Menthe de l’Himalaya

Menthe de l’Himalaya, Colquhounia coccinea

Botanique

N. scientifique Colquhounia coccinea
Origine Himalaya, Chine
Floraison septembre à octobre
Fleurs rouge-orangé
Typeplante méditerranéenne ornementale et médicinale
Végétationvivace arbustive
Feuillage persistant
Hauteur2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique -12°C
Exposition soleil
Soldrainant
Acidité tolérant
Humidité normal à sec
Utilisationmassif, sous-bois, lisère
Plantationprintemps
Multiplicationboutures, semis
Menthe de l’Himalaya, Colquhounia coccinea

Colquhounia coccinea est une plante arbustive de la famille des Lamiacées. Originaire des régions subtropicales d’Asie, Colquhounia coccinea aime la chaleur, qui est relativement rustique dans les régions au climat doux. Peu répandue en culture, Colquhounia coccinea est parfois appelée menthe arbustive de l’Himalaya. Colquhounia coccinea est un bel arbuste, attrayant pour sa floraison tardive aussi bien que pour son feuillage.

Description de Colquhounia coccinea

Colquhounia coccinea, la menthe de l’Himalaya est un arbuste aux nombreuses tiges relativement droites pouvant atteindre 2 à 3 m de hauteur, mais restant plus modeste en culture. Les tiges de section carrée, porte un feuillage riche et dense, de toute beauté. Les grandes feuilles opposées, de 20 cm de longueur pour 5 cm de large sont très élégamment feutrées, et régulièrement dentelées. Elles sont aromatiques et dégagent lorsqu’on les froisse, une odeur qui rappelle l’ananas. Les tiges s’allongent et fleurissent dans leur partie apicale. Les fleurs sont disposées en verticilles denses, à l’apex et à l’aisselle des feuilles hautes. Les fleurs de 2 cm de long, sont tubulaires, et s’ouvrent en deux lèvres. La corolle rouge, parfois rosée est maculée de flammèches jaune. La floraison intervient en fin d’été, début d’automne.

Culture de Colquhounia coccinea

Colquhounia coccinea est rustique dans les régions aux hivers doux. L’arbuste reste persistant jusqu’à -5°C. Lorsqu’il gèle plus, il perd ses feuilles et parfois une partie de ses branches. La souche résiste ensuite jusqu’à -12°C, mais à cette température, la plante est entièrement recépée par le gel.

Colquhounia coccinea est installée en pleine terre au printemps, avec des arrosages réguliers cette première année. Elle supporte n’importe quel sol suffisamment drainant. Plus l’hiver est froid, plus le drainage du sol est important. D’autre part Colquhounia coccinea est thermophile, cette plante nécessite du soleil et de la chaleur pour se développer rapidement et fleurir abondamment. La menthe de l’Himalaya est donc installée de préférence devant un mur ou une haie, ou sur une pente, orientée au sud ou à l’ouest. Colquhounia coccinea apprécie la réverbération de la chaleur par un mur chauffé au soleil.

Colquhounia coccinea à tendance à se dénuder de la base avec le temps, c’est pourquoi elle est plutôt placée en arrière-plan avec des plantes plus basses en avant.

Recépage de Colquhounia coccinea par le froid

Si l’hiver est vraiment froid, la souche de Colquhounia coccinea est protégée par un paillis épais. Il n’est pas rare que le gel abime une partie des tiges, voir la totalité. Dans ce cas toutes les tiges sont coupées à la base et Colquhounia coccinea repart de la base.

Mais la menthe de l’Himalaya redémarre sa végétation assez tardivement au printemps. Il faut donc lui laisser le temps pour voir où les bourgeons débourrent afin de tailler les branches juste au-dessus.

Taille volontaire et pincements

Pour éviter d’obtenir un arbuste trop grand, dans les régions chaudes, le recépage complet peut être intéressant : il renouvelle le feuillage et les branches chaque année. Bien que toute la plante soit alors plus tardive, les feuilles sont d’autant plus grandes et belles, les épis de fleurs plus importants.

De même, pincer les bourgeons tous les 2 à 3 paires de feuilles en cours de croissance oblige Colquhounia coccinea à se ramifier. L’arbuste est plus compact et plus florifère.

Le saviez-vous ?

Colquhounia coccinea est appelée parfois la plante doliprane. Les préparations à base de feuilles ont un effet sur les états fébriles et sur la douleur telle que les maux de tête et de dents.

Espèces et variétés de Colquhounia

Le genre comprend 6 espèces
Colquhounia amabilis, aux étranges fructifications

Colquhounia compt, rouge foncé
Colquhounia vestita, originaire du yunnan
Colquhounia coccinea var coccinea, au feuillage argenté
Colquhounia coccinea var mollis, au feuillage rouille

Lire aussi
Menthe arbustive japonaise à fleurs blanches, Leucosceptrum japonicum Menthe arbustive japonaise à fleurs blanches, Leucosceptrum japonicum

Leucosceptrum japonicum, la menthe arbustive japonaise est une plante vivace appartenant à la famille des Lamiacées. Elle n'est ni une menthe, ni véritablement arbustive, malgré son nom elle fait...

Pézize écarlate, Coupe de l'elfe, Sarcoscypha coccinea Pézize écarlate, Coupe de l'elfe, Sarcoscypha coccinea

Eclatante au milieu des mousses vertes, la Pézize écarlate porte bien son nom d'espèce : coccinea,  signifiant rouge carmin. Découvrez ce champignon très décoratif.

Bouleau blanc de l'Himalaya, Betula utilis var. jacquemontii Bouleau blanc de l'Himalaya, Betula utilis var. jacquemontii

Betula jacquemontii est une sous- espèce de Betula Utilis, le Bouleau de l'Himalaya. Le bouleau de l'Himalaya est originaire d'Asie, de l'Afghanistan jusqu'en Chine occidentale. La variété...

Oeillets , Menthe et Lavande contre les fourmis Oeillets , Menthe et Lavande contre les fourmis

Elles n'apprécient pas les œillets d'Inde, la menthe et la lavande, mettez-en sur leur passage.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Monique (Haut gard)
    Comment doit-on utiliser la menthe de l'Himalaya pour soigner les maux de tête ou de dents ? Merci
    Répondre à Monique
    Le 08/08/2020 à 08:41
  • Jacqueline (Guadeloupe)
    Petite question sur la plante colquhounia coccinéa comment l'appelle t'on en anglais s'il vous plait ?
    Répondre à Jacqueline
    Le 11/03/2017 à 11:54