Bolet des bouviers

Le Bolet des bouviers aurait été au Moyen-Âge réservé aux bouviers qui gardaient et conduisaient les bœufs, les seigneurs délaissant ce champignon du fait de son intérêt culinaire médiocre.

Bolet des bouviers, Suillus bovinus
Bolet des bouviers, Suillus bovinus

Botanique

N. scientifique Suillus bovinus
Synonymes Boletus bovinus, Ixocomus bovinus, Mariaella bovina
Famille Suillacées
Chapeau hémisphérique puis s'aplatit, jaunâtre à jaune-verdâtre, 5 à 10 cm
Hyménium pores, tubes grands et anguleux, jaunâtres, brunissants au toucher
Spores sporée brun-olivâtre
Anneau absent
Pied long et fin, souvent courbe, jaunâtre à jaune-verdâtre, H. 3 à 8 cm
Chair ferme puis molle, blanchâtre à jaune pâle
Volve absente
Odeur agréable, légèrement fruitée

Habitat et usages

Répartition Europe et hémisphère Nord
Périodede l'été jusqu'en automne
Habitatforestier, sous conifères, principalement sous les pins
Confusions possiblesSuillus granulatus, Suillus flavidus
Toxicitélégère (possiblement laxatif)
Intérêt culinairecomestible
Usagesculinaires
Bolet des bouviers, Suillus bovinus

Le Bolet des bouviers, Suillus bovinus, aurait été au Moyen-Âge réservé aux bouviers qui gardaient et conduisaient les bœufs, les seigneurs délaissant ce champignon Basidiomycète de la famille des Suillacées du fait de son intérêt culinaire médiocre.

Description du Bolet des bouviers

D'un diamètre approximatif de 5 à 10 cm, le chapeau du Bolet des bouviers est hémisphérique puis il s'aplatit et finit plus ou moins bosselé. Sa couleur varie du jaunâtre au jaune-verdâtre et tend parfois vers le brun fauve ou le brun ochracé. La marge est lisse et la cuticule brillante et visqueuse est séparable. Les pores, jaunâtres, ne bleuissent pas au toucher mais brunissent. Grands, anguleux et dentelés, ils sont légèrement décurrents sur le pied. Mesurant entre 3 et 8 cm de haut, le pied est long, fin et souvent courbe. Plein et ferme, il est jaunâtre à jaune-verdâtre, concolore au chapeau, des fibres rougeâtres peuvent apparaître avec l'âge, notamment à sa base. La chair blanchâtre à jaune pâle est ferme puis devient molle en vieillissant. Son odeur légèrement fruitée est agréable.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments qui entrent en contact avec les racines des pins environnants.

Détermination de Suillus bovinus 

Peu de confusions sont possibles avec Suillus bovinus, ses pores grands, anguleux et décurrents sur le pied ainsi que l'absence d'anneau le rendent facile à identifier. Il est toutefois possible de se méprendre avec les jeunes sujets de Suillus granulatus, le Bolet granulé mais celui-ci possède des granulations claires sur le pied ainsi que des gouttes laiteuses s'échappant des pores. Une autre confusion plus probable existe avec Suillus flavidus, le Bolet jaunâtre, appréciant les zones humides voire marécageuses.

Milieu de vie 

Retrouvé communément dans nos forêts de conifères, le Bolet des bouviers pousse principalement sous les pins, dans des zones aérées. Il apprécie les sols acides et humides et forme une association à bénéfices réciproques avec les racines des pins environnants. Aperçu en groupes assez importants, il est essentiellement grégaire et se développe de l'été jusqu'à l'automne.

Toxicité ou intérêt culinaire 

Suillus bovinus est comestible mais il est nécessaire de retirer la cuticule amère et visqueuse avant toute dégustation. De plus, elle serait la partie du champignon la plus chargée en substances laxatives. La plupart des espèces appartenant au genre Suillus présentent cette légère toxicité à laquelle les consommateurs développent des sensibilités différentes.

Usages du Bolet des bouviers

Considéré comme un comestible médiocre et du fait de sa légère toxicité il est préférable de consommer Suillus bovinus en petites quantités.

Espèces et variétés de Suillus

De nombreuses espèces de Bolets possèdent une chair bleuissante

  • Boletus duriusculus : Bolet rude des trembles, chapeau gris-brun à brun-rougeâtre, comestible médiocre
  • Boletus legaliae : Bolet de Le Gal, chapeau blanchâtre à gris rosâtre, toxique
  • Boletus lupinus : Bolet des loups, chapeau gris-beige tenté de verdâtre ou de rosâtre, toxique
  • Boletus pseudoregius : Bolet faux royal, chapeau rose à rose brunâtre, comestible
  • Boletus rubellus : Bolet rougeâtre, chapeau rouge à rouge brunâtre, comestible
  • Boletus satanas : Bolet de Satan, chapeau blanc-gris, toxique
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet élégant, Suillus grevillei Bolet élégant, Suillus grevillei

Un Bolet de belle couleur, jaune-orangé vif, très visqueux et portant un anneau ? Et appréciant particulièrement les mélèzes ? Nul besoin d'éplucher les livres de détermination pour identifier le...

Bolet granulé, Vachette, Suillus granulatus Bolet granulé, Vachette, Suillus granulatus

Le Bolet granulé est un champignon qui se remarque par les étonnantes gouttelettes laiteuses s'écoulant de ses pores.

Bolet de Bellini, Suillus bellinii Bolet de Bellini, Suillus bellinii

C'est dans un milieu forestier de pins uniquement que l'on y trouvera en particulier, sur le littoral, le Bolet de Bellini, comestible à consommer avec modération.

Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

Voici sous un chapeau de Bolet classique, en coussin, s'élance un pied non ventru, raboteux. Un Bolet rude. Apprenez à le reconnaître.

Vos commentairesAjouter un commentaire