Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps

Chapeau de charbonnier pour parfum de rose : l'Hygrophore de mars est un étonnant champignon comestible et apprécié des montagnards mycologues Il disparaît malheureusement de nos régions.

Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps, Hygrophorus marzuolus
Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps, Hygrophorus marzuolus

Botanique

N. scientifique Hygrophorus marzuolus
Synonymes Agaricus marzuolus, Camarophyllus marzuolus
Famille Hygrophoracées
Chapeau hémisphérique puis s'étale, blanc grisâtre puis noirâtre, 4 à 15 cm
Hyménium lames blanchâtres puis grisâtres à noirâtres
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied ferme et trapu, blanc puis grisâtre, 4 à 12 cm de haut
Chair ferme, blanche puis grise
Volve absente
Odeur agréable, de rose

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodefin de l'hiver et printemps
Habitatforestier, forêt mêlée de montagne principalement
Confusions possiblesHygrophorus camarophyllus
Toxicitéaucune
Intérêt culinairecomestible
Usagesculinaires
Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps, Hygrophorus marzuolus
» Proposer une photo

Chapeau de charbonnier pour parfum de rose : l'Hygrophore de mars, Hygrophorus marzuolus, est un étonnant champignon Basidiomycète de la famille des Hygrophoracées. Bon comestible, apprécié des montagnards mycologues, il disparaît malheureusement de nos régions.

Description de l'Hygrophore de mars

Le chapeau de l'Hygrophore de mars mesure entre 4 et 15 cm de diamètre, sa surface est légèrement visqueuse, d'abord irrégulièrement hémisphérique, elle s'étale avec l'âge. Ce chapeau est blanc-grisâtre lorsqu'il émerge du sol puis il prend des teintes noires, en conservant des zones grisâtres. La marge est irrégulière et incurvée. Les lames blanchâtres se teintent de grisâtre puis de noirâtre, elles sont épaisses mais espacées et légèrement décurrentes sur le pied. Celui-ci est ferme et trapu, pouvant mesurer 4 à 12 cm de haut pour une largeur qui peut atteindre 3,5 cm. Il est blanc puis tend vers des couleurs grisâtres. La chair ferme est blanche puis se teinte de gris. La saveur de ce champignon est douce et son odeur est agréable, souvent associée à celle de la rose.

Le mycélium de Hygrophorus marzuolus, partie végétative invisible, s'associe aux racines des arbres environnants, c'est un champignon mycorhizique.

Détermination de l'Hygrophorus marzuolus

Du fait de sa rareté et de son camouflage Hygrophorus marzuolus se rencontre peu. Les confusions avec d'autres espèces sont rares. Cependant un autre Hygrophore lui ressemble fortement, l'Hygrophorus camarophyllus, mais il ne pousse pas à la même saison, on le rencontre durant l'automne. De plus, il apprécie davantage les sols non calcaires et les zones humides.

Milieu de vie

L'Hygrophore de mars est un champignon peu commun qui est de moins en moins présent dans nos régions. Il se développe davantage en montagne et il apprécie les terrains à tendance calcaire. Il pousse en troupe de quelques individus sous les hêtres, les sapins ou les pins, de la fin de l'hiver jusqu'au début du printemps. Il est souvent enterré et sa couleur lui confère un très bon camouflage entre les feuilles.

Intérêt culinaire du charbonnier de printemps

L'Hygrophore de mars est un bon comestible mais sa raréfaction est de plus en plus observée, il est alors recommandé de ne pas le cueillir.

Usages

A l'époque où cet Hygrophore n'était pas en cours de raréfaction il était consommé en poêlée, en omelette, en accompagnement de nombreux plats.

Espèces et variétés de Hygrophorus

Il existe de nombreuses espèces d'Hygrophores qui sont rares ou peu communes :

  • Hygrophorus hyacinthinus : chapeau visqueux gris beige, en montagne, rare
  • Hygrophorus mesotephrus : Hygrophore à centre sombre, chapeau visqueux, brun-noir puis bords blanchâtres, rare
  • Hygrophorus melizeus : Hygrophore bicolore, chapeau blanchâtre à crème, en montagne, rare
  • Hygrophorus nemoreus : Hygrophore des bois, chapeau ocre orangé, bords plus pâles, peu commun
  • Hygrophorus penarioides : Hygrophore de l'office, chapeau blanc, sous les chênes, peu commun

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps, Hygrophorus marzuolus Hygrophore de mars, Charbonnier de printemps, Hygrophorus marzuolus

Chapeau de charbonnier pour parfum de rose : l'Hygrophore de mars est un étonnant champignon comestible et apprécié des montagnards mycologues Il disparaît malheureusement de nos régions.

Hygrophore écarlate, Hygrophore cocciné, Hygrophore cochenille, Hygrocybe coccinea Hygrophore écarlate, Hygrophore cocciné, Hygrophore cochenille, Hygrocybe coccinea

L'Hygrophore écarlate apporte sa touche et colore de sa teinte rouge vive les prairies et clairières en fin d'été. Ce champignon peu commun marquera vos promenades.

Hygrophore de Konrad, Hygrocybe konradii var. pseudopersistens Hygrophore de Konrad, Hygrocybe konradii var. pseudopersistens

Pied et chapeau oranges flammés de rouge, l'hygrophore de Konradne ne peut passer pas inaperçu. D'autant plus que les teintes vives de ce champignon sont rehaussées par sa cuticule brillante[...]

Que semer au potager en mars ? Que semer au potager en mars ?

Le mois de mars, bien qu'encore un peu frais sonne l'arrivée du printemps. Les jours rallongent et la luminosité est plus forte donnant au jardinier des envies de semailles. Voyons[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire