Violette odorante, Violette de mars, Violette des baies

Violette odorante, Violette de mars, Violette des baies, Viola odorata
Violette odorante, Violette de mars, Violette des baies, Viola odorata

Botanique

Nom latin  : Viola odorata
Synonyme  : Viola hirta
Famille  : Violacées
Origine  : Europe
Période de floraison : février, mars, parfois mai et septembre
Couleur des fleurs  : bleu, blanc, mauve
Type de plante : plante indigène
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : semi-persistant
Hauteur : 15  cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : sol riche, éventuellement calcaire, argile, limon
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif, couvre-sol, pelouse, alimentaire, médicinale, parfum
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis, stolons
Maladies et ravageurs : limaces, galle de la violette (Dasineura affinis), pucerons

Viola odorata, la volette odorante est une petite plante vivace appartenant à la famille des Violacées. La violette odorante est une violette indigène, présente presque dans toute la France et même distribuée de l’Europe jusqu’en Asie occidentale. Elle est cultivée pour la parfumerie, pour son goût, mais aussi comme plante ornementale, indispensable pour sa floraison gaie et très précoce.

Description de Viola odorata

Viola odorata forme rapidement des tapis hauts de 10 à 20 cm. Elle développe une souche relativement épaisse. Ses feuilles sont ovales, à base cordée, aux petites dents arrondies. Les feuilles sont réunies en rosette basale, puis s’étalent en produisant des stolons.

Les fleurs sont très précoces et tapissent le sol dès février. La forme sauvage donne des fleurs irrégulières, éperonnées et zygomorphes, plus hautes que larges, souvent bleues ou violet foncé, mais parfois pourpres ou blanc pur. Elles sont parfumées : le fameux parfum de violette, utilisée en parfumerie ou confiserie. Les formes horticoles montreront des fleurs souvent plus larges.

Les fleurs sont fécondées par les insectes, puis produisent des capsules rondes et velues. Les graines de 2 mm de long portent une excroissance dont les fourmis sont très friandes. Elles seront ainsi responsables de la dissémination des graines.

La violette odorante produit plus tard en saison des fleurs cléistogames, qui ne s’ouvrent pas, mais qui s’autofécondent et fructifient.

De nombreuses variétés…

  • Viola odorata ‘Sulphurea’ aux fleurs jaune soufré
  • Viola odorata 'Donau', grandes fleurs blanches mouchetées de bleu
  • Viola odorata ‘Double White’ à fleurs doubles blanches
  • Viola odorata ‘Annie’, rose vif
  • Viola odorata ‘Duchesse de Parme’ à fleurs doubles bleu clair
  • Viola odorata ‘Countess of Shaftesbury’, avec une ravissante collerette d’étamines pétaloïdes

Comment cultiver Viola odorata ?

Les formes sauvages ou horticoles simples sont très faciles de culture, et se débrouillent toutes seules au jardin, s’étalant en agréable tapis florifère et odorant, sans devenir véritablement envahissante, puis qu’elle s’arrache facilement et qu’elles n’empêchent pas les plantes plus grandes de s’épanouir. Elles sont également capables de parsemer la pelouse, ce qui est charmant si l’on supporte les pelouses non homogènes.

Les formes particulières, doubles, panachées, à collerette…, sont par contre de petits bijoux dont il faut prendre soin.

Ces violettes de lisière forestières apprécient la mi-ombre, ou le soleil dans la mesure ou le sol reste toujours un peu frais, même en été. Elles supportent un grand panel de sols différents, jusqu’aux terres calcaires, et fleurissent parfois à plusieurs reprises dans l’année : la floraison la plus abondante dure 1 à 2 mois très tôt dans l’année, une période où elles montrent peu de feuillage. À partir d’avril, le feuillage s’épaissit et devient un intéressant couvre-sol vert vif moutonnant qui met en valeur les plantes voisines tout en limitant les adventices.

Comment multiplier la violette odorante ?

Il suffit de transplanter les stolons enracinés avec un peu de terre en septembre-octobre, ou après la floraison du printemps.

La violette odorante se reproduit également par semis de graines de l’année, en automne dehors pour une germination printanière en avril, ou au printemps.

Le saviez-vous ?

Les fleurs et même les jeunes pousses de Viola odorata se mangent ; elles décorent très joliment les salades de mâche ou d’endive.

Espèces et variétés de Viola

Un genre très riche

  • Viola reichenbachiana, la violette de Reichenbach
  • Viola riviana, la violette de rivin
  • Viola sororia, la violette de pentecôtes
  • Viola alba, une violette française blanche
  • Viola rupestris, la violette des rochers
  • Viola banksii , une violette australienne
  • Viola labradorica, la violette du Labrador
  • Viola coronifera, une merveille andine de la section des rosulates, en forme de joubarbe
Nos fiches
Lire aussi
La violette des alpes La violette des alpes

Nathalie ADAM de la pépinière LA BULBERAIE nous présente la violette des Alpes La violette des Alpes : un petit cyclamen montagnard La violette des Alpes  est un cyclamen qui pousse à l'état...

Les haies à baies, une mangeoire et un gîte pour les oiseaux Les haies à baies, une mangeoire et un gîte pour les oiseaux

Avez-vous envisagé une haie à baies ? Les fruits décoratifs apportent couleurs et formes aux haies à des saisons ou celles-ci ont perdu leurs fleurs mais aussi et c'est moins connu le couvert à de...

Mars au balcon et sur la terrasse Mars au balcon et sur la terrasse

Plantez Plantez les violas retombants en suspensions ou des sacs spéciaux pour profiter de leurs cascades fleuries. De nombreux nouveaux hybrides sont dès à présent disponibles proposant des...

Mars à la ruche Mars à la ruche

C’est le grand moment de la visite de printemps des ruches. L’objectif de cette visite est de vous faire une idée précise de l’état de vos colonies d'abeilles. Il faut...

Vos commentairesAjouter un commentaire