquettes apposées sur les pots, lorsque l'on pose la question de sa rusticité, il nous est TOUJOURS répondu qu'il s'agit d'une plante gélive qui ne supporte pas les températures inférieurs à 10 degrés, et qu'il nous est même conseillé de l'utiliser comme une plante d'intérieur ou comme une annuelle ?!!! o_Ô Ne serait-ce qu'une question de stratégie commerciale (puisqu'aussi bien en tant qu'annuelle qu'en tant que plante d'intérieur elle finira obligatoirement à plus ou moins court terme à la poubelle-_-), ou les commerçants nous prendraient-ils pour des idiots qui n'ont pas la capacité de comprendre qu'elle disparaît totalement l'hiver pour ne ressortir que tardivement au printemps, et préfèrent ainsi s'épargner des retours de clients mécontents face à une plante qui n'est absolument pas morte mais qui tarde simplement un peu à repartir au printemps ?!o_Ô
    Répondre à Dolly44
    Le 17/11/2016 à 17:02