Des bananiers résistants au froid qui produisent des bananes comestibles

Très en vogue, le bananier apporte sa touche tropicale sur de nombreux balcons mais aussi en pleine terre et pas seulement dans les régions privilégiées ! Il existe d'ailleurs quelques variétés bien rustiques qui pourront être envisagées dans la majorité des jardins. Marc-henri Doyon, des pépinières Ripaud, nous en dit plus dans cette vidéo.

Je m'abonne 

Des variétés résistantes au froid

Parmi le genre 'Musa', qui comprend ce que nous appelons les bananiers, il existe des espèces et des variétés plus résistantes au froid que d'autres.

Celles qui résistent au froid peuvent tolérer des températures négatives descendant jusqu'à -10, voire -15°C, une fois que la souche est bien implantée.

Le choix de la variété est donc très important ainsi que la période de plantation. Sachez que même une variété résistante au froid aura du mal à survivre si elle est plantée en décembre et que survient une gelée de l'ordre de -10°C trois semaines plus tard, alors que la souche n'est pas encore installée ! Votre bananier aura alors de grandes chance de mourir.

Une plantation au printemps est donc recommandée lorsque tout risque de gel est écarté, c'est à dire de mars à mai selon les régions.

Parmi les variétés, Musa basjoo ou Musa japonica, le bananier classique présente un beau feuillage vert pomme sur chaque face et résiste à un froid de -15°C.

Le cultivar 'Red Tiger' est intéressant en plusieurs points : il présente un feuillage plus épais que les autres variétés et résiste donc mieux au vent. Il sera également apprécié pour son côté coloré, avec des feuilles marquées de pourpre aussi bien sur le limbe qu'à son revers.

Certaines variétés de bananiers sont un petit peu plus confidentielles, notamment Musa 'Mekong Giant' qui réjouira les amateurs d'exotisme et d'ambiances tropicales, tant sa croissance est extrêmement rapide et son développement important. Résistant jusqu'à -15°C, s'il est cultivé dans des conditions favorables, ce bananier pourra atteindre 6 à 7 m de hauteur assez rapidement.

Pour ceux qui sont joueurs ou qui habitent des régions côtières (côte Atlantique, sud de la France), il existe des bananiers résistants au froid qui vont pouvoir produire de délicieuses bananes contrairement aux espèces comme Musa basjoo ou Musa sikkimensis qui produisent des fruits comestibles mais regorgeant de minuscules graines donnant la désagréable impression de croquer du sable.

Pour obtenir de bons fruits, optez pour la variété 'Dwarf Orinoco'. 'Dwarf' signifie 'nain' en anglais, c'est à dire que ce cultivar ne dépassera pas 2 à 3 m de hauteur. Résistant au gel jusqu'à -7 ou -8°C, il pourra être installé dans la région dite 'de l'oranger' ou la côte Atlantique, mais aussi, grâce à son faible développement, sous serre dans les régions les moins privilégiées. Sachez tout de même qu'un régime de bananes a besoin de 10 à 12 mois pour mûrir ; les efforts peuvent malheureusement être anéantis par une petite gelée à -2°C, voilà pourquoi outre la chaleur et l'ensoleillement souvent insuffisants, il est si difficile de produire des bananes en France métropolitaine en pleine terre hors serre.

Conditions de culture du bananier

Cette plante à fort développement a besoin d'un très sol riche, humifère et frais comme celui d'une forêt.

À la plantation, le sol devra être enrichi avec de la matière organique, du compost, du fumier décomposé et des matières végétales.

Une fois planté, un paillage sera étalé autour du pied afin de préserver la motte racinaire du dessèchement et maintenir une terre toujours fraîche. Ce paillage organique (paille, copeaux de bois, résidus végétaux broyés, feuilles mortes...), tout en maintenant la fraîcheur pour que le bananier profite de conditions idéales pour sa croissance, permettra également de continuer à enrichir le sol lors de sa décomposition au fil des années.

Le bananier est caractérisé par ses grandes feuilles, d'aspect très esthétique et exotique mais sensibles au vent. Si vous habitez une région très ventée, plantez votre bananier dans un emplacement abrité pour qu'il conserve toute sa splendeur.

Résistant à la majorité des maladies et des parasites, le bananier demande très peu d'entretien si ce n'est les fameux arrosages réguliers et des apports d'engrais bio pour soutenir sa croissance si rapide. Notez que dans une culture sous serre, si l'air est très sec, le bananier peut être victime des fameuses araignées rouges, de petits acariens qui officient souvent en atmosphère confinée et sèche. Pour éviter leur apparition, maintenez un climat humide dans votre serre, brumisez votre bananier, et vaporisez souvent le feuillage. N'oubliez pas que le bananier est originaires des zones tropicales c'est à dire des zones où il pleut très régulièrement, offrez-lui ce type d'ambiance pour qu'il prospère.

Un petit bananier de 40 cm acheté en début de saison, peut, à la fin de l'année, dépasser 1,5 à 2 m de hauteur sans souci, il apportera sa note d'exotisme très rapidement !

Lire aussi
Des figuiers résistants au froid Des figuiers résistants au froid

Thierry DERMARQUEST, pépiniériste passionné de figues nous présente des figuiers résistants au froid

Les agrumes résistants au froid, culture et entretien Les agrumes résistants au froid, culture et entretien

Vous rêvez de cultiver des agrumes mais n'avez pas la chance de vivre dans une région privilégiée ? Cette vidéo est faite pour vous ! Marc-henri Doyon des pépinières Ripaud, donne de[...]

Un bananier résistant au froid Un bananier résistant au froid

Philippe COURTOISON de la pépinière de la PALMERAIE ZEN nous présente deux espèces de bananiers venant de Chine résistantes au froid jusqu'à -18°C

Poêlée de panais et bananes au curcuma Poêlée de panais et bananes au curcuma

Le panais est un légume étonnant, à la saveur légèrement sucrée, qui mérite une recette tout aussi étonnante. Et son association avec des bananes et l'huile de coco, bien qu'improbable,[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire