Azalée

Azalée, Azalea 'Hortulanus'
Azalée, Azalea 'Hortulanus'

Botanique

Nom latin  : Azalea, Rhododendron
Synonyme  : Rhododendron
Famille  : Ericacées
Origine  : Asie
Période de floraison : mars à juillet
Couleur des fleurs  : rose, rouge, jaune, orange, blanche
Type de plante : arbuste ou arbrisseau à fleur
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : plus ou moins rustique, selon les espèces
Hauteur : varie selon les variétés de 30 cm à 4 m
Toxicité : Le Rhododendron est une plante toxique qui renferme dans ses feuilles un glucoside fortement émétique (substance qui fait vomir). Il semblerait que le miel obtenu à partir des fleurs de certains rhododendrons asiatiques puisse engendrer des troubles intestinaux.

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique
Exposition  : mi-ombre, orientation nord-ouest idéale, le soleil direct de la matinée et l'ombre l'après-midi
Type de sol : humifère et drainant, non calcaire
Acidité du sol  : légèrement acide à très acide
Humidité du sol  : normal à frais, ne pas arroser avec de l'eau calcaire
Utilisation : massif de plantes de terre de bruyère, isolé ou pot, en bonsaï
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : boutures, marcottage, semis
Maladies et ravageurs : les taches foliaires, la chlorose, systématique quand les racines rencontrent du calcaire. Quant au célèbre " tigre du rhododendron ", c'est un petit insecte qui picore les feuilles et provoque rarement des dégâts bien méchants

Les azalées sont des arbustes à fleurs appartenant au genre Rhododendron et à la famille des Éricacées. Le genre Rhododendron englobe 1200 espèces et de nombreux cultivars horticoles, dont beaucoup sont originaires d’Asie ; il englobe ce qu’on appelle dans le langage courant les rhododendrons et les azalées.

Quelle est la différence entre azalées et rhododendrons ?

Les Azalées sont en fait un sous-genre (Azalea) du genre Rhododendron, autrement dit : toutes les azalées sont des rhododendrons, mais que tous les rhododendrons ne sont pas des azalées, car il y a plusieurs sous-genres au sein des Rhododendrons.

Du point de vue botanique, le sous-genre Azalea se caractérise par des fleurs qui ne possèdent que 5 étamines, tandis que les autres rhododendrons en ont 10.

Du point de vue du jardinier, les azalées sont généralement de taille plus modeste et présentent globalement des feuilles plus petites. Elles ont souvent un feuillage caduc. Mais comme ça ne peut pas être aussi simple, certaines azalées ont un feuillage persistant. On peut dire que l’appellation azalée est plutôt un terme horticole.

Description générale des azalées

Les azalées sont des arbustes aux feuilles entières généralement alternes. Elles développent un système racinaire fin et superficiel, éventuellement aidé de mycorhizes (champignons symbiotiques). Les fleurs, souvent assez grandes, se développent en bouquet à l’extrémité des branches principales. Ce sont des fleurs à 4 ou 5 pétales soudées en une corolle campanulée.

Rusticité

Dans certains groupes culturaux, les azalées sont toutes bien rustiques, mais dans d’autres, leur rusticité est bonne ou non, selon les variétés.

Résistance à la chaleur

Les azalées sont sensibles au réchauffement du sol en été, surtout dans les régions où les nuits ne se rafraichissent pas. Certains groupes hybrides sont spécialisés pour leur résistance à la chaleur.

Les différents types d’Azalées horticoles

Il existe des espèces botaniques d’azalées, par exemple Rhododendron japonicum, Rhododendron nudipes, Rhododendron tosaense, mais les azalées sont surtout représentées par un très grand nombre de cultivars.

On peut diviser les azalées en 2 grands groupes culturaux : les azalées caduques et les azalées persistantes, qui eux-mêmes ont été croisés ensuite pour produire des azalées intergroupes. Les sous-groupes horticoles sont très nombreux, en voici quelques-uns :

Parmi les azalées caduques

Elles ont besoin de davantage de soleil que les azalées persistantes.

  • Les azalées de Gand, premiers hybrides, souvent parfumées, aujourd’hui presque disparues, ayant donné une grande descendance. Ex de variété « Corneille » (rose), Irène Coster » (rose tendre), « Narcissiflora » (jaune et double).
  • Les azalées mollis, issues de l’espèce Rhododendron japonicum. Elles fleurissent vers le mois d’avril en jaune, orange, flammé, plus rarement rose ou blanc. Elles ont une forme dressées. Habituellement bien rustiques (-20 °C) et hautes de 1,50 m. ex Azalées mollis « Christopher Wren » et « Glowing Embers » (orange) ou « Jolie Madame “(rose) ‘Arneson Flame’ (rouge vif)
  • Les azalées Knaps ont des fleurs énormes bien ouvertes, avec un tube plus long que les azalées mollis. Elles sont d’une grande variété de couleur et sont parfois parfumées. Elles mesurent environ 1,50 m de hauteur, leur feuillage rougit en automne. Les azalées Exbury, issues des azalées Knaps, deviennent bientôt un groupe à part entière. Leur floraison est un peu plus tardive. Elles ont souvent une très bonne rusticité également. ‘Fireball’ est rouge, ‘Gibraltar’ est orange, ‘Home Bush’ est rose.
  • Les azalées ‘Occidentale’, hybrides de R. occidentale, montrent de grandes fleurs parfumées blanches et jaunes. Elles fleurissent en juin-juillet. Variétés : ‘Delicatesima’ et ‘Irene Koster’ à fleurs rose tendre, blanches et jaunes, et très parfumées, ‘Bridesmaid’, blanches maculée de jaune.

La liste n’est pas exhaustive et il existe bien d’autres groupes culturaux intéressants sans doute moins répandus :

  • Les azalées Northern Lights sont florifères, compactes (1m environ de hauteur) et sélectionnées pour leur résistance au froid : leurs boutons résistent jusqu’à -40 ° C. ‘Spicy Light’ est couleur saumon.
  • Les azalées Maid in the Shade, sont des azalées caduques sélectionnées pour bien fleurir à l’ombre. Elles ont des étamines et pistils très longs qui dépassent largement de la fleur. ‘Lavender Girl’ porte un joli mauve, ‘My Mary’ est jaune.
  • Les azalées Aromi sont sélectionnées pour leur résistance à la chaleur. Leurs fleurs sont grandes et parfumées. Ex : ‘Aromi Sunrise’, aux bourgeons rouges et fleurs oranges.
  • Les azalées Weston hybrides sont réputées pour leurs floraisons plus estivales que printanières. ‘Weston’s Innocence ‘fleurit fin juin. L’arbuste est compact (moins de 1 m), très rustique et rougit en automne. Les fleurs sont blanches et odorantes.

Quelques espèces botaniques  d’azalées caduques : R. molle (différente de R. japonicum) R. luteum, R. arborescens, R. canadense, R. canescens et R. vaseyi…

Les azalées persistantes

Ces azalées produisent de grandes feuilles souples au printemps qui tombent à l’automne puis de plus petites feuilles coriaces en été qui elles, ne tomberont qu’au printemps lorsque les nouvelles arrivent. Elles sont donc plutôt semi-persistantes. Il existe plus d’une vingtaine de groupes horticoles d’azalées persistantes, en voici quelques-uns :

  • Les azalées du Japon : les azalées Kurume, issus de Rhododendron kiusianum sont des plantes compactes à petites feuilles et petites fleurs, qui supportent bien la taille. Ex : Azalée Kurume ‘Ho Oden’ bicolore rose tendre et pourpre, 70 cm et rustique jusqu’à -12 °C.

Et les azalées Stasuki, d’autres azalées japonaises, sont de petits arbustes aux grandes fleurs, rustiques jusqu’à -12 ° C.  Parfois simples ou doubles, ces fleurs sont plus tardives et s’épanouissent en mai, juin ou juillet. ‘Komane’ est saumon à fleurs doubles, ‘Ai -No-Tsuki’, rose devenant blanche.

  • Les azalées indica, issues du parent Rhododendron simsii, comprennent la plupart des azalées des fleuristes, soi-disant d’intérieur, mais qui tiennent mieux dehors tant qu’il ne fait pas trop froid. Compactes (entre 0,60 et 1,50 m en tout sens), elles peuvent être bicolores ou doubles, et se prêtent au forçage. Point de vue rusticité, elles souffrent à partir de -7 ° C.
  • Les azalées kaempferi, issues de R. kaempferi et R. Yehosense, sont très résistante au froid (-20 °C) car elles ont été sélectionnées pour leur rusticité. De taille assez modeste (de 1,20 à 1,80 m) leur feuillage rougit en automne. ‘Mikado’, rouge vif ; ‘Othello’, orange-rouge, ‘Barbara’, rose soutenu…

De nombreux groupes portent le nom de leur hybrideur :

  • Les azalées Stewartstonian, écrit parfois Stewartsonian (du nom de leur hybrideur) sont un groupe d’hybrides où domine la couleur rouge (fleurs et feuilles). Elles sont d’ailleurs appelées azalées rouges. Leur feuillage persiste et change de couleur au fil des saisons, passant du bronze, au vert en été, puis au rouge en automne. Elles sont de plus compactes, généralement basses et plus larges que hautes, adaptées aux avant-plans, elles supportent bien la taille de formation.

Quelques espèces botaniques d’espèces persistantes  toutes originaires d’Asie : R. khusianum, R. yedoense, R. linearifolium, R. mucronatum.

Planter une azalée

Une azalée bien plantée est une azalée en bonne santé :

Bien choisir l’emplacement

Les azalées préfèrent un endroit au jardin qui soit un peu ombragé, pour éviter de surchauffer en été. Les azalées caduques supportent bien mieux le soleil et même le soleil jusqu’à midi les rend plus florifères. Les azalées persistantes se plaisent en ombre claire ou pommelée, avec éventuellement un peu de soleil le matin ou le soir.

Les azalées ont un système racinaire fin, peu développé et en surface, à 30 à 40 cm de profondeur seulement. C’est pourquoi elles ont besoin d’une terre drainante et légère, qui ne se dessèche jamais ni ne surchauffe. Il faut également vérifier l’emprise des racines de leurs voisins, notamment pour les arbres qui les ombragent. Les végétaux à enracinement superficiel empêcheront les azalées de se développer et assécheront la terre en été. Les arbres et arbustes à racines pivotantes sont de bons voisins. Évitez de planter trop près de hêtres, liquidambars, saules en arbre, thuyas, pins…

Apprêter le sol

Le sol doit être acide, d’un pH aux alentours de 4,5 à 5,5. Si votre sol est naturellement acide, inutile d’ajouter de la terre de bruyère, par contre si le sol est neutre, il faut utiliser de la terre de bruyère ou l’acidifier par des apports de tourbe ou de fleurs de soufre. En sol calcaire, soit vous abandonnez l’idée de cultiver les azalées, soit vous décaissez une partie de votre jardin, puis remplacez complètement le sol par de la terre de bruyère. Lorsque votre sol est mal adapté, c’est-à-dire lourd ou pas assez acide, la bonne solution consiste à faire des parterres surélevés.

L’azalée est repiquée au jardin en automne ou au printemps. Le trou de plantation doit être large, mais pas trop profond (40 cm). La terre y sera bien travaillée et allégée de matière organique (compost et terreau, éventuellement terre de bruyère). Le drainage doit être correct, car les racines pourrissent en sol mal aéré. Une fois plantée, votre azalée doit être arrosée abondamment immédiatement puis régulièrement ; à l’eau de pluie, durant toute sa première année de culture et parfois encore lors du second été quand il fait sec.

Le paillage est indispensable

Le secret de la réussite de la culture de l’azalée est un bon paillage renouvelé chaque printemps, mais qui laisse le tronc dégagé. Écorces ou aiguilles de pin, fibre de coco, broyat de haie ou autres, le paillage épais de 5 à 10 cm, empêche le sol de surchauffer et se dessécher en été et de trop geler en hiver.

Lorsqu’il y a un traitement de la terre, apport de compost ou de fleur de soufre, le paillage est enlevé, la terre traitée puis le paillage est remis au-dessus.

Construire un parterre surélevé pour les azalées

Pour pallier plus aisément à un problème de drainage (sol argileux ou limoneux dense), voire à un problème de pH, un lieu de décaisser sur 50 sur de profondeurs, ce qui est un travail de forçat, vous pouvez installer des bordures pour surélever vos parterres. L’azalée a besoin d’une hauteur de terre adaptée de 40 cm. Ainsi le sol n’est travaillé que sur 20 cm et les bordures ajoutent une hauteur de 20 cm. Dans le cas de sol d’argile lourde ou limon compact, celui-ci est mélangé à du sable, à de la matière organique et à ce qui va acidifier (fleur de soufre ou tourbe). Il ne faut pas hésiter à bomber la surface de la terre et d’en vraiment mettre trop, car la matière organique disparait et la fait se tasser d’environ 1/3.

En terrain calcaire, le massif sera surélevé de 30 cm, et le sol creusé 20 cm sous la surface.

Acidifier le sol avec du soufre en poudre

Lorsqu’on voit les signes d’une chlorose, qui est due à une acidité insuffisante, le problème peut être remédié par un apport de souffre en poudre, la fleur de soufre (jamais de sulfate d’ammoniums qui est toxique pour cette plante). La chlorose disparait en 2 mois.

Quand il fait assez chaud (20 °C minimum) le paillis est mis de côté, la surface de la terre sous l’azalée est griffée sur 2-3 cm, arrosée, puis le souffre est saupoudré : de l’ordre de 1 à 2 cuillères à soupe par m2 (soufflez dessous pour l’éparpiller en nuage). Le paillage est remis.

Cela peut être fait préventivement chaque année et au moment de la plantation.

Fertilisation de l’azalée

Une fertilisation en règle permet d’avoir de belles azalées. Elle passe par un enrichissement du sol en matière organique : compostage de surface, lit de tonte de pelouse, granulé de fumier. Ou par un l’apport d’engrais spécifique aux azalées : il faut toutefois n’apporter cet engrais que sur des plants bien enracinés (à partir de la 3e année de plantation), juste après la floraison, et plutôt à moitié de la dose conseillée sur les emballages.

La taille des azalées

La taille des azalées n’est pas systématique, cependant, elles peuvent être un peu formées lorsqu’elles sont jeunes pour les faire se ramifier de plus bas ou taillées pour les rendre plus compactes. Il est parfois aussi utile de rééquilibrer les arbustes, de raccourcir des azalées dégingandées, de les limiter en hauteur, ou d’ôter les branches abimées. La taille des azalées se fait juste après la floraison. Certains groupes s’y prêtent mieux que d’autres.

Espèces et variétés de Azalea

Le genre Rhododendron comprend plus de 1200 espèces
nombreux hybrides, attendez la floraison pour faire votre choix lors d'un achat

  • Azalées japonaises précoces (rhododendrons à petites fleurs et feuilles persistantes). Floraison en avril. 'Betty' à grande fleur rose saumoné, marqué d'une tache sombre au cœur, 'Rex', saumon.
  • Azalées mollis à feuilles caduques toutes fleurissent dans le courant du mois de mai.
Nos fiches
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Emeric DE Luca
    Je dois rehaussé mon rhododendron du fait que je refais l'extérieur comment doit je mis prendre et a quelle époque peut on le faire
    Répondre à Emeric DE Luca
    Le 14/06/2013 à 08:57
  • Cecile Couturier
    L'azalee et le rhododendron sont de tres belle fleur il faut surtout pas hesiter a les acheter ...
    Répondre à Cecile Couturier
    Le 11/06/2012 à 03:30
  • Nicole Grégoire
    Superbes fleurs mais ou les trouver? du côté de Miège,
    Répondre à Nicole Grégoire
    Le 11/05/2012 à 18:26
  • Ghislaine Grandbois
    Azalea esseque je peut planter dehorset la laisser la 12 mois par annee ou si je doit la garder a linterieur merci
    Répondre à Ghislaine Grandbois
    Le 08/05/2012 à 14:09
  • Chichouna (Paris)
    Bonjour, Mon azalée après floraison a perdu d'un seul coup ses fleurs, du jour au lendemain les fleurs ont fané pouvez-vous me dire à quoi cela est du.
    Répondre à Chichouna
    Le 01/05/2007 à 20:26