Questions fréquentes sur la limace

Ennemies jurées du jardinier écœuré de trouver ses plantations ravagées en une nuit, les limaces tant décriées sont pourtant d'une grande utilité au jardin. Apprenons à mieux les connaître afin de mieux les gérer et accepter de vivre avec elles.

Une limace au potager...
Une limace au potager...

Retrouvez dans cette FAQ vos questions les plus fréquentes sur la limace ...

Comment détourner les limaces de mes plantations ?

Créez une zone bien ombragée où vous déposerez des épluchures de fruits et légumes et n'hésitez pas à semer des végétaux de la famille des Brassicacées (chou, moutarde, cresson...) qui les attirent, ainsi, elles se détourneront de vos cultures.

Entourez les plantes les plus appréciées au potager de coquilles d’œufs broyée ou de pouzzolane afin de gêner la progression des limaces.

Les paillettes de lin ou de chanvre font aussi leur effet mais elles ne devront pas être humidifiées pour demeurer efficaces.

Comment lutter de façon biologique contre les limaces ?

Outre la favorisation de l'installation de leur prédateurs naturels (Cf 'Quels sont les prédateurs des limaces ?'), il existe des astuces faciles à mettre en œuvre pour limiter les populations de limaces au jardin :

  • Installez un paillis épais au pied de vos plantes. Pour être efficace, le paillage doit comporter des éléments empêchant le mucus de faire son effet. Les paillettes de lin, les aiguilles de pin, la sciure de bois non traité, la pouzzolane, le marc de café, les coquilles d’œufs écrasées ou les cendres de cheminée constitueront une bonne parade pour protéger vos végétaux des attaques. Le paillage à base de fougère aigle constitue un répulsif de choix.

  • Le ramassage manuel par temps de pluie ou après la pose de pièges peut constituer une solution pour le jardinier peu pressé. Une simple planche en bois ayant subi les affres du temps les attirera au plus haut point, tout comme des tuiles ou des pot des fleurs retournés placés dans une zone bien arrosée et ombragée. La récolte sera alors grandiose ! Il vous suffira ensuite de relâcher les limaces dans un parc ou en forêt.

  • Le piège à bière est plus radical puisqu'il attire les limaces qui s'y noient.

  • Les nématodes sont disponibles en jardinerie ou sur internet. Ces vers microscopiques pénètrent dans le corps de leurs hôtes et les tuent. Il suffit de diluer la poudre de nématodes avec de l'eau et d'arroser la surface attaquée par les limaces le soir à la fraîche.

  • Le phosphate de fer (en granulés) constitue un anti-limaces moins dangereux pour les animaux de compagnie et les prédateurs naturels des limaces que le métaldéhyde autrefois utilisé et responsable de nombreuses intoxications.

  • Il est possible d'acquérir des anneaux anti-limaces à placer autour de chaque plante pour les protéger. Vous pouvez aussi les réaliser vous-même avec des bandes de cuivre (métal détesté par les limaces) pliées en anneaux. Autre solution, couper une bouteille plastique en anneaux dont vous effilerez la partie supérieure afin de former une sorte de fleur. Les limaces stopperont ainsi leur progression.

En quoi les limaces sont-elles utiles au jardin ?

Les limaces ont une alimentation bien spécifique. Elles se nourrissent pour la plupart, de végétaux fragilisés, en fin de vie, malades qui pourraient contaminer les cultures.

Le système digestif des limaces sait digérer la cellulose des branches et des troncs d'arbres morts tombés au sol, elles aident donc au processus de décomposition en transformant cette cellulose en carbone et en eau.

Certaines limaces, dont la limace léopard, se nourrissent quelques fois d'autres limaces ou débarrassent le sol de petits cadavres d'animaux, elles nettoient donc efficacement leur zone de vie.

Le mucus des limaces est composé de protéines, de sucres, et de beaucoup d'eau. Par leur passage, elle hydratent et lient les divers éléments du sol dont l'argile et l'humus.

Les déjections des limaces associées à leur mucus constituent un booster pour la biologie du sol.

Peut-on manger des limaces ?

Puisque les escargots sont allègrement dégustés, la question se pose pour les limaces... Outre leur aspect peu ragoutant, partagé d'ailleurs par les escargots, les limaces se nourrissent parfois de cadavres et de substances en décomposition pouvant contenir des agents pathogènes et que dire de celles qui se régalent de plantes toxiques ! Mieux vaut donc éviter de consommer des limaces sauf en cas de stage de survie, seulement bien cuites et après leur avoir imposé un jeûne de plusieurs jours !

Pourquoi les limaces laissent-elles des traces brillantes après leur passage ?

Le mucus permettant la reptation de la limace, aussi bien à l'horizontale qu'à la verticale, sèche au contact de l'air et prend cet aspect brillant sous la lumière du jour.

Ce liquide complexe est composé de collagène, de glucose, d'allantoïde, de protéines et d’élastine.

Pourquoi y-a-t-il beaucoup de limaces dans mon jardin ?

La prolifération de limaces trahit un déséquilibre des divers écosystèmes du jardin. Si la biodiversité n'est pas préservée, alors les limaces proliféreront surtout si le jardin en question est ombragé et humide !

Le déséquilibre peut être imputé à l'emploi de produits phytosanitaires qui tuent les prédateurs naturels des limaces ou les éloignent, mais aussi à un jardin trop bien entretenu où la matière organique tombée au sol n'a pas le temps de se décomposer. En effet, pour la plupart d'entre-elles, les limaces se nourrissent de champignons, de bois décomposé ou de végétaux en fin de vie ou malades, si cette nourriture est absente, les limaces se rabattent sur les cultures !

Qu'est-ce qu'une limace ?

La limace est un animal au sang froid faisant partie de la classe des gastéropodes tout comme les escargots. Le terme 'limace' englobe un nombre impressionnant d'espèces (plus de 100 000) réparties sous plusieurs genres. Les limaces sont souvent terrestres mais peuvent aussi être aquatiques comme leurs ancêtres, qui autrefois évoluaient dans la mer.

La limace de nos jardins mesure entre 2 et 20 cm en moyenne selon l'espèce, elle est reconnaissable à son corps allongé, visqueux, sans coquille. La tête présente 4 tentacules dont les deux supérieurs abritent les yeux. La bouche, située sous les tentacules, est munie de dents et d'une radula (langue).

Sur sa partie supérieure la limace est revêtue d'un 'manteau' ou 'bouclier' portant le pneumostome (orifice respiratoire), le fameux 'trou' sur les limaces qui intrigue tant les enfants ! L'abdomen situé juste sous le bouclier, aussi nommé 'pied' ou 'sole' sert au déplacement de l'animal grâce à de fortes torsions musculaires adaptées au mouvement de reptation. Le mucus produit par des glandes spécifiques situées à l'extrémité du pied assure une progression facilitée.

Quand les limaces sortent-elles ?

Les limaces sont généralement nocturnes, mais aussi visibles par temps très couvert, humide ou pluvieux. Souvent enterrées en journée ou cachées sous les planches, les poteries ou les tas de feuilles, les limaces sont difficilement observables en journée surtout si le temps est chaud et ensoleillé, voilà pourquoi le jardinier est si étonné au petit matin de retrouver ses cultures dévastées sans noter la présence de ravageurs !

Les limaces apprécient les températures douces et détestent les extrêmes. Elles sont très présentes entre 8 et 18 °C, mais se font rares en cas de froid vif ou de chaleur.

Si la sécheresse ou le froid sévissent la limace s'enterre en attendant des jours meilleurs !

Quelles sont les limaces les plus courantes en France ?

  • La grande loche (Arion rufus) est très variable au niveau de la couleur (du orange vif au rouge en passant par le brun et le noir). Elle apprécie les atmosphères humides et feutrées des sous-bois et des bosquets. Le corps ridé peut atteindre 15 cm de longueur. L'orifice respiratoire est bien visible sur le manteau, tout comme les tentacules toujours très développés.

  • La loche méridionale (Arion vulgaris) est très présente dans les régions du sud. Brune à noire, la bête semblable à l'espèce précédente avec laquelle elle est souvent confondue, mesure elle aussi une quinzaine de centimètres.

  • La limace des jardins (Arion hortensis), très courante, ne dépasse pas 5 cm de longueur. Fine, de couleur brune, grisâtre ou noire, elle porte une bande grise de part et d'autre de son corps.

  • La limace léopard (Limax maximus) au corps gris parsemé de tâche plus foncées peut atteindre 20 cm de longueur. Omnivore et détritivore, parfois même carnivore, elle est très utile au jardin.

  • La petite limace grise ou limace européenne (Deroceras reticulatum) est très fréquente au jardin. Ne dépassant pas 5 cm de longueur, elle présente de petits tentacules inférieurs et un dos ridé. De couleur gris/chamois, cette limace tolère mieux la chaleur et le froid relatif que les autres limaces. Elle s'attaque aussi bien aux parties aériennes que souterraines des plantes.

Quels sont les prédateurs naturels de la limace ?

De nombreux animaux se nourrissent de limaces et peuvent donc vous aider à réguler les populations au jardin, encore faut-il avoir une approche respectueuse de l'environnement pour qu'ils s'y installent durablement. Parmi eux, le hérisson qui peut engloutir jusqu'à 80 limaces en 24h, dont vous pouvez faciliter la venue en laissant des tas de bois au fond du jardin ou en plaçant un abri spécifique dans une partie calme et ombragée du jardin. Un point d'eau sera toujours le bienvenu pour le hérisson ainsi que pour les oiseaux, autres gros amateurs de limaces.

Pour les inciter à s'installer durablement dans votre jardin, placez des nichoirs et plantez des haies touffues où ils pourront se cacher et nicher.

Si vous avez la chance d'avoir un poulailler, libérer vos poules dans votre jardin en votre présence, elles adorent les limaces, et bien d'autres parasites.

Certains reptiles apprécient de mettre quelques limaces à leurs menus, tout comme les crapauds qui en sont friands. Aménagez des murets en pierres sèches qu'ils affectionnent, laissez des partie en jachère où ils pourront se déplacer sans risque et offrez-leur un point d'eau afin qu'ils vous aident à réguler les populations de limaces.

Les plus gros animaux comme le sanglier ou le renard apprécient ce repas léger, tout comme les putois ou les belettes.

Du côté des insectes certaines espèces de staphylins, de carabes ou de mille-pattes se laissent aussi séduire par les gluantes créatures !

Lire aussi
Limace Limace

Dégâts Responsable : Les espèces les plus communes sont : Arion hortensis, la limace des jardins ; Deroceras reticulatum, petite limace grise ; Arion lusitanicus, la limace noire ; Limax...

Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Senechal (Aquitaine)
    Très utile et très bien fait. Merci
    Répondre à Senechal
    Le 22/11/2020 à 07:53