A LA UNE »
L'extraction du miel

Les insectes du bassin, nécessaires à son équilibre

La libellule virevolte autour du bassin
La libellule virevolte autour du bassin

La réussite d'un bassin au jardin repose sur la mise en place d'un écosystème complexe où les insectes tiennent une place importante puisqu'ils sont bien malgré eux, un véritable « garde-manger » pour le poissons et les batraciens du bassin !

Au moindre trou d'eau, la vie fourmille ! Si les poissons et les plantes peuvent évidemment être mis en place par la main de l'homme, la venue des insectes elle est entièrement (ou presque) l'œuvre de la nature ! Et force est de constater que la nature est bien faite puisqu'il suffit de quelques semaines tout au plus après l'installation d'un bassin pour voir affluer de nombreuses espèces d'insectes à fleure d'eau.

Ces insectes venus par la voie des airs ont pour principalement intérêts de ménager un véritable garde manger pour les poissons et les batraciens du bassin. Cela est vrai si le bassin a été bien conçu évidemment ! En effet, pour s'assurer de la survie de ces insectes, il faut penser à leur ménager un petit coin de faible profondeur qui les tiendront à l'abri des poissons adultes. Cette petite attention sera également la bienvenue pour ménager un abri aux alevins et aux petits poissons fragiles.

Généralement, les premiers à coloniser l'espace humide sont les moustiques. Ces insectes très désagréables pour la peau fragile de l'homme sont par contre une véritable aubaine pour les poissons puisque leurs larves posées à fleur d'eau sont des plats de rois pour tout poisson bien constitué.

Hormis les moustiques, de nombreuses espèces viendront coloniser peu à peu l'espace dont les très gracieuses libellules mais aussi des détritivores, des phytophages, des prédateurs insectivores sans oublier certaines espèces exclusivement aquatiques comme les dytiques, les punaises d'eau.

Tous ces insectes vont attirer dans le bassin des batraciens mais aussi des oiseaux. Si globalement tous ces insectes favorisent la biodiversité sans compromettre l'équilibre interne du bassin, certaines espèces sont toutefois à surveiller de près comme les chenilles de l'hydrocampe du nénuphar (petit papillon) et les galéruques (petit coléoptère) dont les larves dévorent sans vergogne les feuilles des plantes aquatiques.

Même chose pour les pucerons qu'il vaut mieux « noyer » de temps à autre en plongeant les feuilles infestées dans l'eau pour éviter le carnage sur les nénuphars ! En un seul geste, les pucerons gourmands deviendront un vrai festin pour les poissons !

La très grande variété des insectes attirés par l'eau stagnante est une garantie d'équilibre pour le bassin. Pour la conserver, il est évidemment impératif de bannir au jardin l'utilisation de pesticides !

Lire aussi
Les poissons de bassin Les poissons de bassin

Si l'installation de poissons dans un bassin demande quelques précautions minimums, dans la pratique la réussite est très souvent au bout du chemin ! Quelques conseils pour un bassin plein de vie !...

Les oiseaux aquatiques du bassin Les oiseaux aquatiques du bassin

L'accueil d'oiseaux aquatiques, qu'ils soient sauvages ou domestiques,  nécessite une préparation préalable du bassin. Quelques petits aménagements simples s'imposent pour faciliter la cohabitation...

Le poisson rouge, un classique du bassin Le poisson rouge, un classique du bassin

Le poisson rouge est un grand classique des bassins extérieurs. De la famille de la carpe, ce poisson est facile à vivre dans les régions tempérées puisqu'il supporte des écarts de températures...

La grenouille verte, une attraction autour du bassin La grenouille verte, une attraction autour du bassin

La grenouille verte ou grenouille comestibles (Rana esculenta) est un amphibien qui résulte de l'hybridation entre la Grenouille de Lessona (Rana lessonae) et la Grenouille rieuse (Rana...

Vos commentairesAjouter un commentaire