A LA UNE »
Le tourteau de ricin

Polypore du bouleau

Polypore du bouleau, Piptoporus betulinus
Polypore du bouleau, Piptoporus betulinus

Fidèle à son hôte le bouleau, le polypore du bouleau colonise troncs et branches de ses chapeaux beiges, mous au toucher. Ce champignon lignicole persistera et se développera encore sur son arbre tombé à terre.

Botanique

Nom latin  : Piptoporus betulinus
Synonymes  : Boletus betulinus, Ungulina betulina, Polyporus betulinus
Famille  : Fomitopsidacées
Chapeau : en forme de sabot
Hyménium  : pores, blanchâtre
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : court, rétrécissement du chapeau
Chair : épaisse, crème
Volve  : absente
Odeur : fruitée, fongique

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Hémisphère Nord
Periode : pérenne
Habitat : sur tronc de bouleau
Confusions possibles : Buglossoporus pulvinus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : sans particularité ou indigeste
Usages : médicinaux, techniques

Généralités

Fidèle à son hôte exclusif, le bouleau, Piptoporus betulinus colonise troncs et branches de ses chapeaux beiges, mous au toucher. Ce champignon lignicole, basidiomycète de la famille des Fomitopsidacées, persistera et se développera encore sur son arbre tombé à terre. Il ne laissera de lui que de petits cubes fissurés de lignine, sur lesquels son sporophore devenu blanc et sec, momifié, restera longtemps visible.

Description du Polypore du bouleau

Le chapeau du Polypore du bouleau est arrondi puis s'aplanit en forme de sabot de cheval, de 10 à 30 cm de longueur et de 5 à 20 cm de large. Il est fixé à son support par un rétrécissement à l'insertion, comme un pied très court. Sa face supérieure est lisse et molle, sa couleur peut varier du brun clair au gris blanchâtre. La marge est épaisse et enroulée, elle encadre la surface fertile blanchâtre inférieure. Cette face blanchâtre est tapissée de fins pores arrondis, de 3 à 4 par mm. De ces pores s'échapperont des spores, organes de dispersion des champignons. La cuticule de Piptoporus betulinus est fine et séparable. La chair blanche est compacte mais plutôt molle chez les jeunes sujets puis elle devient de plus en plus coriace avec l'âge. Piptoporus betulinus dégage une odeur fongique et sa saveur est acidulée.

Le mycélium, partie cachée des champignons, se répand dans le bois en fins filaments bruns.

Détermination de Piptoporus betulinus 

Il est très improbable et presque impossible de confondre le Polypore du bouleau avec un autre champignon. En effet, son habitat restreint le rend très spécifique. On peut cependant se méprendre, Buglossoporus pulvinus montre des caractères proches, mais étant très rare, les probabilités de rencontres sont infimes. De plus, Buglossoporus pulvinus pousse essentiellement sur les troncs et les souches de vieux chênes affaiblis.

Milieu de vie

Comme ses noms scientifique et commun l'indiquent le Polypore du bouleau pousse exclusivement sur les troncs et souches de bouleaux, affaiblis, morts ou encore érigés. Piptoporus betulinus est un champignon commun que l'on peut observer toute l'année.

C'est un champignon saprophyte, son mycélium se nourrit de débris organiques et provoque une pourriture brune sur son hôte.

Toxicité ou intérêt culinaire 

Sans particularité ou indigeste, devient vite coriace en vieillissant.

Usages du polypore du bouleau

Il est raconté dans certaines publications qu'autrefois le Polypore du bouleau servait à aiguiser les rasoirs et les couteaux. De plus il serait utilisé depuis des millénaires comme anti-parasitaire. D'autres usages médicinaux sont à l'étude, ses propriétés anti-cancéreuses entre autres.

Le saviez-vous ?

La momie des Glaces, Ötzi, découverte en 1991 dans un glacier alpin, âgée de 5300 ans possédait 2 morceaux de Poypore du bouleau. Certainement pour traiter les parasites intestiaux découverts dans son système digestif.

Espèces et variétés de Piptoporus

  • Piptoporus soloniensis : rare en Europe, Japon et Etats-Unis.
  • Piptoporus quercinus : sur chênes
  • Si le genre Piptoporus est peu représenté, on trouve parmi les Polypores de nombreuses espèces aux couleurs variées :
  • Oligoporus caesius : Polypore bleuté des conifères, chapeau en éventail, blanc puis plus ou moins teinté de bleu
  • Fomitopsis pinicola : Polypore marginé, grand chapeau en sabot, dégradé de couleur en partant de l'insertion, gris-noirâtre, rouge orangé, jaune et enfin blanchâtre au bord
  • Laetiporus sulphureus : Polypore soufré, grand chapeau en éventail, zoné jaune orangé à jaune
  • Scutiger cristatus : Polypore craquelé, chapeau craquelé et irrégulier, brun-jaune verdâtre à vert olive
  • Phaeolus schweinitzii : Polypore des teinturiers, chapeau velouté brun acajou et jaune orangé au bord

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Polypore des vergers, Phellin du prunier, Phellin des arbres fruitiers, Phellin tuberculeux, Phellinus tuberculosus Polypore des vergers, Phellin du prunier, Phellin des arbres fruitiers, Phellin tuberculeux, Phellinus tuberculosus

en sabot ou léger renflement , plaqué entièrement au supportLe prunier du jardin a offert un printemps fleuri, son feuillage est dense. Mais un coup de vent, léger, et une branche se casse. Puis...

Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus

en forme de chou-fleur, ramifié en nombreux petits chapeauxParmi les Polypores comestibles de France il en est un remarquable : Le Polypore en ombelle, Dendropolyporus umbellatus, expose sur un...

Polypore soufré, Laetiporus sulphureus Polypore soufré, Laetiporus sulphureus

en consoles imbriquées, de 10 à 30 cm chacuneUn champignon jaune soufre, aux larges consoles tendres imbriquées en étages multiples se détachant sur du bois sombre : Laetiporus sulphureus est un...

Polypore écailleux, Polyporus squamosus Polypore écailleux, Polyporus squamosus

en éventail, crème, couvert d'écailles brunes, 15 à 70 cmLe Polypore écailleux, champignon de la famille des Polyporacées, développe un sporophore, partie reproductive visible, à la taille...

Vos commentairesAjouter un commentaire