Iris d'Alger, Iris d'hiver

Iris d'Alger, Iris d'hiver, Iris unguicularis

Botanique

N. scientifique Iris unguicularis
Famille Iridacées
Origine Méditerranée
Floraison décembre à avril
Fleurs blanc- bleuté
Typeherbacée rhizomateuse, plante de rocaille
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur30 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -15 °C
Exposition soleil à mi-ombre
Solriche et drainant
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité sec à très sec
Utilisationmassif sec en été, rocaille, auge
Plantationprintemps, automne
Multiplicationdivisions,  semis
Iris d'Alger, Iris d'hiver, Iris unguicularis
Prise au Domaine de Méric (Montpellier

Iris unguicularis, l’iris d’Alger ou iris d’hiver est une plante rhizomateuse vivace, appartenant à la famille des Iridacées. Cette espèce est distribuée sur le pourtour méditerranéen ; elle se rencontre sous diverses variétés géographiques, dans le nord l’Afrique, le sud-ouest de la Turquie, la Grèce, et la Crête.

Encore rare en culture, l’iris d’Alger est une espèce d’iris très désirable puisqu’elle fleurit en hiver. C’est une plante xérophyte vigoureuse, très résistante à la sécheresse estivale, qui se contente de peu.

Description de l’Iris d’Alger

Iris unguicularis est un iris botanique assez petit, développant avec le temps une souche dense de feuilles, vert foncé, étroites et rigides, longue de 20 à 45 cm en fonction des sous-espèces. Les souches originaire d’Algérie, les premières avoir été introduites en Grande-Bretagne, sont les plus grandes avec de larges fleurs, tandis que les sous-espèces de Crête ou de Turquie, naines, sont d’adorables bijoux de rocaille, ne dépassant pas les 20 cm.

C’est un iris de croissance et de floraison hivernale. Les nouvelles pousses démarrent à partir de septembre, et les fleurs apparaissent à partir de novembre, la floraison s’étale l’hiver durant pour exploser en mars-avril. Un iris d’hiver bien installé depuis plusieurs années est capable de produire plus de 100 fleurs en un hiver !

Les fleurs arborent des tons de bleu, plus ou moins vifs, ou tirant sur la couleur lavande. Les sépales sont marqués d’une tache centrale blanche et jaune, relevée de stries violacées. Chez les formes d’Alger, les fleurs dépassent les 10 cm de large, unique et portée une tige haute de 30 cm à 40 cm.

La fleur de l’iris d’hiver dégage un parfum très agréable, capable d’embaumer toute une pièce.

Cultiver l’iris d’Alger

Iris unguicularis est rustique jusqu’à -15°C. Il demande un sol pauvre, graveleux et calcaire, qui se dessèche en été. Le drainage doit être irréprochable. Plus il profite d’une situation chaude et ensoleillée en été, meilleure sera la floraison hivernale. On lui préfère donc une situation abritée orientée au sud, devant un mur ou sur une rocaille chaude.

La souche de l’Iris unguicularis croît vigoureusement, le rhizome à peine enterré dans un substrat contenant beaucoup de gravier. Il s’étale donc assez vite dans de bonnes conditions. Il demande cependant 2 à 3 années pour s’installer avant de produire ses premières fleurs, et n’apprécie guère d’être perturbé ou transplanté. On lui évite la concurrence de voisines trop envahissantes.

Entretien de l’iris d’hiver

Le seul entretien qu’apprécie cet iris botanique est le nettoyage de la souche en mai et en septembre, moment où on enlève délicatement les feuilles desséchées, ce qui permet d’aérer les rhizomes.

Iris unguicularis aime les sols pauvres : il n’aime ni le paillage, ni les apports d’engrais, ne nécessite pas de divisions régulières comme les iris de jardin.

Multiplier Iris unguicularis

Le meilleur moment pour reproduire Iris unguicuaris est la fin de l’été, en effet la croissance des nouvelles feuilles démarre à partir de septembre. C’est donc le moment où on peut prélever des éclats de rhizome en périphérie de la plante.

Le semis, s’il est au long court, est très satisfaisant : les graines sont trempées 24 H dans de l’eau tiède, puis semées dans un substrat graveleux. Les graines germent après avoir subi 3 mois à 20 °C, puis 3 mois à 4 °C (extérieur en hiver, ou réfrigérateur). Les plantules sont repiquées au stade 3 ou 4 feuilles.

Espèces et variétés de Iris

200 espèces environ dans ce genre
Iris foetidissima, l’iris gigot
Iris ensata ou Iris kaempferi, l’iris japonais
Iris pseudoacorus, l’iris des matais
Iris reticulata, superbe en fin d’hiver
Iris confusa, l’iris bambou
Iris japonica, l’iris du Japon
Iris unguicularis 'Starkers Pink', une forme plus pâle
Iris unguicularis ‘Alba’, blanc
Iris unguicularis ssp. Cretensis, une forme naine plus foncée
Iris unguicularis 'Kilbroney Marble', aux pétales irrégulièrement mouchetées

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Iris du japon, Iris frangé, Iris japonica Iris du japon, Iris frangé, Iris japonica

Iris japonica, l'iris du japon ou l'iris frangé est une plante rhizomateuse de la famille des Iridacées, appartenant au groupe des iris sans barbe. Si Iris japonica est originaire des[...]

Iris de Hollande, Iris x hollandica Iris de Hollande, Iris x hollandica

L'iris de Hollande, Iris x hollandica est un iris bulbeux, croisement de 3 espèces d'iris  bulbeux du groupe xiphium : Iris latifolia, notre superbe Iris des Pyrénées, Iris tingitana, originaire...

Iris d'Allemagne, Iris des jardins, Iris germanica Iris d'Allemagne, Iris des jardins, Iris germanica

Iris germanica, l'iris des jardins ou iris d'Allemagne, est l'espèce d'iris la plus couramment cultivée dans les jardins. Appartenant à la famille des Iridacées, qui contient plus de 200 espèces,[...]

Iris des toits, Iris tectorum Iris des toits, Iris tectorum

Iris tectorum, l'iris des toits est une charmante espèce d'iris botanique originaire d'Asie. Il fait partie de la famille des Iridacées, appartenant au groupe des iris non barbus, mais à[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • ATH (Sarthe)
    Où peut-on se procurer les Iris d'Alger ? Pour l'instant mes recherches sont infructueuses. Merci.
    Répondre à ATH
    Le 04/10/2020 à 18:58