La plantation des végétaux en conteneurs

Plantes en conteneurs
Plantes en conteneurs

La plantation des végétaux conditionnés en conteneurs peut être effectuée tout au long de l'année si les conditions climatiques le permettent, voilà un atout non négligeable pour le jardinier pressé ! Voyons comment procéder pour installer vos plantes au jardin dans les meilleures conditions.

Quand planter les végétaux conditionnés en conteneurs ?

Contrairement aux plantes vendues en racines nues qui ne seront disponibles qu'en automne, celles en conteneurs peuvent être plantées tout au long de l'année, de préférence en automne ou au printemps. Si vous les planter en hiver, faites-le hors périodes de gel et lorsque le terrain n'est pas gorgé d'eau. Pour une plantation estivale, évitez les moments de canicule et de sécheresse durant lesquels les végétaux auront bien du mal à reprendre.

Comment planter les végétaux conditionnés en conteneurs ?

La préparation du sol est une étape importante pour la plantation des végétaux. Celui-ci devra être ameubli, nettoyé des éventuelles mauvaises herbes, des cailloux et des débris végétaux puis amendé si nécessaire.

Matériel nécessaire :

Comment procéder ?

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau à température ambiante ¼ d'heure avant la plantation. Laissez la motte dans l'eau tant que des petites bulles s'échappent du substrat afin que celle-ci soit parfaitement imbibée. Cela favorisera la reprise.

  2. Pendant ce temps creusez un trou au moins deux fois égal à la taille de la motte en tous sens à l'emplacement choisi selon les besoins de la plante. Un trou assez vaste empli de terre meuble permettra à la plante de former de nouvelles racines sans fournir trop d'efforts.

  3. Mélangez la moitié de la terre extraite du trou avec du bon terreau et du compost pour à la fois l'alléger et l'enrichir. Réservez cette terre sur le côté du trou.

  4. Extrayez la motte racinaire du conteneur. N'hésitez pas à couper celui-ci si la plante est coincée par ses racines enchevêtrées dans les trous d'évacuation situés sous le pot.

  5. Si les racines ont formé un chignon est qu'elles sont très serrées donnez quelques légers coups de couteau en périphérie pour stimuler la formation de radicelles.

  6. Griffez un peu de corne broyée au fond du trou et versez une couche de mélange de terre préalablement préparé.

  7. Posez la motte bien au centre du trou et réglez la hauteur de manière à ce que le collet de la plante affleure du sol.

  8. Rebouchez ensuite le trou et tassez.

  9. Arrosez abondamment.   

Lire aussi
La mise en jauge avant plantation La mise en jauge avant plantation

Parfois il est impossible de planter immédiatement les plantes achetées, surtout en hiver, période où les intempéries peuvent contrer les meilleures volontés. La mise en jauge est alors une...

La plantation d'un arbuste à racines nues La plantation d'un arbuste à racines nues

Quand la végétation est en dormance, de fin octobre à la mi-mars, il est alors temps de planter les arbustes à racines nues. Mais que signifie exactement ce terme ? Pourquoi choisir un arbuste à...

Le broyage des végétaux Le broyage des végétaux

Le broyage permet de réduire la masse des déchets végétaux au jardin et de les valoriser. A la fois intéressante sur le plan écologique et économique, cette technique mérite que l'on s'y attarde....

Les plantes en conteneurs Les plantes en conteneurs

Conditionnées en conteneurs, les plantes présentent bien des atouts. Plantation tout au long de l'année, choix des fleurs, des feuillage et des parfums sont leurs principales qualités. Spécificités...

Vos commentairesAjouter un commentaire