Le compostage en tas

Le compostage en tas
Le compostage en tas

Nul besoin d'équipement de pointe pour produire son compost ! Un grand tas dressé au fond du jardin fera fort bien l'affaire. Voyons comment réaliser votre compost en toute simplicité avec cette méthode.

Pourquoi composter en tas ?

Le compostage en tas est la manière la plus simple de procéder pour élaborer son compost. D'autres méthodes existent bien sûr, mais celle-ci est de loin la plus aisée à mettre en œuvre puisqu'elle ne demande aucun équipement particulier si ce n'est quelques outils basiques de travail du sol.

Cette technique est bien adaptée au grands jardins fournissant beaucoup de matières premières pour le compost. Dans de tels jardins, vous trouverez toujours une place pour y installer votre tas qui occupera l'espace de 8 à 15 mois.

Le bon emplacement

Votre tas de compost devra être installé dans un emplacement judicieux pour qu'il ne nuise pas à la beauté de votre jardin. Les paramètres techniques devront aussi être pris en compte : placez votre tas ni trop à l'ombre auquel cas, il serait trop humide et risquerait de pourrir, ni trop au soleil car il risquerait alors de sécher et de ne jamais se transformer. Un emplacement à la mi-ombre, abrité par un mur conviendra fort bien.

Comment procéder ?

Le compostage en tas ne présente pas beaucoup de différence avec un compostage en silo. Les couches de déchets verts riches en azote et de déchets secs riches en carbone seront étalées successivement à même le sol.

Directement en contact avec la pédofaune présente dans la terre, le travail sera accéléré. Vous procéderez de même que pour les autres types de compostages. Les déchets comme la paille, les feuilles mortes ou les petites branches devront être broyés au préalable. Pour cela, utilisez un broyeur ou passez la lame de la tondeuse sur les feuilles et la paille pour les réduire en petits débris qui se décomposeront ainsi plus rapidement.

Si vous ne possédez aucun de ces deux outils, vous pouvez les louer à la journée. Certaines communes mettent des broyeurs à la disposition de leurs usagers, pensez à vous renseigner.

L'entretien du tas de compost

Arrosez souvent votre compost pour qu'il ne sèche pas. Le purin d'ortie est un bon accélérateur, si vous en possédez, n'hésitez pas à en ajouter à votre tas. Pensez aussi à l'aérer souvent. L'opération est plus facile que pour le compost enfermé dans un contenant car il vous suffira alors de tirer le tas avec un croc tous les mois pour déplacer les divers éléments et aérer les couches.

Votre compost sera prêt en 8 à 15 mois selon le volume du tas et les conditions extérieures.

Lire aussi
Compost ou compostage Compost ou compostage

Un bon moyen d'apporter de l'engrais de qualité à votre potager ou à votre jardin d'ornement est de réaliser un compost dans un coin de votre jardin. Le compost apportera l'humus nécessaire au...

Le compostage de surface Le compostage de surface

Facile à mettre en œuvre, le compostage de surface constitue une solution de choix comme paillage pendant l'hiver ou entre deux cultures. Il permet en outre, de recycler les déchets de...

Le compostage collectif Le compostage collectif

Belle initiative  sur le plan écologique et humain le compostage collectif se développe un peu partout en France : une aventure permettant aux habitants des villes d’être unis sur un même...

Vert Provence, le compostage industriel Vert Provence, le compostage industriel

La société Vert Provence répond à nos question concernant le compostage industriel Depuis quand avez-vous développé votre plateforme de compostage ? Le compostage est l'un des plus anciens procédés...

Vos commentairesAjouter un commentaire