Violette des bois, Violette sauvage, Violette de Reichenbach

Violette des bois, Violette sauvage, Violette de Reichenbach, Viola reichenbachiana

Botanique

Nom latin  : Viola reichenbachiana
Synonyme  : Viola sylvestris
Famille  : Violacées
Origine  : Europe
Période de floraison : fin février, mars, début avril
Couleur des fleurs  : bleu violacé
Type de plante : plante indigène
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : semi-persistantes
Hauteur : 15  cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition  : mi-ombre à ombre
Type de sol : humifère ou argileux
Acidité du sol  : moyennement acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif d'ombre, couvre-sol, alimentaire, médicinale
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis, division
Maladies et ravageurs : limaces

Viola reichenbachiana, la violette de Reichenbach ou violette des bois est une petite plante vivace appartenant à la famille des Violacées. Viola reichenbachiana est une plante sauvage indigène, présente presque dans toutes les régions de France, également largement distribuée de l’Europe jusqu’en Himalaya. C’est une espèce forestière et de bocage. La violette de Reichenbach fait aussi une intéressante petite plante ornementale, un couvre-sol de floraison précoce et facile à contenter.

Description de la violette de Reichenbach

Viola reichenbachiana est une petite plante relativement prostrée, haute d’une quinzaine de cm en moyenne. Elle développe au départ une rosette basale à courte tige peu épaisse portant des feuilles en forme de cœur, longuement pétiolées. Puis dans second temps, souvent après la floraison, des tiges axillaires se développent à la base des feuilles, longues jusqu’à 30 cm, produisant alors un petit tapis au feuillage dense.

Les fleurs sont portées sur un long pédoncule, de sorte d’être au-dessus du feuillage. Viola reichenbachiana forme alors de petits dômes verts agréablement parsemés de fleurs violettes de 2 cm en tous sens.

Les fleurs sont zygomorphes, à 5 pétales bleu violacé et un éperon court de même couleur. Elles ne sont pas odorantes. Les fleurs sont pollinisées par les insectes, mais sont également autogames. Elles se transforment en petites capsules trigones, qui explosent à maturité pour expulser les graines à distance.

Comment cultiver et utiliser la violette des bois ?

La floraison, que certains considèrent comme modeste, a l’intérêt de se dérouler de février à avril, juste suivant celle des perce-neiges. La violette des bois produit alors une kyrielle de fleurettes bleues tout à fait bienvenues et également intéressantes comme source de nourriture pour les insectes sur cette période pauvre en fleurs. Elle fait un sympathique couvre-sol à utiliser entre des plantes vivaces qui attendent les jours meilleurs pour se développer.

Viola reichenbachiana se développe bien dans un sol moyennement acide à neutre, qu’il soit sablonneux, limoneux, ou très humifère, mais ne se développe pas dans les sols trop calcaires. Elle croît à l’ombre ou à mi-ombre, tant que le sol reste relativement frais. C’est pourquoi elle survit en été discrètement et sans déranger sous le couvert de plantes plus hautes.

Pas vraiment envahissante, la violette des bois se ressème très facilement, mais s’arrache sans difficulté. Mieux vaut un tapis de violettes dans les parterres que de laisser la place libre aux adventices. En revanche, dans une rocaille ombragée, ou parmi de petites plantes délicates (Corydales bulbeuses, ramondies, saxifrages...), elle sera à surveiller.

Comment multiplier Viola reichenbachiana ?

Les graines fraiches germent facilement. Le mieux est de les semer en automne, à l’extérieur pour une levée au printemps. Une fois en place, si elle se plait, elle se ressème spontanément.

Les divisions ou transplantations des semis spontanés sont peut-être plus délicates, à moins de les prendre avec une grosse motte de terre. Elles se font après la floraison ou à l’automne.

Détermination difficile entre la violette de Reichenbach et la violette de Rivin, Viola riviana

Les deux espèces sont étroitement liées et sont facilement confondues, pour tenter de les différencier :

Viola rechenbachiana présente un limbe plus long que large, alors que la violette de Rivin a un limbe aussi long que large.

Viola rechenbachiana a des fleurs un peu plus courtes (20 mm maxi). Son éperon est de la même couleur que les pétales. Chez la violette de Rivin, l’éperon est plus délavé et plus large.

Les pétales de la violette de Reichenbach sont plus allongés, ne se recouvrent pas ou peu.

Espèces et variétés de Viola

Un genre très riche

  • Viola odorata, la violette odorante
  • Viola riviana, très proche
  • Viola sororia, excellente plante ornementale provenant du continent américain
  • Viola alba, une violette française blanche
  • Viola rupestris, la violette des rochers
  • Viola banksii une violette d’Australie
  • Viola labradorica, la violette du Labrador
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La violette des alpes La violette des alpes

Nathalie ADAM de la pépinière LA BULBERAIE nous présente la violette des Alpes La violette des Alpes : un petit cyclamen montagnard La violette des Alpes  est un cyclamen qui pousse à l'état...

La terrasse en bois La terrasse en bois

Quoi de plus agréable qu’une terrasse en bois pour prendre le temps de vivre pleinement dans son jardin ? Esthétique, assez facile à mettre en œuvre, c’est une option intéressante...

Les jardins du bois des Moutiers (76) Les jardins du bois des Moutiers (76)

Si vous vous promenez en Normandie dans la région de Dieppe, arrêtez-vous à Varengeville-sur-Mer pour visiter un parc merveilleux, le Bois des Moutiers, très influencé par les jardins anglais. Le...

Abris de jardin, garages, chalets en bois... Entretenez malin ! Abris de jardin, garages, chalets en bois... Entretenez malin !

L’acquisition d’une construction en bois induit le plus souvent un minimum de contraintes d’entretien. Lasure, saturateur, peinture microporeuse, etc. Guide rapide des modalités...

Vos commentairesAjouter un commentaire