Un sol vivant

Loin de n'être qu'un amas de terre et de cailloux, le sol est un écosystème très vivant. Une multitude d'organismes l'habite lui permettant ainsi d'assurer ses fonctions de support de culture dans les meilleures conditions.

Sol est vivant, aéré par les vers de terre et habité de nombreux micro-organismes
Sol est vivant, aéré par les vers de terre et habité de nombreux micro-organismes

Des chiffres insoupçonnés

Le sol regorge d'une vie aussi discrète que foisonnante. En forêt de feuillus, il peut abriter plus de 1000 espèces de petits êtres tous aussi importants les uns que les autres pour l'équilibre et la fertilité du sol.

Ces organismes dégradent la matière organique, la fragmentent et la transforment en humus qui nourrira ensuite le sol. Ils aèrent aussi celui-ci en creusant des galeries horizontales ou verticales, favorisant ainsi les échanges gazeux et la pénétration de l'eau dans les couches profondes.

La pédofaune, puisque c'est le mot qui définit l'ensemble de ces petites bêtes, représente à elle seule environ 80 % de la biodiversité animale. Plus le sol sera vivant au jardin, plus il sera donc fertile, on comprend mieux pourquoi l'emploi d'insecticides ou d'herbicides est un aberration puisque ces produits détruisent ce fragile équilibre !

Les acteurs de la vie du sol

Un sol est constitué de plusieurs strates, avec une population spécifique à chacune d'entre-elles. Chaque espèce se nourrit et évolue de manière différente selon sa taille, sa morphologie et sa fonction. Certains organismes ne vivent qu'en surface, d'autres occupent les couches inférieures, le tout constituant un bel équilibre, voilà pourquoi les opérations de retournement du sol sont si controversées.

De nombreux animaux vertébrés ou non, participent activement à la vie du sol, certains y hivernent, d'autres y passent tout leur stade larvaire, d'autres comme les taupes, les lapins ou les campagnols y installent leurs terriers.

Ces animaux d'un taille de plus de 10 cm constituent la mégafaune du sol.

Vient ensuite la macrofaune dont les vers de terre sont les stars incontestées. Ils colonisent plusieurs strates du sol pouvant s'enfoncer en profondeur contrairement aux cloportes, aux fourmis, à certains hyménoptères, aux gastéropodes et à diverses larves de coléoptères ou autres qui occupent les parties supérieures uniquement.

La mésofaune regroupe les organismes mesurant entre 0,2 et 4mm. Parmi eux myriapodes, nématodes, collemboles, acariens, ou protoures s'en donnent à cœur joie pour transformer la matière.

Quant à la microfaune, il est très difficile, voire impossible, de l'observer à 'œil nu puisqu'elle inclue des organismes d'une taille inférieure à 0,2 mm. Les petits nématodes, les tardigrades, les protozoaires, mais aussi les rotifaires en font partie.

Un sol vivant
Infographie - Un sol vivant
Lire aussi
Le sol est vivant ! Le sol est vivant !

Deux vidéos consacrées à la microbiologie des sols. Le sol n'est pas seulement composé de minéraux mais c'est un écosystème complet nécessaire à la vie et il est bien vivant[...]

Je tresse le saule vivant, de Sébastien SLIVA Je tresse le saule vivant, de Sébastien SLIVA

Je tresse le saule vivant, 10 modèles à réaliser dans son jardin Tresser le saule est une activité créative, artisanale et peu coûteuse... mais exigeant de solides connaissances. Ce livre présente...

Précautions à prendre pour un chien vivant à l'extérieur Précautions à prendre pour un chien vivant à l'extérieur

Bien que toujours mieux auprès de leurs compagnons humains, les chiens peuvent vivre en extérieur sans souci majeur tout au long de l'année si quelques paramètres de base sont respectés.

Pin parasol japonais, Koyamaki, Sciadopitys verticillata Pin parasol japonais, Koyamaki, Sciadopitys verticillata

Sciadopitys verticillata, le pin parasol japonais, est un conifère persistant, unique représentant encore vivant de son genre et de sa famille, les Sciadopityacées. En effet, cette famille fut...

Vos commentairesAjouter un commentaire