La biologie du sol

Le sol est un ensemble complexe qui régule la vie sur la planète, cependant ce paramètre de la plus haute importance est encore trop souvent laissé pour compte au profit d'une agriculture intensive qui génère une désertification et une modification du climat.

La biologie du sol est composé de racines, de divers petits animaux, des champignons, etc qui contribuent tous à sa regénération
La biologie du sol est composé de racines, de divers petits animaux, des champignons, etc qui contribuent tous à sa regénération

Le sol, un élément complexe

Un sol vivant est constitué d'une complexe organo-minéral, c'est à dire qu'il contient à la fois de la matière organique et des minéraux, le plus souvent sous la forme d'argiles.

Dans la Nature, la forêt s’auto-régule. Les feuillus perdent leurs feuilles et quelques branches créant ainsi une litière. Cette litière va être transformée par la faune épigée, c'est à dire vivant à la surface du sol (colemboles, cloportes, vers, acariens...). Les excréments de cette faune vont à leur tour nourrir les champignons qui vont transformer le tout en humus.

Les boulettes fécales de toute cette faune très active donnent une bonne perméabilité au sol, il n'y a donc jamais d'érosion ni de lessivage en forêt.

Les racines

Les racines des arbres constituent un autre rouage dans la complexité du sol. Les variétés pérennes ont un double système d'enracinement. Le système horizontal est placé juste en dessous de la matière organique pour la simple raison qu'au printemps la terre se réchauffe. L'humus est alors minéralisé par les bactéries présentes dans le sol et transformé en éléments nutritifs récupérés par ces racines. Ces éléments seront renvoyés dans les feuilles et participent au processus de photosynthèse.

Les racines verticales sont de la plus haute importance car ce sont elles qui transforment le minéral en argile. Elles se nourrissent des oligo-éléments (magnésium, calcium, soufre phosphore...) et rejettent le silice, le fer et l'alumine qui forment une gainage autour d'elles. Ces éléments, bien trop concentrés, cristallisent alors pour donner du silicate de fer et de l'alumine, autrement dit de l'argile !

L'humus de surface est alors mélangé à l'argile du fond par les vers de terre et voilà un sol parfaitement équilibré !

Les microbes

Les microbes sont d'une importance cruciale pour le sol car ce sont eux qui stabilisent les éléments pour nourrir les plantes. Ils les oxydent pour les rendre solubles dans l'eau et donc assimilables par les plantes. Ils forment aussi des chélats sur les éléments insolubles, mais tout ceci ne peut être possible que si le sol est parfaitement oxygéné.

Conclusions

Un sol trop travaillé, perturbé et soumis à l'emploi d'herbicides, de pesticides et d'engrais meurt peu à peu. L'érosion intervient alors, lessivant tous les éléments nutritifs. La matière organique disparaît, ainsi que la faune, l’oxygénation ne peut plus se faire. La terre se vide de sa vie.

Selon son niveau de dégradation un sol mettra entre 5 et 30 ans à se reconstituer. Il faut donc agir vite pour sauver notre terre et assurer notre alimentation future en changeant de manière drastique notre manière de cultiver.

Lire aussi
Moisissures, levures et autres micro-champignons Moisissures, levures et autres micro-champignons

Entre l'animal et le végétal, le champignon occupe une place prépondérante dans la biologie même sous sa forme microscopique. Les levures et les moisissures font partie du règne fongique et[...]

Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol.

Le jardin en mouvement Le jardin en mouvement

Selon le créateur du concept, Gilles Clément, le jardin en mouvement est un nouvel état d'esprit du jardinier qui doit 'conduire à observer plus pour intervenir moins'. La nature occupe[...]

Amender le sol du potager Amender le sol du potager

Pour être productif, le sol du potager doit être bien équilibré et surtout vivant. Carences, pH trop alcalin ou trop acide, structure du sol inadaptée peuvent être corrigés par un[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire