Ballote noire, Ballote fétide, Marrube noir

Ballota nigra, le marrube noir est une plante sauvage indigène et médicinale, utilisée en herboristerie comme anxiolytique naturel ou pour traiter l’insomnie. On peut le cultiver très facilement.

Ballote noire, Ballote fétide, Marrube noir, Ballota nigra

Botanique

N. scientifique Ballota nigra
Synonymes Ballota foetida, Marrubium nigrum, Stachys ballota
Origine France, Europe, Afrique du Nord, ouest de l'Asie
Floraison mai à septembre
Fleurs pourpre
Typeplante herbacée, plante indigène
Végétationplante vivace
Feuillage caduc
Hauteur30 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -19 °C
Exposition ensoleillée, mi-ombre ou ombre claire
Solsol riche, plutôt argileux
Acidité acide à alcalin, aime le calcaire
Humidité humide à un peu sec
Utilisationmellifère, médicinale
Plantationprintemps, automne
Multiplicationsemis, bouture
Ballote noire, Ballote fétide, Marrube noir, Ballota nigra

Ballota nigra, appelée ballote noire, ballote fétide ou marrube noir est une plante vivace appartenant à la grande famille des Lamiacées. Elle est distribuée sur toute l’Europe, l’Afrique du Nord et l’extrême ouest de l’Asie, donc indigène de France.

Le marrube noir croît ordinairement dans les zones ouvertes : bas des haies, friches, bords de chemin. Comme les orties, elle est devenue spécialisée dans les sites rudéralisés, les zones non cultivées qui ont été enrichies en azote par l’activité humaine.

Largement utilisée comme plante médicinale, la ballote noire est une espèce introduite aussi en Amérique, Asie et Nouvelle-Zélande. Encore aujourd’hui, elle est proposée en herboristerie, et les plantes sauvages que l’on peut récolter ne suffisent pas à satisfaire la demande.

Le marrube noir est donc souvent cultivé dans le jardin de simples. Il montre d’ailleurs une grande tolérance dans ses conditions de croissance.

Description du Marrube noir

Ballota nigra est une plante vivace au feuillage plus ou moins persistant (hémicryptophyte). Elle développe une racine principale pivotante et déploie de multiples tiges dressées et ramifiées, feuillées de haut en bas. Ces tiges sont quadrangulaires (de section carrée) et fibreuses. Elles portent des feuilles opposées, avec un court pétiole et un limbe subtriangulaire, crénelé irrégulièrement, soit cranté comme sur les feuilles d’ortie, avec des nervures marquées sur sa face inférieure.

La plante est haute de 30 à 90 cm, et s’étale jusqu’à 80 cm. Ses feuilles ne dépassent pas les 5 cm de long, sur 3,5 cm de large. Toute la plante est couverte de poils, aromatique, avec une odeur plutôt désagréable lorsqu’on froisse le feuillage.

Les fleurs de Ballota nigra sont axillaires, réparties en plusieurs bouquets verticillés à l’aisselle des feuilles terminales. Les petites fleurs sont pourpres, d’environ 2 cm de hauteur, bilabiées, à symétrie bilatérale, dont la lèvre inférieure est divisée en 4 lobes. Elles sont mellifères. Ballota nigra fleurit de mai à novembre.

La ballote noire ressemble un peu au lamier pourpre, mais elle est plus haute. Avec l’habitude, on peut la reconnaître dans son milieu naturel grâce à l’odeur de ses feuilles lorsqu’on les chiffonne.

Ballota nigra ‘Archer’s variety’ ou ‘Archer’s Variegated’ est une variété aux feuilles joliment panachées, utilisée comme plante ornementale, intéressante du fait de son extrême tolérance. Les fleurs violettes contrastent sur ses belles feuilles crémeuses : une plante superbe à l’ombre. Et c’est dommage qu’elle soit encore si peu disponible.

Comment cultiver la ballote noire ?

Le milieu naturel de Ballota nigra est une friche souvent de pH basique et bien drainée. Cependant en culture, c’est-à-dire débarrassée de la concurrence, Ballote nigra est particulièrement tolérante et très facile à cultiver. C’est une plante nitrophile (qui aime les sols riches en azote) capable de croître dans un sol argileux, même lourd, ou bien drainé, dont le pH va d’acide (pH 5) à très basique, même très calcaire.

La ballote fétide accepte le plein soleil et la mi-ombre ou l’ombre claire, ainsi que des sols un peu secs à frais, voire humides. Bref, pratiquement tout lui convient ! Elle demande peu de soin, si ce n’est une place libre avec un peu de lumière.

La hauteur et la largeur qu’elle prendra seront directement en lien avec la richesse du sol et la quantité d’eau disponible.

Elle demande peu d’entretien, sinon rabattre ses tiges à 20 cm de la souche en automne pour lui permettre de développer une touffe régulière l’année suivante.

Comment multiplier le marrube noir ?

  • Le semis se fait en automne ou au mois de janvier. Laissez lui subir les températures hivernales en le protégeant de la pluie. Les graines germent généralement lorsque les températures remontent et avoisinent les 15 °C.

  • Les plantes larges peuvent être divisées au printemps.

  • des boutures de tiges basales sont possibles au printemps ou plus tard en été, avec des tronçons de tige à 3 nœuds.

Le marrube noir, une plante médicinale utilisée depuis des millénaires

Faut-il qu’elle soit efficace cette herbe officinale pour avoir traversé les siècles dans les herboristeries malgré son odeur et son goût assez peu agréable !

Le marrube noir, en tant que plante indigène a un long passé de plante médicinale, utilisé pour lutter contre l’anxiété, les angoisses et aider en cas d’insomnie : elle favorise l’endormissement. Historiquement, elle était employée aussi en tant qu’antiémétique et vermifuge.

Elle fait l’objet de recherches et d’études cliniques, notamment sur ses effets anxiolytiques et antispasmodiques (qui limite les contractions musculaires involontaires).

En herboristerie, sous le nom commun de marrube noir, Ballota nigra est couramment proposée sous forme de tisane ou de gélules pour ses propriétés calmantes.

Tisane de Marrube noir

Pour préparer son marrube noir à partir de plante fraîche, on utilise le haut de la plante, soit les tiges en fleurs. Préférez faire votre cueillette tôt le matin,

Le marrube noir conserve ses propriétés une fois séché, ce qui permet d’en profiter toute l’année.

Si votre plante est à disposition dans votre jardin, cueillez les tiges fleuries au fur et à mesure de leur floraison. Ses inflorescences séchées deviennent noires, c’est ce qui lui a valu son qualificatif nigra.

Coupez les bouquets avec environ 30 cm de tige et faites-les sécher têtes en bas dans un local sec et aéré, à l’abri des rayons du soleil.

En tisane, on utilise le marrube noir séché : le dosage préconisé est de 1 cuillère à soupe par tasse de 15 à 20 Cl d’eau qu’on laisse bouillir pendant 5 à 10 minutes.

Cependant, puisque son parfum n’est pas forcément dès plus agréable, en tisane, il vaudra mieux le combiner avec d’autres plantes telles que la mélisse, la lavande ou le tilleul…

Espèces et variétés de Ballota

35 espèces environ dans ce genre

  • Ballota vulgaris, le marrube blanc, autre plante indigène
  • Ballota acetabulosa, herbe à veilleuse qui existe en vert chartreux
  • Ballota nigra, ballote fétide, présente dans les Alpes
  • Ballota africana, une espèce africaine
Lire aussi
Moutarde noire, Sénevé noir, Brassica nigra Moutarde noire, Sénevé noir, Brassica nigra

Brassica nigra, la moutarde noire ou sénevé, est une plante annuelle, appartenant à la famille des Brassicacées, au même titre que les choux, les radis ou les giroflées. Brassica nigra[...]

Bambou noir, Phyllostachys nigra Bambou noir, Phyllostachys nigra

Phyllostachys nigra est un bambou de moyen développement, très populaire  grâce à ses cannes qui deviennent d'un noir d'ébène en vieillissant. Les chaumes noirs luisants offrent un contraste...

Nigritelle noire ou rose, Orchis vanille, Gymnadenia nigra Nigritelle noire ou rose, Orchis vanille, Gymnadenia nigra

Les nigritelles, Nigritella nigra renommées en Gymnadenia nigra, sont des orchidées terrestres présentes dans nos montagnes françaises en un complexe de sous-espèces localisées. Avec leurs fleurs...

Peuplier noir, Peuplier d'Italie, Populus nigra Peuplier noir, Peuplier d'Italie, Populus nigra

Populus nigra, le peuplier noir est un arbre caduc et de grande taille appartenant à la famille des Salicacées, comme les saules. Le peuplier noir est une plante indigène de[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire