Le semis en place

Semis en place
Semis en place

Facile à réaliser, la technique du semis en place permet de sauter les étapes de repiquage. Il s'effectue directement en pleine terre pour de nombreuses espèces de plantes potagères et ornementales.

Quand peut-on semer en place ?

Le semis en place s'effectue le plus souvent au printemps sur une terre suffisamment réchauffée. Selon les espèces semées, il faudra parfois attendre que tout risque de gel soit passé. Ce type de semis peut aussi être effectué en automne sous certaines conditions s'il s'agit par exemple de bisannuelles ou de vivaces.

Comment préparer le sol ?

La préparation du sol joue un rôle extrêmement important dans la réussite de l'opération.

  • Commencez par ôter les herbes sauvages, puis aérez la terre à l'aide d'une grelinette, outil moins traumatisant pour la pédofaune que l'habituelle bêche.

  • Passez ensuite le râteau pour enlever les gros cailloux et les éventuels résidus végétaux.

  • Griffez du compost ou du fumier bien décomposé sur le sol pour le rendre plus meuble et plus fertile.

  • Réalisez un faux semis, en arrosant la terre sans semer aucune graine.

  • Attendez la levée des adventices qui ne devrait tarder et sarclez pour les éliminer.

  • Vous pouvez dès à présent semer vos graines.

Comment semer en place ?

Vérifiez toujours la date de semis sur le paquet de graines afin de ne pas commettre d'erreur.

Il existe 3 méthodes pour semer en place :

  • Le semis à la volée est utilisé pour semer sur de grands espaces (prairie fleurie, pelouse, planche potagère...). Il s'agit de prendre un poignée de graines dans la main et d'un geste précis de torsion du poignet de les jeter au sol. Répétez l'opération autant de fois que nécessaire en marchant à reculons pour ne pas écraser les graines. Recouvrez avec une fine couche de terre et arrosez en pluie très fine.

  • Le semis en ligne est souvent utilisé au potager pour semer des carottes, des poireaux ou des oignons par exemple. Les plus tatillons tendront une ficelle entre deux piquets (cordeau) pour réaliser une ligne bien droite.

  • Creusez un sillon avec une binette le long du fil.

  • Semez vos graines au fond de ce sillon en prenant soin de les espacer suffisamment pour éviter un éclaircissage trop important. Une astuce consiste à mélanger les graines avec un peu de sable si elles sont vraiment petites.

  • Rebouchez le sillon et arrosez délicatement.

  • Le semis en poquet concerne les grosses graines comme celles des capucines, des haricots à rame ou des cucurbitacées. Il s'agit alors de creuser un petit trou et d'y poser 3 ou 4 graines. Rebouchez et arrosez.

  • Lors de la levée, vous ne conserverez que la plantule la plus robuste.

Lire aussi
Faire ses semis sous abri Faire ses semis sous abri

Pour protéger les fragiles plantules des aléas climatiques ou pour gagner du temps sur les cultures printanières, le semis sous abri est une excellente solution. Du voile d'hivernage à la serre en...

Éclaircir ses semis Éclaircir ses semis

Souvent le jardinier a tendance à avoir la main un peu trop lourde lors du semis. Les plantules sont alors trop serrées, il va falloir les éclaircir. L'éclaircissage, une opération triste mais...

Les techniques de semis Les techniques de semis

Semer une plante est un acte un peu magique, à partir de cette petite graine vous obtiendrez des fruits, des légumes, des fleurs ou même un très grand arbre. Selon les plantes, il existe plusieurs...

Réussir tous les semis Réussir tous les semis

Nos conseils pour réussir tous vos semis du potager et du jardin d'ornement ! Sous abri Le semis sous abri est une méthode très pratique pour démarrer les cultures en avance quelles que soient les...

Vos commentairesAjouter un commentaire