Faire un compost de feuilles mortes

L'automne venu, les arbres au feuillage caduque perdent leurs feuilles qui peuvent être recyclées dans le compost
L'automne venu, les arbres au feuillage caduque perdent leurs feuilles qui peuvent être recyclées dans le compost

Ne brûlez plus vos feuilles mortes ! Utilisées pour réaliser du compost, elles offriront un amendement fertile au jardin. Une bien belle manière de les recycler !

Quelles feuilles mortes ?

Pour préparer un bon compost, choisissez des feuilles saines, exemptes de traces de pourriture ou de maladies. Brûlez les feuilles de plantes potagères atteintes de maladies cryptogamiques, mais aussi celles des rosiers si elles présentent des taches noires ou un feutrage blanc, chose qui n'est jamais de bon augure et qui pourrait contaminer votre futur compost.

Si vous possédez un broyeur de végétaux, toutes les feuilles même les plus coriaces pourront être compostées (chênes, aiguilles de conifères, platane...). L'étape du broyage permet de gagner du temps sur le processus de décomposition en réduisant la masse de végétaux et en la rendant consommable plus rapidement par la faune du sol.

Quel composteur ?

La manière la plus facile de composter vos feuilles mortes consiste à les disposer en tas dans un coin du jardin abrité du vent. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez facilement fabriquer un composteur avec des palettes, ou des planches de récupération.

Si vous le préférez, vous pouvez aussi acheter un modèle du commerce ; Vous le choisirez alors selon des critères économiques ou pratiques. Un composteur efficace doit comporter une bonne ventilation sur les côtés et ne doit pas être hermétiquement fermé en son fond pour ne pas retenir de liquide en excès et laisser les vers de terre entrer. L'accès au contenu du bac doit être facile pour permettre des opérations régulières (brassage, humidification...).

Comment composter les feuilles mortes ?

Comme pour tout compostage, celui des feuilles mortes nécessite un minimum de savoir-faire pour être efficace.

L'équilibre entre éléments humides et secs demeure très important pour assurer une décomposition rapide et optimale, de même qu'une bonne aération et une humidité relative, toutes deux nécessaires à la vie des animaux et micro-organismes présents dans votre compost.

Entre chaque couche de feuilles mortes, il faudra donc alterner avec une couche de déchets humides comme des résidus de tonte, des herbes récemment arrachées ou des pelures de légumes. Les feuilles mortes tombant en automne, votre compost va se décomposer en hiver et le froid peut freiner le processus. Ajoutez alors un activateur bio comme du purin d'ortie pur, ou des fientes de volailles.

Pensez à brasser tous les mois votre tas de compost et à rectifier son taux d'humidité en l'arrosant s'il est trop sec.

Votre compost sera utilisable en paillage d'ici quelques mois, mais il faudra attendre un an pour que celui-ci se transforme en bel humus fin et fertile.

Lire aussi
Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Comment faire son compost ? Comment faire son compost ?

Rien ne semble plus simple que d'empiler divers éléments organiques pour en faire un bel humus noir. Toutefois dans la réalité, la confection du compost réclame technique et savoir-faire. Voyons...

Le thé de compost Le thé de compost

Le thé de compost est un liquide qui regorge de bien des merveilles pour nos plantes. Quelles sont ses propriétés ? Comment le fabriquer et l'utiliser ? C'est ce que nous allons éclaircir ensemble....

Compost ou compostage Compost ou compostage

Un bon moyen d'apporter de l'engrais de qualité à votre potager ou à votre jardin d'ornement est de réaliser un compost dans un coin de votre jardin. Le compost apportera l'humus nécessaire au...

Vos commentairesAjouter un commentaire