Le gecko

Le gecko
Le gecko

Le gecko est un sympathique animal très présent auprès des habitations dans le midi de la France, pourtant son aspect étrange soulève bien des questionnements. Découvrons ensemble ce reptile étonnant !

Un animal peu commun

Le gecko (Tarentola mauritanica), appelé "tarente" dans le sud, fait partie de l'ordre des Gekkota et de la famille des Phyllodactylidées.

Le gecko est un reptile au corps allongé mesurant une quinzaine de centimètres de longueur de la tête à la queue. Sa couleur lui permet de se fondre à son milieu ; beige, sable, souvent tacheté de brun, elle peut varier selon la température et la luminosité.
Grand grimpeur même sur les surfaces les plus verticales, le gecko possèdent un système d'accroche spécifique sous chacune de ses 4 pattes : des lamelles mobiles couvertes de poils (setae).

Ses yeux sont traversés par des pupilles verticales adaptées à sa vie nocturne.

Mode de vie

Le gecko, comme tous les reptiles a besoin de chaleur pour vivre, c'est pourquoi, on ne le croise que dans les régions les plus chaudes de notre pays, notamment le pourtour méditerranéen et la Provence. Très vif, le gecko se déplace rapidement en courant ou en bondissant. Il peut sauter sans souci d'un muret à un arbre.

Animal plutôt nocturne, le gecko ne sort de sa cachette qu'au crépuscule pour chasser des insectes tout au long de la nuit. Il se poste alors le long d'un mur si possible sur une terrasse éclairée par une ampoule qui attirera les insectes volants. Craintif, il sait se faire très discret en présence humaine.

La journée, la créature apprécie l'abri des vieilles pierres, des murets ou des granges désaffectées. Arboricole, le gecko grimpe au sommet des arbres où il se fond avec la couleur de l'écorce pour se protéger.

Le gecko mâle est territorial ce qui peut parfois conduire à des batailles.

Alimentation

Le gecko est un bon allié du jardinier. Il se nourrit de toutes sortes d'insectes, se mettant à l'affût et les attrapant avec sa langue élastique dès la nuit tombée. Ne le chassez pas ! Il vous débarrassera efficacement des moustiques et autres insectes indésirables.

Reproduction

Le gecko se reproduit à la fin du printemps lorsque les températures se maintiennent au dessus de 20°. La femelle pond alors ses œufs directement sur le sol ou sous un tas de feuille. Ils sont en général au nombre de deux. Une femelle peu pondre jusqu'à 4 fois par été. La période d'incubation dépend de divers facteurs notamment de la température qui doit rester élevée. L'éclosion survient généralement au bout de 3 semaines à un mois. Les petits, d'une taille de 3 centimètres de longueur, attendront leur première mue survenant une semaine après l'éclosion pour se nourrir d'insectes. Ils passeront l'hiver à l'abri des frimas pour ne ressortir qu'au printemps suivant, adultes et capables de se reproduire à leur tour.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Gilles (Toulouse) (Haute-Garonne)
    J'ai découvert tout dernièrement un petit gecko chez moi : plutôt noirâtre en tout cas très foncé, 5 à 6 cm queue comprise. Il était en haut d'un rideau de fenêtre (depuis quand ?), et s'en est aller (où ?) après quelques minutes, tranquillement ! Je suis habitué à en voir dans les villages du versant aragonais des Pyrénées et je me pose la question de savoir si je ne l'ai pas ramené involontairement. Bien que mon dernier aller et retour date de la fin août. Vu la taille il doit être tout jeune et donc ne me semble pas devoir avoir été "expatrié" ! Cette rencontre fut comme un rayon de soleil (bien qu'il faisait nuit) et j'espère que nous aurons l'occasion de nous croiser une prochaine fois, lui et peut-être d'autres. La question est donc de savoir si quelqu'un a une idée de sa présence et de sa fréquence dans un environnement urbain comme celui de Toulouse ?
    Répondre à Gilles (Toulouse)
    Le 23/10/2019 à 14:45
  • COLETTE (Aude)
    Sous l'escalier d'un appartement d'été en bord de mer le compteur d'eau était accompagné d'une compagnie de cafards attirés par la boulangerie voisine. Nous n'avions jamais pu les éradiquer. Quelle n'a pas été notre surprise en découvrant dans le logement du dit compteur situé dans le sol pas moins de 7 geckos bien loin d'être maigres. Vous avez deviné nous n'avons plus un seul cafard !
    Répondre à COLETTE
    Le 19/07/2019 à 18:12
  • Yan (Reunion)
    Dans mon ile, il existe une variété de gecko appelé ici "margouillat", très courant dans les maisons. Sa couleur tire sur le rose-saumon-gris, avec des yeux noirs. Beaucoup pense qu'il porte bonheur dans une maison. Il est surtout utile pour chasser les insectes, moins mimi !
    Répondre à Yan
    Le 17/09/2013 à 00:21
  • Phil (Var)
    Un animal fort sympathique qui en plus rend service !
    Répondre à Phil
    Le 14/09/2013 à 19:58
    Pierre (France)
    Résidant à Hyères dans le Var, j'ai eu la surprise il y a quelques jours, de constater la présence dans ma chambre d'un petit gecko, que j'ai baptisé Billy, et qui vit sur le plafond et le haut des murs. Il est superbe, avec deux petites billes noires en guise d'yeux. Je fais très attention car mon tyran domestique, la chatte Mitsou, lui ferait sans doute sa fête. Mais regarder le plafond n'est pas sont activité habituelle, heureusement ... Ce petit animal me paraît diablement intelligent et prudent. En tout cas, il peut rester tant qu'il veut.
    Répondre à Pierre
    Le 21/06/2019 à 13:09
    GRAF (Bouches du rhône)
    Moi aussi j'ai eu plusieurs geckos dans la maison. J'essaie toujours de les remettre dehors pour qu'ils puissent manger; Ce n'est pas facile. arriver délicatement avec un récipient plutôt transparent. Bocal en verre, boite de glace, piéger l'animal. Glisser entre le mur et le bocal une feuille de carton ou papier , récupérer le tout et poser dehors. Est-il possible d'apprivoiser ce genre de bestiole ? J'y suis parvenu avec des lézards mais les geckos sont bien trop méfiants. Dommage, ce sont des animaux adorables.
    Répondre à GRAF
    Le 21/09/2019 à 18:39