Questions fréquentes sur le bananier

D'immenses feuilles vert franc et une allure aussi graphique qu'exotique, le bananier est une plante ornementale de tout premier choix ! De croissance extrêmement rapide, il saura satisfaire les jardiniers les plus pressés et les amoureux des beaux feuillages. Plus facile à cultiver qu'il n'y paraît, il ne cessera de vous fasciner !

Bananiers en culture en pleine terre dans une région au climat favorable
Bananiers en culture en pleine terre dans une région au climat favorable

Retrouvez notre faq consacrée à vos questions les plus fréquentes sur la culture du bananier...

À quel genre botanique appartient le bananier ?

Le bananier appartient au genre Musa, qui compte environ 60 espèces, et à la famille des Musacées. Même s'il est considéré comme un arbre par les novices, le bananier est en fait une plante herbacée géante présentant un stipe et non un tronc.

Certaines espèces comme Musa Ingens peuvent pousser jusqu'à près de 15 m de hauteur ! Sous nos latitudes, il est rare que le bananier ait le temps d'atteindre plus de 3 ou 4 m de hauteur.

Comment cultiver un bananier en pot ?

Choisissez des variétés au développement moindre, plus adaptées à ce type de culture ou des cultivars présentant un feuillage très ornemental, comme Musa sp.area 'Albo Variegata' au feuillage panaché tricolore (blanc crème, vert pomme et vert foncé), ou de Musa sikkimensis 'Red Tiger' au feuillage strié de rouge foncé.

Dans ce type de culture, la qualité du substrat et la maîtrise des arrosages ainsi que de la luminosité sont des paramètres cruciaux.

  • Pour bien pousser en pot, le contenant doit être suffisamment grand et être percé en son fond afin de faciliter l'évacuation des excès d'eau. Le substrat doit être de très bonne qualité, à la fois drainé et fertile (Cf. 'Comment planter un bananier en pot ?').

  • Installez votre bananier en pot à un emplacement très lumineux en évitant le plein soleil direct aux heures les plus chaudes de la journée.

  • Un arrosage copieux doit être envisagé d'avril à septembre pour soutenir la forte croissance de la plante. Arrosez à cette période, dès que le substrat sèche sur 2 cm en surface. Ajoutez de l'engrais bio liquide bien dosé en azote tous les 15 jours à l'eau d'arrosage pour obtenir un feuillage bien vert et opulent.

  • En hiver, attention aux excès d'eau qui entraînent le pourrissement de la plante ! Arrosez seulement une fois que le substrat est sec et ne laissez jamais d'eau dans les coupelles.

  • Si votre bananier est cultivé en intérieur, brumisez-le souvent pour maintenir un taux d'hygrométrie élevé.

Comment cultiver un bananier ?

  • Le bananier a besoin de soleil et d'une exposition bien abritée comme un patio, une cour, un angle de mur, ou la protection d'un bosquet ou d'une haie pour être abrité des vents qui cassent ses feuilles fragiles et font baisser la température en hiver.

  • Il redoute un excès d'humidité au niveau du sol durant sa période de repos hivernale, mais apprécie un arrosage très abondant durant sa période de croissance, ainsi, il poussera très vite et de manière spectaculaire.

  • Le terrain devra être drainé, le bananier sera ainsi moins sensible aux maladies et au gel. Cette plante apprécie les sols fertiles, humifères et profonds. Ajoutez du compost lors de la plantation.

  • Le bananier peut-être cultivé en pleine terre dans les régions où le gel ne sévit que rarement ou en pot partout ailleurs.

Comment multiplier mon bananier ?

La division des rejets du bananier est la manière la plus simple et la plus évidente de multiplier le bananier. Les rejets à la base du pied-mère ne seront prélevés que lorsqu'ils seront bien développés (au moins 25 cm) et présenteront des racines. Cette opération est réalisée de préférence au printemps.

Séparez alors les rejets du pied mère avec un couteau bien aiguisé puis replantez chaque nouvelle plante ainsi obtenue dans un pot contenant un mélange de terreau et de sable de rivière.

Placez le pot à la pleine lumière sans soleil direct et n'oubliez pas d'arroser régulièrement.

Comment planter un bananier en pleine terre ?

  • Choisissez une variété de bananier adaptée à votre région, pour cela, renseignez-vous auprès de votre pépiniériste (cf. 'Le bananier peut-il pousser dans le Nord de la France ?').

  • Choisissez un emplacement chaud et ensoleillé, abrité des vents dominants. Attention, le sol ne doit pas être constamment détrempé surtout en hiver car cela occasionnerait une pourriture de la plante et une sensibilité aux maladies et au gel plus importante.

  • Mettez à tremper la motte racinaire dans de l'eau à température ambiante pour bien l'hydrater.

  • Creusez un trou trois fois égal à la taille de la motte en tous sens.

  • Drainez le fond du trou avec une couche de graviers ou de pouzzolane sur une épaisseur d'au moins 5 cm.

  • Mélangez la terre du jardin extraite du trou à du compost additionné de poudre de corne broyée, puis étalez une couche de ce mélange au fond du trou.

  • Installez votre bananier au centre du trou en réglant la hauteur du mélange afin que son collet affleure la surface du sol.

  • Comblez les espaces vacants autour des racines et rebouchez le trou.

  • Tassez autour du pied et arrosez très abondamment.

  • Ménagez une large cuvette autour du bananier afin de recueillir les eaux d'arrosage.

Comment planter un bananier en pot ?

  • Choisissez un grand pot percé en son fond d'une taille supérieure à environ 3 fois le volume de la motte.

  • Versez une quantité de billes d'argile équivalente à 20% du volume du pot pour assurer un bon drainage.

  • Composez un substrat favorable à base de 2/3 de bon terreau pour 1/3 de mélange de sable de rivière et de terre de jardin non calcaire, ajoutez un peu de compost.

  • Lors de la plantation ajoutez à ce mélange des granules d'engrais bio pour favoriser la reprise.

  • Remplissez le pot d'un tiers avec ce mélange.

  • Installez le bananier sur le substrat en réglant la hauteur avant de compléter le remplissage du pot. Le collet doit se situer juste à un ou deux centimètres de la paroi supérieure du pot.

  • Comblez les espaces vacants avec du mélange puis, tassez autour du stipe et arrosez.

De quelles régions est originaire le bananier ?

Le bananier est originaire des régions tropicales du Pacifique notamment de Mélanésie, d'Indonésie, de Nouvelle-Guinée mais aussi de l'Inde. De nos jours, le bananier est cultivé dans toutes les régions tropicales du globe, aussi bien en Amérique du Sud, qu'en Afrique ou aux Antilles.

Faut-il tailler le bananier ?

Les feuilles fanées doivent être supprimées en fin de saison. Il est alors possible de couper le stipe des bananiers cultivés en pleine terre au niveau où se forment les feuilles. La taille n'est pas une obligation, elle a juste un intérêt ornemental ou de manutention pour faciliter la mise en place de protections hivernales.

Je n'ai jamais vu de fleurs sur mon bananier est-ce normal ?

Les très jeunes sujets doivent être installés depuis au moins un an pour espérer une inflorescence. Pour fleurir le bananier a besoin d'arrosages conséquents durant la période de croissance, de chaleur (au moins 24 °C) et de soleil. N'oubliez pas de nourrir votre bananier si le sol est pauvre ou s'il est cultivé en pot. Ajoutez alors un engrais bien dosé en potassium et en phosphore.

Petite astuce : placez des peaux de bananes à son pied, elle se décomposeront tout en fertilisant votre bananier. Un paillage à base de compost au printemps lui fera le plus grand bien. Griffez un mélange de sang séché et de corne broyée à son pied dès le mois d'avril et renouvelez l'opération début juillet.

Le bananier peut-il pousser dans le Nord de la France ?

Certaines variétés subtropicales de bananiers, comme Musa basjoo x hybridum ou Musa sikkimensis sont rustiques jusqu'à -12°C, ou - 6°C pour Musa velutina. Ces températures sont données pour des sujets déjà bien installés, en sol très drainé et à une exposition bien abritée.

Le bananier peut être planté dans les régions les plus septentrionales du pays, moyennant une protection hivernale de la souche par paillage et des parties aériennes avec un voile d'hivernage.

Les espèces tropicales seront cultivées en pots afin de pouvoir les hiverner à une température minimale de 10°C en hiver, car en deçà, la plante aura du mal à subsister.

Peut-on espérer produire des bananes en France ?

À moins de posséder une grande serre chauffée entre 20 et 26°C toute l'année, il est très difficile de produire des bananes et surtout de les voir mûrir. En effet, même si certains jardiniers chanceux arrivent à produire des régimes de bananes en pleine terre, il faudra compter 4 à 5 mois pour que la récolte soit possible. Sous nos latitudes, l'automne est alors bien entamé et les bananes ne pourront pas se développer totalement et mûrir suffisamment. Mais quel plaisir d'avoir tout de même réussi ce petit exploit !

Quand planter le bananier en pleine terre ?

Plantez le bananier lorsque tout risque de gel est écarté soit en mai dans la plupart des régions. Cela vaut aussi pour les variétés rustiques, car il faut tout de même que le système racinaire soit bien installé pour supporter les températures hivernales sous nos latitudes.

Quand rempoter un bananier ?

Rempotez le bananier tous les deux ou trois ans au printemps pour changer le mélange épuisé de ses nutriments. Les très gros sujets seront placés sur roulettes pour les déplacer, un surfaçage annuel à base de compost peut être envisagé chaque année pour éviter le rempotage pendant 3 à 5 ans.

Toutes les espèces de bananiers produisent-elles des fruits comestibles ?

Non les bananiers sauvages produisent des fruits contenant de grosses graines, rendant la consommation des bananes impossible, d'autres comme Musa textilis sont utilisées pour la production de fibres.

Les espèces ornementales comme Musa basjoo, la plus courante dans nos jardins, sont uniquement appréciées pour la beauté de leur feuillage et de leurs inflorescences spectaculaires.

Les espèces à fruits comestibles (Musa acuminata, Musa balbisiana...) ont été croisées pour donner naissance à la banane que nous connaissons de nos jours, c'est à dire issue d'un bananier dit 'domestique' qui ne produit pas de graines fertiles et qui est donc multiplié par reproduction végétative. Ces bananes sont consommées crues en tant que fruits.

Parmi les espèces à fruits comestibles Musa x paradisiaca produit les succulentes bananes plantains riches en amidon et pauvre en glucides, cuisinées comme un légume cuit dans les pays tropicaux.

Lire aussi
Bananier d'Abyssinie, Bananier rouge, Ensete ventricosum Bananier d'Abyssinie, Bananier rouge, Ensete ventricosum

Ensete ventricosum ou Musa ventricosum, le bananier d'Abyssinie ou bananier rouge est une plante monocotylédone vivace appartenant à la famille des Musacées. Ensete ventricosum est un bananier de...

Bananier rose, Bananier à fleurs roses, Musa vetulina Bananier rose, Bananier à fleurs roses, Musa vetulina

Musa vetulina, le bananier rose, est une espèce botanique de bananier relativement petit et un peu rustique. Il appartient à la famille des Musacées. Musa vetulina est originaire du nord[...]

Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire