Limace, Loche

Limace
Limace

Les dégâts en résumé

Responsable : Les espèces les plus communes sont : Arion hortensis, la limace des jardins ; Deroceras reticulatum, petite limace grise ; Arion lusitanicus, la limace noire ; Limax maximus, grande loche grise ou limace léopard car son corps est tacheté de noir ; Arion rufus, limace rouge ou loche rouge
Dégâts apparents : Les limaces s'attaquent aux parties aériennes des plantes à feuillages tendres comme les salades. Elles ont une prédilection pour les jeunes poussent et les semis. Elles causent de gros dégâts dans les massifs de Hostas et au potager.
Période des dégâts : Printemps et été.
Plantes les plus sensibles : Salades, hostas, légumes à feuilles tendres, plantes ornementales.
Conditions favorables : Les limaces sévissent surtout la nuit par temps doux et humide, elles n'apprécient pas la sécheresse et les grosses chaleurs. Elles peuvent aussi agir en plein jour si le temps est frais et humide.
Limace » Proposer une photo

Les traitements

Traitement préventif

Il faut empêcher la limace de progresser au sol en installant des éléments qui l'empêcheront de glisser comme les cendres de bois, la sciure, les coquilles d’œufs broyées, le marc de café ou les aiguilles de pin.

Pour attraper les limaces en vue de les relâcher, installez des tuiles ou même un carré de moquette sur le sol dans les lieux ombragés. Elles iront s'y cacher : belle récolte assurée dès le lendemain matin. Les pièges à base de bière fonctionnent aussi à merveille.

Si vous possédez des poules faites les venir avec vous dans votre potager, elles raffolent de ces gastéropodes.

Enfin, ménagez des zones spécifiques pour attirer ses prédateurs : oiseaux, hérissons, et musaraignes n'en feront qu'une bouchée.

Traitement biologique

Les nématodes sont des vers microscopiques qui s'attaquent aux limaces en pénétrant dans leurs corps par l'orifice respiratoire. Ils y répandent des bactéries fatales aux limaces. On les trouve sous forme de poudre à diluer dans de l'eau et à épandre sur un sol humide de préférence le soir.

Le phosphate de fer remplace avantageusement le métaldéhyde (qui n'avait pas la même innocuité). Le sulfate de fer est très efficace. Il faut le placer sous une tuile à l'extrémité des planches de légumes convoités par les limaces.

Traitement chimique

Granulés à base de métaldéhyde toxiques par ingestion.

Conseils

La limace est un gastéropode très répandu dans nos jardin pouvant mesurer entre 1 et 15 cm de longueur. Il en existe de nombreuses espèces dont une dizaine qui causent d'importants dégâts sur les parties aériennes des légumes feuilles et des plantes ornementales, elles ont une prédilection pour les jeunes pousses qu'elles peuvent ravager en une nuit. Deroceras reticulatum la petite limace grise si commune, est la plus redoutable car elle est très prolifique.

Les limaces tout comme les escargots sont hermaphrodites, elles pondent leurs œufs dans la terre en automne (jusqu'à 500), ils passeront ainsi l'hiver à l'abri pour n'éclore qu'au printemps, période où les dégâts sont les plus importants. Elles agissent dans la journée par temps humide, frais et couvert ou de préférence la nuit lorsqu'il fait chaud. Pour lutter contre les attaques, il faut leur bloquer le passage au moyen de paillages divers : paillis de lin, d'écorces ou d'aiguilles de pin, de coquilles d’œuf broyée, de cendre de bois …

Vous pouvez aussi les piéger en installant des planches, des poteries retournées ou même une demi pamplemousse évidé. Il ne restera plus alors qu'à les récolter pour les relâcher dans la nature.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante, l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire