Pensée sauvage, Pensée tricolore

Pensée sauvage, Pensée tricolore, Viola tricolor

Botanique

Nom latin  : Viola tricolor
Synonyme  : Viola sylvestris
Famille  : Violacées
Origine  : Europe, Asie, Afrique du Nord, Amérique septentrionale
Période de floraison : janvier à octobre
Couleur des fleurs  : blanc, jaune et violet
Type de plante : plante indigène
Type de végétation : vivace, bisannuelle, parfois annuelle
Type de feuillage  : semi-persistante
Hauteur : 3 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition  : mi-ombre à ensoleillée
Type de sol : argileux, limoneux ou sablonneux
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : alimentaire, médicinale, horticole pour les formes améliorées
Plantation, rempotage : automne printemps
Méthode de multiplication : semis

Viola tricolor, la pensée sauvage est une plante vivace appartenant à la famille des Violacées. Plante indigène, elle est présente en France, sur les zones ouvertes non cultivées : friches, talus, montagnes, massifs dunaires. Elle est en fait très largement distribuée de l’Europe jusqu’en Asie, de même qu’en Afrique du Nord et en Amérique du Nord. Par conséquent, cette violette sauvage est très variable, et parfois classée en sous-espèces.

Viola tricolor est considérée comme l’un des ancêtres de nos pensées horticoles (Viola x hortensis ou Viola x wittrockiana). Le joli petit minois de caractère de la violette tricolore et sa variabilité naturelle a poussé Lady Mary Elizabeth Bennet et Lord John James Gambier, deux Britanniques passionnés, à mener une sélection et à tenter les hybridations dès le 18e siècle.

Description de la violette tricolor

Viola tricolor est une plante vivace de courte durée de vie, qui se comporte d’ailleurs parfois comme une annuelle. Elle est capable de fleurir l’année de son semis.

Bien que les formes naturelles soient très variables, elle est caractérisée par des tiges angulaires, qui présentant des angles plus ou moins marqués sur leur longueur, des feuilles alternes dentées, plus longues que larges, et des stipules profondément lobées. Les fleurs sont zygomorphes, avec 4 pétales orientés vers le haut et 1 pétale en bas, qui réceptionne les insectes et se poursuit vers l’arrière en un court éperon nectarifère. La fleur de la pensée sauvage montre généralement un mélange de blanc crémeux, de violet vif, et de jaune. Des stries bleu sombre convergent vers le centre de la fleur. Cependant, très polymorphe, elle peut être toute jaune, aussi bien que très bleu.

De même, les formes poussant dans les massifs dunaires sont parfois des miniatures de 2 à 3 cm de hauteur, tandis que la violette tricolore s’appuyant sur les graminées d’une friche grandit jusqu’à 50 cm.

Les fleurs sont mellifères et pollinisées par les insectes. Elles produisent de petites capsules subtriangulaires, qui s’ouvrent en trois pour libérer les graines.

Condition de croissance de la violette tricolore

La pensée sauvage croît dans les sols drainants, rocailleux à sablonneux, et se contente de sols assez pauvres, sans beaucoup de matière organique, d’un pH acide à neutre. Elle préfère les situations ensoleillées, et est adaptable à la sècheresse.

Elle fleurit généralement d’avril à octobre, mais parfois même à partir de janvier. C’est une plante qui permet aux insectes pollinisateurs de se nourrir très tôt dans l’année, donc favorable au maintien de la biodiversité.

La violette tricolor ne se multiplie que par semis. Les graines germent dès que possible lorsqu’elles tombent sur le sol. Les plantes germées avant l’hiver fleurissent au printemps. Les semis printaniers fleurissent plus tard.

Usage de la pensée sauvage

Viola tricolor est une plante reconnue comme médicinale depuis des siècles, elle était utilisée en infusion à usage interne ou externe, notamment pour les problèmes de peau, les infections urinaires, et les affections respiratoires. On en fait encore aujourd’hui des préparations à base de tiges fleuries. La racine est vomitive.

Le gout de la plante entière est amer, mais ses fleurs sont parfois ajoutées à la soupe pour leurs propriétés épaississantes.

Espèces et variétés de Viola

Le genre comprend plus de 500 espèces

  • Viola dubyana, jolie pensée montagnarde
  • Viola altaïca, la pensée des Pyrénées
  • Viola arvensis, la pensée des champs
  • Viola cornuta, la violette cornue
  • Viola biflora, violette à 2 fleurs
  • Viola banksii une violette d’Australie
  • Viola sororia, plante ornementale provenant du continent américain
  • Viola riviniana, Violette de Rivin
  • Viola odorata, la violette odorante
Nos fiches
Lire aussi
La rocaille, une évocation sauvage La rocaille, une évocation sauvage

Le jardin de rocaille est une évocation reconstituée de la nature sauvage comme on la trouve en montagne dans les pentes caillouteuses, où les plantes colonisent le moindre interstice entre les...

La flore sauvage des rues La flore sauvage des rues

Faisant fi du béton, les plantes sauvages profitent de la moindre brèche dans le paysage urbain pour se faufiler et redonner vie à la grisaille environnante. Qui sont ces plantes ? Pourquoi le...

La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé

Arbuste habitué des landes montagneuse, le myrtillier commun a donné naissance, après hybridation américaine, au myrtillier à gros fruits (Vaccinium corymbosum), facile à cultiver dans nos jardins....

Poirier sauvage, Pyrus pyraster : fiche botanique Poirier sauvage, Pyrus pyraster : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au poirier sauvage, Pyrus pyraster Localisation du poirier sauvage Le poirier sauvage est un arbre fruitier présent dans toute la France, mais il est rare de le rencontrer...

Vos commentairesAjouter un commentaire