Oreille de souris, Céraiste tomenteux, Céraiste cotonneux, Coussin d'argent, Tapis d’argent

Oreille de souris, Céraiste tomenteux, Céraiste cotonneux, Coussin d'argent, Tapis d’argent, Cerastium tomentosum

Botanique

N. scientifique Cerastium tomentosum
Origine Europe, Asie occidentale
Floraison mai, juin
Fleurs blanc
Typeplante couvre-sol
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur15 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -34°C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solmoyen tolérant
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal
Utilisationmassif, bordure, rocaille, talus
Plantationprintemps
Multiplicationdivisions, semis
Oreille de souris, Céraiste tomenteux, Céraiste cotonneux, Coussin d'argent, Tapis d’argent, Cerastium tomentosum

 

Cerastium tomentosum, le céraiste cotonneux ou coussin d’argent, est une plante vivace tapissante de la famille de Caryophyllacées. Originaire des montagnes d’Europe et d’Asie occidentale, le céraiste cotonneux est devenu une plante d’ornement incontournable pour sa fiabilité et son endurance à toutes sortes de conditions de vie.

C’est un couvre-sol particulièrement satisfaisant pour bordure, massif, talus. Bien qu’il soit parfois appelé corbeille d’argent, plusieurs espèces de plantes aux fleurs blanches sont dénommées ainsi, ce qui prête à confusion.

Description du céraiste cotonneux

Cerastium tomentosum forme un tapis dense de tiges rampantes à dressées, relativement courtes et ramifiées. Les feuilles opposées sont petites, linéaires à lancéolée, opposées. Tiges et feuilles sont tomenteuses, entièrement feutrées de blanc, d’où le nom d’oreilles de souris. Le céraiste cotonneux montre un feuillage très lumineux, tranchant merveilleusement avec des feuillages sombres tels que celui de l’euphorbe amygdaloïdes pourpre ou de carex colorés. Elle est remarquable entourant les fleurs des bulbeuses, tulipes ou iris bulbeux. De plus, il blanchit encore lors de sa floraison à la fin du printemps lorsque les hampes florales s’élèvent de 20 à 30 cm pour produire un racème lâche de fleurs blanches. Les fleurs de 2 cm de large, sont radiaires, à 5 pétales bifides. Elles sont si nombreuses, qu’elles cachent entièrement le feuillage. Les fleurs produisent des graines susceptibles de se ressemer plus loin. Le tapis de céraiste tomenteux s’étale lentement mais indéfiniment.

Culture du céraiste cotonneux

Cerastium tomentosum est une plante coriace, grande amie du jardinier. Non seulement elle est très tolérante sur son milieu de culture, et donc facile à cultiver, mais elle vit longtemps et s’étale sans laisser le loisir aux indésirables de s’entremêler dans son feuillage. Le céraiste tomenteux supporte les sols pauvres et difficiles, il demande une exposition très ensoleillée à mi- ombragée, la mi-ombre n’empêchant pas la floraison, induite par le froid de l’hiver. Le céraiste est un couvre-sol qui peut remplacer l’herbe. Après sa floraison, il peut passer sous la tondeuse. Le céraiste tomenteux dont les contours sont limités à la bèche, puis tondu, donne un tapis blanc dense et remarquablement dessiné.

Seul point faible : l’humidité prolongée l’hiver, comme lors d’une longue couverture neigeuse, a tendance à faire pourrir ses feuilles supérieures. Si cela arrive il vaut mieux enlever la couche compactée de feuilles pourries pour que la plante ne se déplume trop et s’en remette vite.

Si le céraiste cotonneux s’étale ou se ressème plus qu’il ne faut, il est très facile à déraciner.

Multiplier le céraiste tomenteux

Les divisions sont faciles, chaque morceau de plante est repiqué dès que possible. La meilleure époque est le printemps ou la fin de l’été, quand la terre est mouillée. Les divisions de printemps n’ont pas d’aussi belles floraisons la première année.

Il peut être aussi multiplié par semis. Les graines sont semées en pot en mai juin, elles ont besoins d’une température de 20°C et de lumière pour germer. Elles seront repiquées en place au printemps suivant. Les plantules apparaissent en 2 semaines. Les caractéristiques des variétés ne sont pas forcément conservées d’une génération à l’autre.

Espèces et variétés de Cerastium

60 espèces annuelles ou vivaces dans ce genre
Cerastium alpina, le céraiste des Alpes
Cerastium biebersteinii, Le céraiste de Bieberstein
Cerastium grandiflorum, le céraiste à grandes fleurs
Cerastium tomentosum ‘Columnae’, une variété encore plus florifère
Cerastium tomentosum ‘Yoyo’ est plus nain

Lire aussi
Gypsophile en coussin, Gypsophile à feuilles de céraiste, Gypsophila cerastioides Gypsophile en coussin, Gypsophile à feuilles de céraiste, Gypsophila cerastioides

Gypsophila cerastioides, le gypsophile en coussin ou gypsophile à feuilles de céraiste est une plante vivace alpine de la famille des Caryophyllacées. Originaire des hautes montagnes asiatiques, le...

Corbeille d'argent, Thlaspi, Iberis sempervirens Corbeille d'argent, Thlaspi, Iberis sempervirens

Iberis sempervirens, dont le nom usuel est thlaspi, se rencontre parfois sous le nom de Corbeille d'argent. Cette appellation serait cependant usurpée : Arabis albida, serait la véritable Corbeille...

Arabette du Caucase, Corbeille d’argent, Arabis caucasica Arabette du Caucase, Corbeille d’argent, Arabis caucasica

  Arabis caucasica, l'arabette du Caucase ou corbeille d 'argent est une plante vivace appartenant à la famille des Brassicacées. L'arabette du Caucase est spontanée dans les régions...

Vase d'argent, Aechmea fasciata Vase d'argent, Aechmea fasciata

Le vase d'argent est une plante épiphyte à fort pouvoir ornemental. Sa large rosette de feuilles argentées forme un parfait écrin à sa floraison très originale. Une belle brésilienne Originaire...

Vos commentairesAjouter un commentaire