Laitue

Laitue

Botanique

Nom latin  : Lactuca sativa
Origine  : plante cultivée
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : légume
Type de végétation : annuelle ou bisannuelle
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 à 120 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : plus ou moins rustiques selon les variétés
Exposition  : soleil
Type de sol : moyen, riche et drainant
Acidité du sol  : un peu acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : potager, légume-feuille, légume-tige salade, parfois évadée des jardins sur les friches, bords des chemin
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis
Maladies et ravageurs : la fonte des semis, le mildiou, le botrytis, les limaces, les pucerons

Lactuca sativa, la laitue cultivée, est une de nos salades vertes les plus appréciées, elle appartient à la famille des Astéracées. La laitue est probablement issue de l’espèce sauvage Lactuca scariola, d’origine euroasiatique, elle s’est déclinée en une multitude de variétés en fonction des régions où elle a été cultivée, et ce durant des milliers d’années de culture. Nos laitues sont devenues un aliment incontournable, elles existent en vert rouge, jaune, blanc, frisées, pommées, amères, sucrées, plus ou moins croquantes…

Déguster la laitue fraichement cueillie de son jardin est irremplaçable. Bien que réussir ses laitues ne soit pas toujours simple, car les aléas peuvent être nombreux à ruiner cette culture, leur cycle est rapide et leur culture n’est pas si fastidieuse.

En multipliant les vagues de semis et en échelonnant les variétés en fonction des saisons, même le jardinier débutant finira par obtenir de belles et délicieuses laitues. Avec différentes variétés, il est d’ailleurs presque possible d’avoir de la salade fraiche toute l’année.

À savoir chez la laitue

De façon générale, les laitues sont des plantes annuelles, elles germent, produisent des feuilles dans le but d’obtenir assez d’énergie pour produire une hampe florale, une tige feuillée, haute de 60 à 120 cm comportant une multitude de petites fleurs composées jaunes. Leurs graines à aigrette sont ensuite dispersées par le vent.

Le but du jardinier est tout autre, car ce sont les parties végétatives et non les fleurs qu’il souhaite développer : le plus souvent les feuilles pour la salade, parfois les tiges (Celtuce). La laitue peut avoir un cycle très court de la graine à la fleur, mais dans nos cultures, grâce à la sélection, nous allongeons ce cycle, favorisons le développement des feuilles ou des tiges pour obtenir nos salades, bref, nous tentons de reculer le plus possible la mise en graine.

Les conditions générales de culture de la laitue

Lactuca sativa préfère les sols meubles et bien travaillés, enrichis de compost. Elles ont besoin de soleil direct sauf pour les laitues d’été où l’ombrage du milieu de la journée est plus favorable. Elles apprécient des apports d’eau réguliers tout le temps de leur développement, car dès qu’elles souffrent de soif, elles montent précocement en graines.

Elles sont introduites au jardin à partir de semis, de plantes à repiquer produites par vos soins, ou de mini-mottes achetées. Les salades repiquées seront toujours plus sensibles au manque d’eau et aux limaces.

Il faut prendre soin de semer les bonnes variétés en fonction de la saison. C’est toujours intéressant de tenter diverses variétés, d’autant que les graines de laitue de bonne qualité (c’est-à-dire récoltées de l’année) conservent leur capacité à germer pendant 2 à 3 ans (à des températures fraiches).

Les graines germent entre 10 et 20 °C en 5-6 jours, plus de froid ralentit la germination, mais la chaleur excessive (25° C et plus) la stoppe. Les laitues germent trop serrées : elles sont donc démariées. Les laitues surnuméraires seront mangées ou repiquées. Il est bon d’échelonner les semis ; le repiquage peut permettre également un léger échelonnage de la récolte.

Les laitues se repiquent très bien à partir du moment où elles ont développé 1 à 3 vraies feuilles (après les cotylédons). Bien sûr, il faut arroser aussitôt les plants transplantés, puis tous les jours au soir pendant au moins une semaine.

Les différents types de laitues et les périodes de semis

La laitue pommée, Lactuca sativa var.capitata

Cette laitue a des feuilles tendres, entières, plus ou moins cloquées, qui s’imbriquent les unes dans les autres à la manière d’un chou ; elle forme une « pomme » dont les feuilles intérieures, pauvre en chlorophylle, sont très tendres.   À la récolte, elle est coupée à ras de terre, et ses racines meurent en place. Il existe plusieurs types de laitues pommées :

La laitue pommée de printemps. Elles sont de développement rapide, mais restent petites. Elles ont aussi l’avantage de très bien répondre au forçage (sous châssis ou en serre). Pour les plus impatients de verdure au printemps, elles sont parfois cueillies au stade plantules (quelques feuilles). Les laitues pommées de printemps mettent environ 6 semaines à se développer. Le semis peut-être fait   en septembre-octobre, ou de décembre à mars pour une culture forcée en châssis ou serre froide. Puis en février-mars, en pleine terre. Ex de variétés : Gotte d’or, Reine de mai, Batavia de printemps, Nadine…

Laitue pommée d’été et d’automne. Leur développement est plus lent, mais elles deviennent bien plus grosses, même parfois énormes, jusqu’à 40 cm de largeur. Elles sont semées de mars à juin, en pleine terre ou forcées sous abris. Elles supportent le repiquage, mais seront moins sensibles au manque d’eau avec l’excellent enracinement que permet le semis direct. Ex : Batavias iceberg, Batavia reine des glaces, Appia, Laitue du bon jardinier, Merveille des 4 saisons…

Laitue d’hiver. Elle se sème en été, pousse durant l’hiver et se récolte au printemps. Elles sont plus résistantes au froid. Il faut alors leur donner une exposition ensoleillée en hiver et un sol bien drainé (éventuellement en butte). Ces variétés parfois très volumineuses sont longues à se développer. Les résultats seront peut-être plus convaincants dans le sud ou sur la côte atlantique où l’hiver est doux. Ex : Laitue Rougette de Montpellier, Laitue Merveille d’hiver, Laitue brune d’hiver…

La laitue grasse, comme la Laitue Tétue de Nimes ou la Sucrine, sont des laitues pommées aux feuilles épaisses (presque succulentes) mieux adaptées aux régions méridionales, car elles supportent la chaleur.

Lactuca sativa var crispa, la laitue à couper, à raser

Cette laitue produit une rosette de feuilles basales, non pommée. Elles sont récoltées par une coupe pas trop à ras de terre, ce qui permet à la tige de produire de nouvelles feuilles.  

On reconnait typiquement dans ce genre par exemple les Feuilles de Chêne Blondes ou Rouges, mais aussi la Cressonnette du Maroc ou Radichetta, la plus facile des salades à réussir, idéale pour débutant. Elles se sèment sous châssis de septembre à mars ou de mars à septembre en pleine terre dehors. Comme il n’y a pas besoin d’attendre qu’elles pomment, il y a toujours moyen de récolter quelques feuilles.

Lactuca sativa var longifolia, la laitue romaine

Ses feuilles plus étroites et allongées ne forment pas toujours un cœur très compact, mais elle est parfois pommée, naine ou grosse, rouge ou verte, parfois mouchetée. Il en existe même quelques variétés à couper. Elles montrent généralement une forte nervure centrale et sont croquantes. Pour cette raison, elles sont souvent moins connues, moins cultivées ou proposées par les maraichers, mais sont pourtant des salades très intéressantes.  

Elles sont appelées couramment les romaines, mais parfois aussi les chicons (à ne pas confondre alors avec les endives). Même si leur nom commun laisse entendre une origine méridionale, et beaucoup en effet se montrent résistantes à la chaleur, certaines variétés de romaines se montrent très rustiques et peuvent réussir jusque dans le nord de la France.

Romaine de printemps : semée en fin d’été pour une récolte printanière. Ex Laitue romaine Forellenschluss, une variété ancienne autrichienne, Laitue romaine grise maraichère.

Romaine d’été, semée de mars à juin pour une récolte rapide de mai à aout. Ex : Laitue romaine Chicon des Charentes, très rustique, la romaine blonde maraichère, Intred, aux petites pommes rouges, la romaine rouge oreille du diable, une romaine à couper qui peut être tentée presque à toute saison…

Romaines d’hiver, semée en aout septembre pour être récoltée en mai. Ex Romaine verte d’hiver (Romaine Verde d’Hiverno), Laitue romaine Rouge d’Hiver, Laitue romaine Integrata Red

Lactuca sativa var angustana, les celtuces ou laitue asperges

Parfois appelée laitue chinoise ou laitue-céleri. C’est un légume-tige, une sélection de laitue qui nous provient d’Asie : les celtuces sont des laitues hautes dont on consomme les tiges épaissies et non pas les feuilles qui sont restées amères (sauf les très jeunes feuilles). Les tiges, renflées à bases, sont récoltées lorsqu’elles mesurent 30 cm environ. Les tiges sont consommées cuites. Elles ont un gout léger rappelant la noisette.

Les laitues asperges sont semées, hâtées sous châssis en mars avril, ou en pleine terre en avril-mai et récoltées en fin d’été.

Trucs et astuces pour mieux profiter de vos laitues

Pendant l’été, la laitue est récoltée le matin, le plus tôt possible. En effet, elle en sera d’autant meilleure puisqu’elle s’est réhydratée avec la fraicheur de la nuit. À l’inverse, au plus chaud de la journée, elle peut avoir un aspect très flétri.

Catastrophe ! Vous avez une belle ligne de salades qui pomment, mais chaque jour, une salade s’affaisse et meure. Typiquement, c’est le travail d’une grosse larve qui se nourrit de la racine principale de la laitue et qui passe d’une salade à l’autre ! Pour arrêter l’hécatombe, il faut simplement prendre la bêche et retourner la dernière salade victime pour rechercher ce gros vert gris parmi ses racines et l’écraser.

Comme la sécheresse amène la montée en fleur de la laitue, il vaut mieux maintenir la terre toujours légèrement humide. Un paillage léger autour de la laitue aide beaucoup, mais on préférera l’installer au moins une semaine après le repiquage, lorsqu’elle s’est endurcie et un peu plus développée, car les limaces aiment particulièrement se réfugier sous le paillage. Inutile de leur servir à la fois  le couvert et le logis !

Comme souvent, lorsqu’une culture fonctionne bien, elle produit trop, et vous ne savez plus que faire de vos laitues. Sachez que la laitue peut se manger cuite également, en plat ou en velouté.

Espèces et variétés de Lactuca

Les différents types de laitue

  • les pommées rouges ou blondes, de printemps, d'été ou d'hiver
  • les romaines aux feuilles aux nervures très apparentes
  • les batavias blondes ou rouges aux feuilles cloquées
  • les laitues à feuilles grasses sont de petites salades
  • les laitues à couper comme 'La feuille de chêne' ou les variétés de 'Lollo'
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Vos trucs pour la culture de la laitue Vos trucs pour la culture de la laitue

Retrouvez tous nos trucs pour la culture de la laitue... Quand les salades sont encore petites (jeunes) je mets une bouteille en plastique coupée en haut et en bas dans la terre autour de la...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Création d'un jardin Création d'un jardin

Exemple de création de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j'ai réalisé pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a été guidé par différents points...

Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Vos commentairesAjouter un commentaire