Le jardin après un chantier

Après un chantier, le terrain ressemble à un champs de bataille. Gravats, restes de matériaux de toutes sortes et terre chamboulée offrent un spectacle désolant. Courage, c'est le moment idéal pour créer un beau jardin !

Un jardin pendant un chantier
Un jardin pendant un chantier

Les premiers pas

Commencez par nettoyer le sol de tous les macro-déchets présents sur le terrain pour avoir une vue générale sur les possibilités qu'il va vous offrir.

La terre, tassée par endroits, retournée à d'autres semble exempte de vie, et effectivement la pédofaune a forcément été mise à mal par ce chamboulement. Il va donc falloir rééquilibrer le sol de manière naturelle, mais avant çà, préparez un plan sur papier de votre futur jardin. Prenez en considération son exposition, ses zones ombragées, et les éventuels écosystèmes naturels (mare, cours d'eau, murets de pierres, talus...). Pensez à tracer sur votre plan les futurs cheminements qui donneront accès aux diverses parties du jardin. C'est le moment aussi d'envisager la plantation d'une haie de clôture, la zone dédiée au potager et celle à la partie ornementale.

Ensuite, tracez les éléments fixes comme les allées sur le sol du jardin et nivelez-le en fonction de vos désirs.

Une fois ces menus travaux effectués, il faudra laisser au sol le temps de se reconstituer et de se rééquilibrer.

Comment redonner vie au sol chamboulé ?

La meilleure solution pour redonner vie à un sol malmené par les travaux est de semer des engrais verts. Vesce, phacélie, sarrasin, moutarde... le choix est vaste. Bien choisis, ils vous permettront non seulement d'aérer le sol mais aussi de le reconstituer en apportant des éléments essentiels comme l'azote, le potassium et le phosphore. Les engrais verts offrent en outre, une couverture du sol, empêchant l'apparition de mauvaises herbes ainsi que les méfaits de l'érosion durant la mauvaise saison. Ces engrais verts seront enfouis en fin de cycle de vie. En se décomposant dans le sol, ils participeront à la vie de celui-ci, activant l'action de la faune présente dans les couches superficielles.

En attendant que le sol s'améliore...

Pendant que le sol se reconstitue, commencez à créer un compost avec vos déchets ménagers, les feuilles mortes tombées des arbres et autres débris végétaux. Une fois mûr, il vous servira à amender le sol du jardin.

Vous pouvez dès à présent planter les arbres et les arbustes pour donner une structure à votre jardin. Pensez à drainer les trous de plantation avec du gravier et à les amender avec du terreau et de la poudre de corne broyée pour assurer une bonne reprise.

Si vous êtes vraiment pressés de créer votre potager, envisagez la solution de la plantation sans travail du sol ou de la lasagne. Ces méthodes sont très utiles dans ce cas précis car nul besoin que le sol soit reconstitué pour planter !

Lire aussi
Le jardin après la pluie Le jardin après la pluie

La pluie est source de vie au jardin mais elle peut parfois occasionner quelques dégâts lorsqu'elle tombe en abondance. Voyons comment aborder le jardin après une ondée.

Le jardin après la tempête Le jardin après la tempête

Phénomène climatique violent, la tempête peut causer de gros dégâts. Après celle-ci, le jardinier devra se mettre à l'oeuvre pour redonner un bel aspect au jardin et soigner les végétaux[...]

Le jardin après la neige Le jardin après la neige

Parure immaculée aux notes féeriques, la neige apporte une ambiance feutrée au jardin qui semble soudain figé dans l'immobilisme et le silence. Une fois les derniers flocons tombés, il sera[...]

Au jardin après la sécheresse Au jardin après la sécheresse

Les épisodes de sécheresse laissent toujours des traces plus ou moins visibles au jardin. Amplifiée par la chaleur estivale et par les restrictions en eau, la situation peut vite devenir[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire