Serpolet, Thym-serpolet

Serpolet, Thym-serpolet, Thymus serpyllum

Botanique

Nom latin  : Thymus serpyllum
Famille  : Labiacées, Lamiacées, Labiées
Origine  : Europe, Asie
Période de floraison : juin, juillet
Couleur des fleurs  : rose, violet
Type de plante : plante à fleur herbacée, aromatique
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 20 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique -30°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : normal, drainant
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : sec
Utilisation : rocaille, couvre-sol, cuisine, médecine naturelle
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : division, bouture, semis

Le thym-serpolet est l’une des plantes sauvages les plus connues, tant il est utilisé depuis des générations. Cette Lamiacée de petite taille est une bonne plante médicinale, un condiment et une excellente plante d’agrément. Réparti presque partout en France, on rencontre le thym serpolet facilement sur le bord des routes, les coteaux, les talus, le reconnaissant à son odeur corsée et agréable, qui nous embaume dès qu’on le foule du pied.

Description de Thymus serpyllum

Le serpolet est un sous-arbrisseau, aux nombreuses branches ramifiées, mais aux feuilles et fleurs assez variables. La plante est basse, elle s’étale en un tapis dense. Les feuilles sont opposées, petites, oblongues ou allongées. Chaque rameau produit une courte hampe florale aux minuscules fleurs violettes, très serrées. Fleurs et feuilles contiennent une forte concentration de thymol (plus de 1 %) ainsi que d’autres composants qui produisent une huile essentielle intéressante.

Culture du serpolet

Tolérant sur le type de sol, le thym-serpolet se plait au soleil et au chaud. Il est particulièrement résistant au sec. De belles variétés sont disponibles, selon l’usage que l’on veut en faire. Par exemple ‘Elfin’ est un parfait couvre-sol très bas, si compact qu’il a un aspect moussu, il est magnifique dans une auge ou entre les dalle d’une terrasse. ‘Coccineum’, plus épais offre une floraison de couleur rose vif, il est utilisé pour les massifs, en bordure, rocaille, ou sur un talus caillouteux trop sec.

Il ne faut pas hésiter à renouveler, ou rajeunir les pieds du thym-serpolet, en bouturant des branches un peu lignifiées. Le bouturage est facile toute l’année, dès que la terre n’est pas trop sèche.

Usage culinaire du serpolet

Le gout épicé et amer du serpolet est prisé depuis des générations pour relever les plats de viandes ou légumes. Il est utilisé à toutes les sauces, séché ou frais. Outre son gout, il rend les aliments plus digestes.

Usage du serpolet en médecine naturelle

Le serpolet contient une forte concentration d’huile essentielle. Il est reconnu pour son effet désinfectant, anti-inflammatoire, digestif. Thymus serpyllum est couramment utilisé simplement en tisane : soit infusé juste dans l’eau bouillie, ou en plus fort, lorsqu’il est mis dans l’eau bouillante quelques minutes. D’un gout agréable, l‘infusion de thym serpolet, est efficace pour :

  • améliorer la digestion.
  • désinfecter la bouche (aphtes).
  • soigner les maux de gorges, la toux : l’infusion est alors sucrée avec du miel.

En inhalation, le thym aide à désinfecter les voies respiratoires lors des rhumes.

Dans un bain chaud, l’huile essentielle de thym serpolet est apaisante sur les muscles douloureux.

La récolte du thym serpolet

Le thym peut être utilisé frais ou séché. Il est cueilli avant et pendant la floraison car il contient à ce moment-là, la plus forte teneur en huile essentielle dans ses tissus. Fleurs et feuilles sont ramassées, puis mises à sécher bien étalées. Pour une récolte sur plants sauvages, il faut éviter les bords des routes ou autres zones polluées. D’autre part, bien qu’il ne soit pas protégé, le serpolet sauvage disparait dans certain département du sud, il faut donc lors de la cueillette, ne pas arracher les racines, et laisser quelques têtes fleuries par pieds.

Espèces et variétés de Thymus

300 espèces dans ce genre, et de nombreuses espèces horticoles décoratives
Thymus serpyllum ’Elfin’, très prostré, ‘Coccineum’ aux fleurs plus roses, ‘Magic Carpet’,…

Nos fiches
Lire aussi
Les bienfaits du Thym Les bienfaits du Thym

Le thym évoque la chaleur et les douces odeurs de la Provence. Plante aromatique par excellence, elle donne un accent méridional à nos plats. Mais ce petit sous-arbrisseau vivace et persistant...

Le thym hirsute Le thym hirsute

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle du thym hirsute Le thym hirsute est un thym très vigoureux qui résiste un peu mieux à l'humidité que le thym de Provence. Il est très...

Récolte et conservation du thym Récolte et conservation du thym

Le thym, contrairement à d'autres plantes aromatiques est vivace et peut donc se récolter toute l'année durant, cependant certaines périodes seront plus propices à son ramassage et à sa...

Patates douces tapées au thym citron Patates douces tapées au thym citron

Pelez et lavez les patates douces. Coupez-les en rondelles de 2 cm d'épaisseur. Placez les rondelles dans le panier du cuit vapeur et laissez cuire 20 minutes. Préchauffez le four à 200°C. Sortez...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Saez monique (Rhone)
    Bonjour.le thym et le serpolet soigne très bien aussi la bronchite chronique des fumeurs.....très bonne plantes qui évites de prendre des antibiotiques sans arrêt qui ne font plus rien à la longue.......... j'ai soigner mon mari.. avec des tisanes sucrée au miel donc je peux en témoigner.
    Répondre à Saez monique
    Le 04/02/2014 à 11:04
    LILOU (Pyrenees Orientales)
    Je bois du thym sauvage depuis ma toute petite enfance,soupe avec de l'ail, de l'oeuf et du pain; tisane; decoction pour faire cuire du riz et tout cela est bien bon au gout et pour la santé
    Le 31/05/2014 à 16:52