Madère, randonnée au Pico de Areeiro

Madère, randonnée au Pico de Areeiro
Madère, randonnée au Pico de Areeiro

La randonnée entre les 2 plus hauts pics de Madère est extrêmement réjouissante, alliant émotions fortes et atmosphère de bout du monde, tout en restant en totale sécurité. Partir tôt le matin permet de mieux profiter de ces sublimes paysages accidentés parsemés de plantes alpines endémiques.

La Vereda do pico do Areeiro PR1 est une randonnée alpine particulièrement excitante. Les montagnes y sont très escarpées et la roche, un basalte gris et une pouzzolane rougeoyante affleurent la plupart du temps ; un lichen orange vif et abondant y ajoute de la couleur.

Le PR1, parfaitement balisé et aménagé, permet de cheminer du Pico de Areeiro au Pico de Ruivo, et même de continuer au-delà. Il est complètement sécurisé et particulièrement spectaculaire quand il suit une crête, bordé par un abîme de chaque côté où lorsqu’il est creusé à flanc de montagne.   Ce parcours n’est pas fait pour les personnes sujettes au vertige. Un vivifiant vent de nord, dominant et assez violent par moment ajoute à l’ambiance dramatique de la balade. La randonnée est une alternance de descentes et de grimpettes raides, mais sans danger, car bien souvent aménagées en escalier. De toute part, le panorama est sublime, les roches sont presque nues, mais portent çà et là de valeureuses plantes alpines qui adoucissent un peu ce paysage minéral.

Parmi les plantes endémiques nous reconnaissons sans difficulté :

  • Ranunculus cortusifolius, une grosse renoncule endémique à feuilles rondes
  • Erysimum bicolor, une petite giroflée aux couleurs changeantes
  • Echium candicans, la superbe vipérine arbustive à chandelles bleues
  • Saxifraga maderensis, le saxifrage de Madère
  • Aeonium glandulosum, l’aéonium plateau
  • Aeonium glutinosum, aux multiples rosettes épaisses
  • Polystichum falcinellum, une fougère
  • Sinapidendron frutescens, une Brassicacée
  • Aichryson divaricatum, une petite Crassulacée aux feuilles glabres
  • Anthyllis lemanniana, Fabacées
  • Viola paradoxa, une petite pensée saxicole jaune
  • Plantago arborescens ssp maderensis, le plantain arborescent
  • Ideritis candicans var. Candicans, en touffes vraiment très blanches
  • Sonchus pinnatus, accroché aux parois
  • Sonchus ustulatus, le magnifique laiteron arbustif de Madère
  • Carlina salicifolia en imposant buisson et bien différent de notre Carlina acaulis des Alpes
  • umex bucephalophorus ssp. canadensis var. frutiscescens

Après une spectaculaire descente, le chemin s’enfonce dans un tunnel de près d’un kilomètre avant de remonter sur le Pico de Ruivo. Sur la montée, nous cheminons à travers de magnifiques bruyères arborescentes âgées aux troncs noueux (Erica arborea) et quelques genêts.

Le Pico do Areeiro haut de 1818 m est un endroit accessible aux voitures comme aux cars, donc très touristique. Bien souvent, le Pico Areeiro, comme le Pico Ruivo est dans les nuages. Il faut prévoir d’y aller le plus tôt possible en choisissant un jour où le temps est dégagé. Si vous y arrivez dans le brouillard, mieux vaut remettre à un autre jour.

En démarrant la randonnée tôt le matin, d’une part nous évitons la plupart des touristes qui arrivent par bus, et d’autre part, nous avons plus de chances de profiter d’une vue dégagée, car fréquemment les pics commencent à s’embrumer de nouveau à partir de midi.

Il y a 11 km jusqu’au Pico de Ruivo, estimé à 5 h 30 de marche, mais on peut toujours faire demi-tour à mi-parcours, notamment avant de remonter vers le deuxième pic si c’est trop long.

Équipement conseillé

  • chaussures de randonnées
  • pull supplémentaire et vêtement anti-pluie et coupe-vent (il fait parfois 4 °C le matin là-haut !)
  • une lampe frontale pour le tunnel

Lire aussi
Madère, randonnée sur la péninsule Ponta de São Lourenço Madère, randonnée sur la péninsule Ponta de São Lourenço

La randonnée sur la pointe Saint-Laurent est une succession de paysages sauvages, extraordinaires, semi-arides, contrastés par les couleurs de l’océan mouvementé. Le sentier permet d’y...

Madère, rencontre avec la biodiversité Madère, rencontre avec la biodiversité

Avec ses 2000 km de randonnées, Madère est le paradis des naturalistes. L’ile aux fleurs se distingue par sa végétation luxuriante et son climat doux ; son relief volcanique escarpé...

Madère, le long de la Levada da Central da Janela Madère, le long de la Levada da Central da Janela

Cette levada permet une randonnée facile et représentative de l’évolution végétale lorsque l’on s’enfonce vers la forêt sempervirente, sans être trop fréquentée. Aventureuse avec...

Madère, le Jardin botanique de Funchal Madère, le Jardin botanique de Funchal

Le Jardin botanique de Funchal, réputé mondialement, rassemble près de 2500 espèces végétales : scènes rigoureusement plantées ou taillées, massifs exotiques et luxuriants abondamment fleuris en...

Vos commentairesAjouter un commentaire