Arisème

Arisème, Arisaema sikokianum

Botanique

Nom latin Arisaema sikokianum
Famille Aracées
Origine Japon, Chine
Floraison mai
Fleurs pourpre et blanc
Typevivace tubéreuse
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurde 30 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, paillez vos pieds en hiver
Exposition mi-ombre
Solriche en humus, bien drainé
Acidité plutôt acide
Humidité frais
Utilisationserre froide
Plantationprintemps
Multiplicationsemis ou séparation des rejets au printemps
Sensibilité les limaces
Arisème, Arisaema sikokianum
» Proposer une photo

Peu nombreux sont ceux qui le connaissent, et encore moins nombreux sont ceux qui l'ont dans le jardin. Cette plante rare, c'est l'arisème, Arisaema sikokianum. Il faut dire qu'on ne le trouve pas dans la première pépinière venue et son prix de vente reste assez dissuasif.

Dommage ! La floraison atyphique d'Arisaema sikokianum ne manquerait pas d'attirer l'attention dans votre jardin.

Au départ, vous ne voyez que le feuillage : des feuilles composées de 3 à 5 folioles ovales à lancéolées, de couleur vert foncé (certaines variétés ont le centre argenté ou vert pâle). Mais vers la fin du mois d'avril, la hampe florale fait son apparition : au bout d'une courte tige, une longue et étroite spathe en forme de tube pourpre très foncé à l'extérieur et blanc pur à l'intérieur, prolongée par une membrane dressée, vert sombre aux stries de couleur crème. Au centre de la spathe, un spadice arrondi également blanc pur.

Le spadice peut porter uniquement des fleurs femelles ou des fleurs mâles, mais parfois, aussi, les deux ! Certains pourront donc profiter des fruits, baies charnues rouge brillant,... d'autres, pas !

Comment cultiver Arisaema sikokianum ?

À priori, Arisaema sikokianum ne semple pas très compliqué à cultiver : c'est une plante d'ombre ou de mi-ombre, qui apprécie les sols humifères, très drainants et légers, à tendance acide. Il peut, d’ailleurs, être un compagnon de choix pour accompagner des hellébores dans leur dernier mois de floraison.

Au printemps et en été, la terre doit rester fraiche ; par contre, l'hiver, l'humidité est néfaste à son corme (sorte de bulbe) qui risque de pourrir.

La plantation du corme se fait au printemps, à 6 / 8 cm de profondeur.

Arisaema sikokianum est censé supporter des gelées de courtes durées, mais il est, malgré tout, plus prudent de couvrir le pied aux périodes les plus froides.

Cependant, et malgré ces précautions, il arrive qu'Arisaema sikokianum disparaisse quand même, après un ou deux ans de culture...

Et la culture en pot ?

La solution pour avoir Arisaema sikokianum à l'oeil est de le cultiver en pot. Durant l'hiver, mettez le pot à l'abri du gel ; une plante en pot est toujours plus sensible au froid qu'une plante cultivée en pleine terre.

Le pot doit être large et rempli d'un substrat très drainant (vermiculite mélangée à du terreau de feuille), à peine humide durant l'hiver.

Les semis de l'arisème sont-ils possibles ?

La multiplication d'Arisaema sikokianum peut se faire par semis, mais il faut attendre 3 à 4 ans avant d'obtenir les premières fleurs.

Le saviez-vous ?

Cobra Lily, un des noms anglophones d'Arisaema sikokianum, fait référence à la ressemblance de l'inflorescence avec la tête d'un cobra.

Espèces et variétés de Arisaema

Ce genre comprend plus de 150 espèces
- l'espèce type, on trouve également quelques variétés

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire