Rebutia heliosa

Rebutia heliosa
Rebutia heliosa

Botanique

Nom latin  : Rebutia heliosa
Synonyme  : Aylostera heliosa
Origine  : Bolivie, à 2500 m d'altitude
Période de floraison : de la fin du printemps au milieu de l'été
Couleur des fleurs  : orange
Type de plante : cactus
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : pas de feuillage
Hauteur : de 2 à 10 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, -1 °C
Exposition  : mi-ombre à ombre claire
Type de sol : drainant, sable et terre de jardin
Acidité du sol  : neutre à légèrement acide
Humidité du sol  : arrosage régulier l'été et au sec l'hiver
Utilisation : pot, jardinière
Plantation, rempotage : au printemps ou à l'automne tous les 3 ans
Méthode de multiplication : semis au chaud et prélèvement des rejets au printemps
Taille : pas de taille nécessaire
Maladies et ravageurs : cochenilles, pourriture du collet

Rebutia heliosa est une espèce rare de petit cactus globulaire qui ne pique pas. Elle appartient à la famille de Cactacées, et est parfois trouvée sous le nom latin Aylostera heliosa. Originaire de Bolivie, ce cactus vit parmi les roches à haute altitude, entre 2000 et 3000 m. Rebutia est un genre rassemblant des plantes de petite taille et florifères.

Rebutia heliosa est magnifique et particulièrement désirable dans une collection, mais pas des plus aisé à cultiver, c’est pourquoi il est parfois proposé greffé.

Description de Rebutia heliosa

Jeune, ce cactus est une petite boule, de 2 à 4 cm de diamètre, assez plate, à l’apex déprimé. Il a de nombreuses côtes en spirale, peu saillantes, cachées par les lignes d’aréoles orange à rougeâtres, entourées d’aiguillons blancs, minuscules et plaqués ; ce cactus ne pique pas. Avec le temps, la boule prend un peu de hauteur, puis produit des rejets à la base. À la longue, Rebutia heliosa devient un amas de petites boules.

Les fleurs larges d’environ 4 cm sont assez nombreuses et se développent à la base ou à mi-hauteur de chaque boule. Elles sont orange vif, parfois rouges. Elles sont capables de s’autoféconder et produisent un fruit sphérique de 2 à 5 mm de diamètre, qui une fois sec contient de nombreuses petites graines noires.

Comment cultiver Rebutia heliosa ?

Rebutia heliosa préfère une exposition lumineuse, mais sans soleil direct pendant les heures les plus brulantes. Son substrat doit être très minéral et très drainant, par exemple, moitié terre de jardin et moitié sable grossier ou petit gravier. Pour protéger le collet de la pourriture, on peut ne mettre autour que du gravier.

Ce cactus peut être rempoté d’avril à aout. Et doit l’être dès l’achat s’il est poussé dans un sol à base de terreau, comme c’est souvent le cas dans le commerce.

Rebutia heliosa provient de haute altitude, ce qui implique :

  • un hiver froid et entièrement sec, sans aucun arrosage, entre 0 et 10 °C.

  • une situation toujours bien aérée, surtout en été. Il peut être maintenu en serre, où il fleurira abondamment et sera protégé des précipitations, mais toujours près d’un mouvement d’air. Il apprécie également le plein air durant la belle saison.

Il est installé dans un pot à peine plus large que le diamètre la plante. Un trop grand pot sera trop long à sécher entre deux arrosages, et un trop petit oblige à mouiller le rebutia à chaque arrosage. Les arrosages ont lieu uniquement de mi-avril à mi-septembre, sur le bord du pot, pas sur le cactus, et à chaque fois qu’on est sûr que le substrat est entièrement sec.

Lorsque le pot devient trop petit, on prend la taille au-dessus, et on rajoute simplement le nouveau substrat autour sans perturber la motte de racines.

Il est toujours bon de multiplier Rebutia heliosa, pour l’avoir en double ou en triple, et de s’assurer ainsi de conserver l’espèce en cas de mort subite.

Comment multiplier Rebutia heliosa ?

Sur une belle plante riche de rejets, quelques-uns peuvent être prélevés en juin ou juillet, quelques jours après un arrosage. Les coupes doivent sécher à l’air une semaine avant que la bouture ne soit posée sur un pot de terre.

Par semis, de mai à juillet. Les graines germent rapidement, en une semaine environ à 25 °C.

Espèces et variétés de Rebutia

Le genre comprend environ 40 espèces

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire