Les champignons coprophiles

Si la plupart des champignons vivent dans un habitat spacieux, forêts, pelouses, bords de chemins, troncs d'arbres, certains se concentrent sur des habitats réduits, quelques centimètres carrés, nourrissants et tempérés : les crottes.

Panéoles se développant dans des excréments d'animaux
Panéoles se développant dans des excréments d'animaux

Un habitat particulier

Les excréments des animaux constituent des habitats privilégiés pour de nombreuses espèces. De formes, tailles, compositions, variées, ils ont pour caractéristiques communes une faible surface, sont éphémères, et disséminés un peu partout, à des distances plus ou moins régulières; et surtout ils sont riches en azote et carbone.

Les champignons y trouvent un mileu propice, certains y vivent même exclusivement. D'autres se spécialisent et se développent sur un seul type de crottes, lapin, renne... A travers le monde, Ascomycètes et Basidiomycètes suivent les mammifères et par extension s'installent sur les tas de fumier, dans les pariries amendées.

Des ilôts dispersés à coloniser

Les stratégies des champignons pour se développer sur les excréments sont multiples. Emportées par le vent, les spores produites par les organes reproducteurs de nombreuses espèces se dispersent, et atterrissent de manière aléatoire au bon endroit. Des insectes coprophages cherchant nouvelle table peuvent aussi en emporter quelques unes, et les disséminer ainsi. D'autres optent pour un système de catapulte, tels les Pilobolus, projetant leurs spores à toute vitesse le plus loin possible, non sur une autre crotte, mais sur de l'herbe appétissante, à portée de dents des herbivores...

Des spores bien au chaud

Ingérées par les herbivores, les spores des Pilobolus transitent par leur système digestif. Cette stratégie a également été adoptée par Coprinopsis pachysperma, Basidiomycète de la famille des Psathyrellacées proche des Coprins. « Pachysperma » signifie «  graines épaisses » et illustre la résistance des spores aux sucs digestifs, qui dès les conditions de température, humidité, lumière, réunies, se développeront dans leur habitat de prédilection. Aux côtés d'autres Psathyrelles, une quinzaine, mais aussi de Coprins, Panéoles, Bolbities...

Quelques Coprins

Le nom Coprin trouve son origine dans Copr., Kopros signifiant "fiente". De nombreux Coprins apprécient les milieux riches en azote. Ainsi Coprinopsis cinerea, le Coprin cendré, s'observe souvent sur fumier. Coprinopsis nivea, le Coprin blanc de neige, se détache, d'un blanc pur, sur les crottes de vaches, Coprinopsis cothurnata et Coprinopsis heptemerus n'ont pas de préférence particulière et poussent sur excréments divers. Coprinopsis narcotica, remarquable pour son odeur de bitume, pousse sur fumier et alentours.

Panéoles

Si les Coprins portent le nom d'un de leur habitat de prédilection, les Panéoles n'en sont pas moins typiques. Dès les premières chaleurs printanières la Panéole à bord denté, Panaeolus papilionaceus, de la famille des Bolbitiacées, émergera des bouses avec son classique chapeau en cloche. Commune, elle est toxique. Sa cousine, la Panéole coprophile, Panaeolus semiovatus, est tout aussi fréquente et toxique, De nombreuses Panéoles et Bolbitiacées affectionnent particulièrement l'azote et le carbone des excréments.

Bolbities

Parmi les Bolbitiacées, de nombreuses espèces se développent sur divers débris végétaux, certaines rejoignent les Panéoles sur les excréments animaux. Bolbitius coprophilus développe son chapeau aux délicats tons rosâtres sur les tas de fumier et crottes diverses. Il porte certainement les plus jolies couleurs de sa famille parmi les espèces appréciant le même habitat. Conocybe pubescens se rencontre rarement sur débris de bois, son habitat de prédilection restant des matières organiques plus riches en azote.

Psilocybes

Autre famille typique des excréments, les Strophariacées, dont de nombreux Psilocybes, hallucinogènes et toxiques. Le Psilocybe coprophile, Psylocibe coprophila, au chapeau brun-rougeâtre ; Psilocybe fimetaria, au chapeau brun foncé à beige ; Psilocybe luteonitens, au chapeau brun-roux puis crème ; Psilocybe moelleri, plutôt brunâtre à jaunâtre. Enfin une Strophaire, Stropharia semiglobata, chapeau jaune ochracé hémisphérique, se développant sur fumier ou dans les prairies amendées.

De nombreuses espèces pour de petits milieux

La faible superficie des excréments accueillent une grande diversité d'espèces, qui vont se succéder dans le temps, les premières, type Peziza vesiculosa, favorisant la venue des suivantes. Si certaines espèces se complètent, dans le temps ou sur sur une association provisoire, d'autres rentreront en concurrence, inhibant leurs développements réciproques. De la crotte fraîche à sa disparition, tout un cortège de champignons se succéderont dans ces micro-écosystèmes contribuant à une vie foisonnante.

Les champignons coprophiles jouent un rôle fondamental dans les écosystèmes. Aux côtés des insectes, bactéries, ils participent au recyclage de grands volumes de matières organiques. Toutefois fongicides, traitements d'élevage, impactent leurs populations, pour des conséquences qui pourraient être à terme non négligeables.

Lire aussi
Les champignons cultivés Les champignons cultivés

Contrairement aux champignons sauvages, poussant spontanément dans les sous-bois frais, les champignons cultivés sont disponibles toute l'année car ils ne sont pas soumis aux aléas climatiques....

Macarons de champignons à la feta Macarons de champignons à la feta

Un apéritif original et facile, des champignons farcis présentés en forme de macarons pour étonner vos convives.

Salade de champignons aux crevettes Salade de champignons aux crevettes

Envie d'une salade composée originale ? Voici une recette légère, fraiche, savoureuse et très simple à préparer. Des champignons de Paris, une belle poignée de crevettes décortiquées, deux...

Toasts aux champignons de Paris et oeufs mollets Toasts aux champignons de Paris et oeufs mollets

Deux belles tranches de pain, une poignée de bons champignons de Paris, un oeuf et un peu de fromage frais et on obtient un savoureux sandwich équilibré, à déguster sur[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire