Le bonsaï Niwaki, taille, formation et entretien

Les bonsaïs de jardin, autrement nommés 'Niwaki' font partie des éléments graphiques qui structurent un jardin. Issue d'un art séculaire japonais, la technique de formation et d'entretien de ces œuvres végétales nous est détaillée dans cette vidéo par Marc-Henry Doyon des pépinières Ripaud.

Je m'abonne 

Formation d'un bonsaï Niwaki à partir d'un pin sylvestre

Fabien expert en formation de bonsaïs de jardin va nous montrer comment former un niwaki et l'entretenir pour qu'il demeure splendide de longues années durant.

Dans notre exemple, le pin a été planté il y a 10 ans. Il a été formé année après année depuis sept ou huit ans.

Fabien commence par ôter les aiguilles puis va pencher la branche afin de créer une forme harmonieuse. Après une sélection des branches afin qu'elles soient distribuées de manière équilibrée dans l'espace, il les attache à des baguettes pour les positionner vers le bas, ainsi lorsque les liens seront ôtés, la branche prendra un port horizontal. L'objectif final de cette contrainte étant d'obtenir des branches perpendiculaires au tronc.

Lors du serrage des liens, l'attention doit être portée sur le geste, afin qu'il soit assez léger pour ne pas provoquer un étranglement sur la branche. La ficelle utilisée est dégradable.

Fabien ôte les aiguilles sur les pousses sommitales afin d'éviter les éventuels départs de branches non désirés sur cette hauteur qui correspondra au plateau final du Niwaki.

Le pin présenté dans cette vidéo sera fini de former dans deux ou trois ans, avec un bon nombre de nuages ainsi qu'une tête bien dessinée.

Entretien d'un bonsaï Niwaki

Sur un pin sylvestre l'entretien correspond à quelques gestes techniques de taille et de nettoyage.

Les plateaux ou nuages devront être taillés deux fois au printemps, sur une période qui s'étale de début avril et fin mai suivant la région où l'on habite. Cette taille intervient lorsque les jeunes pousses forment des chandelles encore molles, ainsi elles auront la capacité de se ramifier de manière optimale.

Fabien taille la partie supérieure du nuage avec une cisaille aux lames bien affûtées et préalablement désinfectées pour ne pas transmettre à l'arbre des éventuels agents pathogènes. Il taille ensuite la partie inférieure du nuage pour obtenir un résultat parfait.

Deuxième étape très importante pour que le bonsaï vieillissent bien : penser à nettoyer le centre du nuage en ôtant tous les débris végétaux et les aiguilles mortes qui s'y trouvent afin de ménager une bonne ventilation et garder une structure aérée. Si cette étape est omise, le nuage risque de mourir, formant un trou inesthétique irrémédiable dans la silhouette de l'arbre, car une fois, le nuage mort, il est impossible d'en former un nouveau en remplacement.

Quelles plantes choisir pour former un Niwaki ?

Les bonsaïs de jardin peuvent être formés à partir de pins sylvestre et d'autres espèces de pins, de faux cyprès (Chamaecyparis), d'ifs ou de houx. Renseignez-vous toujours auprès de votre pépiniériste quant à l'entretien de ces arbres qui peut légèrement varier selon l'espèce.

Lire aussi
L'art de la taille Japonaise ou Niwaki L'art de la taille Japonaise ou Niwaki

La taille japonaise ou création d'un Niwaki est un art ancestral dont les fondements proviennent essentiellement du culte Shinto "La Voie des dieux", qui a été entretenu et transmis à[...]

La taille de formation La taille de formation

La taille de formation se pratique sur les jeunes arbres afin de maintenir un équilibre entre les racines et la ramure. Elle permet de sculpter la silhouette future de l'arbre[...]

Le Bonsaï, l'art de la taille Le Bonsaï, l'art de la taille

Un arbre miniature parfaitement structuré s'obtient en le sculptant régulièrement par une taille décidée des feuilles et des racines. Ce geste est l'essence même de l'art du bonsaï !

Conseils de taille et d'entretien des buis Conseils de taille et d'entretien des buis

Florian DUROUSSET de la pépinière Bio Jardins nous conseille sur la taille et l'entretien du buis dans les jardins à la française.

Vos commentairesAjouter un commentaire