Myosotis du Caucase, Buglosse de Sibérie

Myosotis du Caucase, Buglosse de Sibérie, Brunnera macrophylla 'Jack Frost'
Myosotis du Caucase, Buglosse de Sibérie, Brunnera macrophylla 'Jack Frost'

Botanique

Nom latin  : Brunnera macrophylla
Synonyme  : Anchusa mysotodiflora
Origine  : Caucase
Période de floraison : mars à mai
Couleur des fleurs  : bleu
Type de plante : plante herbacée à fleur
Type de végétation : plante vivace à vie brève
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 45 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -34°C
Exposition  : mi-ombre à ombre
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif
Plantation, rempotage : printemps, septembre

Brunnera macrophylla, le myosotis du Caucase, est une plante vivace appartenant à la famille des Boraginacées. Brunnera macrophylla est couramment appelé aussi buglosse de Sibérie, bien que l’espèce Brunnera sibirica soit distincte de Brunnera macrophylla.

Cette plante vivace est une merveilleuse plante de jardin d’agrément : solide, fiable, au feuillage remarquable. Sa floraison printanière, légère et gaie, ajoute à son attrait. Le myosotis du Caucase, proche parent des Myosotis et des Anchusa, s’associe avec les ancolies, les épimédiums, les hostas, les ophiopogons, pour former de beaux massifs mi- ombres ou ombragés.

Description du myosotis du Caucase

Brunnera macrophylla forme une masse de grandes feuilles en forme de cœur, rondes, de 10 à 15 cm de large, portées par un long pédoncule. Le limbe d’un beau vert vif est gaufré, légèrement recouvert de soies, qui rendent son contact un peu désagréable mais qui le protègent des prédations. La plante se développe sur un rhizome souterrain, et s’épaissie peu à peu. Le rhizome est susceptible parfois de rejeter un peu plus loin. Avec le temps, le buglosse de Sibérie peut faire un remarquable couvre-sol bien dense, dont les feuilles culminent à 40-45 cm.

Au printemps, les nouvelles feuilles et les hampes florales, légères et ramifiées se développent presque simultanément. Les fleurs bleu vif, bien que minuscules, ressortent de façon très nettes sur le feuillage. Elles s’épanouissent d’avril à juin. C’est après la floraison que le buglosse de Sibérie développe ses plus grande feuilles. Si les hampes défleuries sont ôtées, il est susceptible de refleurir en été avec quelques arrosages.

Le myosotis du Caucase montre une floraison charmante, mais c’est surtout pour son feuillage qu’il est cultivé, et de magnifiques variétés sont aujourd’hui disponibles :

  • avec des feuilles vert acide comme Brunnera macrophylla ‘Green Gold’,
  • au feuillage panaché tels que Brunnera macrophylla ‘Green Gold’ ou Brunnera macrophylla ‘Kings Ransom’
  • au feuillage argenté, comme le célèbre Brunnera macrophylla ‘Jack Frost’ ou dans une étonnante version géante, Brunnera macrophylla ‘Sea Haert’.

Culture du buglosse de Sibérie

Brunnera macrophylla aime un sol de ph acide à neutre, légèrement humifère, non calcaire. Planté en automne ou au printemps, il met quelques temps à s’installer et préfère ne plus être dérangé. Il supporte des situations mi-ombres à ombragées : un soleil trop brulant en été fait griller ses belles feuilles. Il ne demande que peu d’entretien, si ce n’est quelques arrosages après la plantation et éventuellement enlever les hampes défleuries, pour laisser voir une rosette de feuilles bien dessinée. Le feuillage très dense ne permet pas aux adventices de se développer. Brunnera macrophylla est un bon couvre-sol sans entretien. A l’automne, ou en été s’il fait trop sec, les feuilles disparaissent.

Multiplier le myosotis du Caucase

Lorsqu’un rejet émerge 20 cm à côté de la plante-mère, il est très aisé de le déplacer en automne. Des morceaux de rhizome racinés peuvent être prélevés également.

Les graines germent parfois spontanément autour du pied mère. Sinon, elles sont semées en pot à l’ombre dès leur maturité, elles germent en environ 3 mois à 20°C.

Espèces et variétés de Brunnera

Le genre comprend 3 espèces
Brunnera sibirica, bon couvre-sol et Brunnera orientalis, plus rameuse

variétés
Brunnera macrophylla ‘Sea Haert’, aux grandes feuilles argentées réticulées de vert
Brunnera macrophylla ‘Little Jack’, une forme naine
Brunnera macrophylla ‘Jack Frost’, feuilles bien rondes, argentées et veinées de vert
Brunnera macrophylla ‘Alexander’s Great’, une forme argentée géante
Brunnera macrophylla ‘Betty bowring’, à fleurs blanches
Brunnera macrophylla ‘Green Gold’, au feuillage vert chartreux
Brunnera macrophylla ‘Hadspen Cream’, grandes feuilles marginées d’ivoire
Brunnera macrophylla ‘Kings Ransom’, aux feuilles argentées, vertes et crème

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire