Anémone sauvage, Anémone sylvestre

Anémone sauvage, Anémone sylvestre, Anemone sylvestris
Anémone sauvage, Anémone sylvestre, Anemone sylvestris

Botanique

Nom latin  : Anemone sylvestris
Famille  : Renonculacées
Origine  : Europe, Sibérie
Période de floraison : mai-juin
Couleur des fleurs  : blanche
Type de plante : plante ornementale, plante indigène
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 20 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -30°C
Exposition  : ombre à mi-ombre
Type de sol : sol humifère, pas trop riche
Acidité du sol  : neutre à très basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : massif ombragé, bas des haies, lisière
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis

Anemone sylvestris, l’anémone sauvage ou anémone sylvestre est une plante vivace de la famille des Renonculacées. Cette espèce est originaire des régions fraiches d’Europe. Elle croît en lisière ou dans les zones forestières semi-ouvertes, sur sol calcaire. Elle est distribuée dans la moitié nord-est de la France, souvent sous statut de protection. L’anémone sylvestre est parfois aussi appelée anémone perce-neige (par les anglophones), mais aussi anémone des bois, à ne pas confondre alors avec Anemone nemorosa.

L’anémone sylvestre est cultivée dans les jardins, généreuse dans les climats ni trop chauds et ni trop secs en été.

Description de l’anémone sauvage

Anemone sylvestris se développe à partir de court rhizomes souterrains. En repos végétatif l’hiver, elle émerge au printemps en une touffe de feuilles, au long pétiole, palmées, profondément découpées, légèrement veloutées et au limbe plissé vert sombre. Les tiges sont épaisses et s’élèvent sur 20 à 40 cm de hauteur. Les fleurs blanches, à 5 pétales, teintés de beige à l’extérieur, sont attrayantes, nombreuses et mises en valeur bien au-dessus du feuillage.

L’anémone sylvestre peut produire de larges tapis par multiplication végétative. Le plus gros de la floraison se situe de mai à juin, mais les pluies estivales peuvent la faire se prolonger jusqu’en fin d’été. Les fleurs sont fécondées par les insectes et fructifient en houppettes argentées et décoratives : les graines portent un long filament soyeux, comme chez la pulsatille.

Culture de l’anémone sylvestre

L’anémone sauvage, s’installe au printemps ou en automne, dans un sol à tendance calcaire. Elle est très rustique, et craint plutôt la chaleur et la sécheresse que le froid. Elle demande une exposition de mi- ombre, voire une ombre légère sous un grand arbre, si celui-ci n’assèche pas le sol en été. En effet, elle n’entre pas en repos en été comme les autres anémones, et résistera donc moins à la sécheresse estivale. Bien que capable de se développer en sol pauvre, elle sera plus vigoureuse, mais plus haute aussi, en sol riche.

Transplanter l’anémone sylvestre

La division de la plante est à déconseiller, car les anémones n’aiment pas que l’on dérange leurs racines, mais elle est possible sur de large sujet. Toutefois, lorsqu’elle se plaît dans un jardin, l’anémone sauvage peut se ressemer spontanément, à des endroits parfois un peu surprenants : en effet, ses graines sont propagées par les fourmis et font du chemin. Les plantes ressemées seront transplantées assez jeunes, en prenant soin de garder de la terre autour de la motte de racines. La transplantation est possible à l’automne ou au printemps en début de végétation.

Semer l’anémone sylvestre

Les graines sont récoltées, dès qu’elles se détachent et semées si possible très fraiches, généralement en été. Elles germent ainsi plus facilement, en 3 mois environ, dans une terrine de semis conservée fraiche et légèrement ombragée, grâce aux fluctuations du climat. Les plantes seront capables de fleurir au bout de 3 ans.

Espèces et variétés de Anemone

Le genre compte une centaines d’espèces vivaces
Anemone nemorosa, l’anémone des bois
Anemone ranunculoïdes, rare espèce de nos bois
Anemone x japonicum, l’anémone du Japon
Anemone blanda, l’anémone de Grèce
Anemone pavonina, méditerranéenne aux fleurs rouges
Anemone sylvestris ‘Plena’, à fleurs doubles
Anemone sylvestris ‘Elisa Fellmann’, aux fleurs semi-doubles
Anemone pulsatille ou Pulsatilla vulgaris, aux grandes fleurs violettes

Nos fiches
Lire aussi
L'anémone de fleuristes L'anémone de fleuristes

Nathalie ADAM de La Bulberaie nous présente l'anémone de fleuristes  Anemone coronaria est appelée plus communément l'Anémone des fleuristes. Il s'agit de l'anémone que l'on retrouve dans les...

Anémone de Grèce Anémone de Grèce

Nathalie ADAM de La Bulberaie nous présente l'anémone de Grèce L'anémone blanda est appelée couramment l'anémone de Grèce. Il existe différentes variétés, les unes aux fleurs blanches, d'autres...

La rocaille, une évocation sauvage La rocaille, une évocation sauvage

Le jardin de rocaille est une évocation reconstituée de la nature sauvage comme on la trouve en montagne dans les pentes caillouteuses, où les plantes colonisent le moindre interstice entre les...

La flore sauvage des rues La flore sauvage des rues

Faisant fi du béton, les plantes sauvages profitent de la moindre brèche dans le paysage urbain pour se faufiler et redonner vie à la grisaille environnante. Qui sont ces plantes ? Pourquoi le...

Vos commentairesAjouter un commentaire