Les animaux venimeux, un danger pour nos compagnons à quatre pattes

Un frelon asiatique butinant
Un frelon asiatique butinant

Au jardin, les risquent de rencontres avec un animal venimeux sont bien réels pour les animaux domestiques. Curieux et joueurs ces derniers courent parfois un grave danger, soyez vigilants !

Les hyménoptères

Certains insectes de la famille des hyménoptères comme les abeilles et les guêpes possèdent un dard qui peut occasionner des piqûres d'ordre plus ou moins grave à nos animaux de compagnie. Les chats, surtout lorsqu'ils sont jeunes et inexpérimentés, sont tentés d'attraper un de ces insectes volant pour jouer. Généralement plus malin que les chiens, ils se font juste piquer sur les membres mais ne les avalent pas. Les chiens par contre, croquent parfois ces petites bestioles qui les piquent alors dans la bouche ou pire dans la gorge. Le risque d'asphyxie est alors bien réel et une consultation en urgence sera absolument nécessaire pour sauver votre animal.

Les chenilles processionnaires

Surtout présentes dans le Sud de la France, les chenilles processionnaires semblent bien paisibles lorsqu'elles progressent à la queue-leu-leu, pourtant sous leur air nonchalant, elles cachent un danger bien réel pour nos animaux. Leurs poils très urticants peuvent occasionner des problèmes respiratoires graves et des lésions oculaires. Les chiens sont encore une fois les plus touchés car ils les absorbent parfois. Le premier symptôme est une forte salivation, une langue tuméfiée changeant de couleur jusqu'à atteindre la teinte mauve avant de se nécroser. Dès les premiers symptômes ou même en cas de suspicion due à la présence de chenilles, il est très important d'intervenir rapidement et de consulter un vétérinaire.

Les crapauds

Rien ne paraît plus inoffensif que ce batracien nonchalant, pourtant, la peau du crapaud est couverte de toxines qui peuvent occasionner une grave intoxication. Les chiens et les chats en sont souvent victimes car curieux, ils veulent jouer, flairer et parfois lécher cette bestiole lourdement bondissante. Le résultat : des pupilles dilatées, une hyper-salivation, des vomissements, des tremblements, des convulsions et des soucis cardiaques. Le pronostic de vie est toujours engagé et une visite chez le vétérinaire s'impose au plus vite.

Les serpents

En France, seule la vipère possède un venin très toxique. Elle est présente dans certaines régions seulement et n'est très active qu'entre le printemps et le début de l'automne. Les chiens de châsse, les chiots et les chats sont les victimes les plus fréquentes car par instinct de prédation ou par jeu, ils débusquent les reptiles. La vipère n'est pas d'un naturel agressif, mais elle se défend si elle se sent attaquée occasionnant une morsure aussi douloureuse que dangereuse. La face et les membres supérieurs sont les plus touchés. La trace des deux crochets est alors très visible, un œdème se forme, souvent suivi d'un abattement général, d'hyperventilation et de troubles cardiaques. Le vétérinaire sera en mesure d'instiller un sérum antivenimeux qui sauvera l'animal s'il a été amené assez tôt après la morsure.

Lire aussi
Les plantes toxiques pour les animaux Les plantes toxiques pour les animaux

Certaines plantes et fleurs du jardin par ailleurs très jolies, peuvent entraîner de graves intoxications chez nos animaux. La plupart du temps, les symptômes sont frustes et l'intoxication reste...

Les outils et produits dangereux pour les animaux domestiques Les outils et produits dangereux pour les animaux domestiques

Les animaux domestiques sont bien trop souvent victimes d'empoisonnements ou de blessures plus ou moins graves causés par la manutention d'objets ou de produits dangereux pour eux. Sachant qu'il...

Les animaux nuisibles Les animaux nuisibles

Quelques explications concernant la classification française d'animaux en espèces nuisibles. Une liste d’animaux classés nuisibles permet chaque année la destruction d’espèces...

Observer les animaux de son jardin Observer les animaux de son jardin

Dans les jardins cohabitent des dizaines, des centaines, voir des milliers d’espèces animales différentes. Conserver et comprendre l’intérêt de cette biodiversité n’est pas...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Coyotte (Poitou charentes)
    Merci pour toute cette documentation, très utile.
    Répondre à Coyotte
    Le 17/06/2016 à 13:22