Bec de grue à feuilles trilobées, Érodium à feuilles trilobées

L’érodium à feuilles trilobées ou bec de grue à feuilles trilobées est originaire d’Afrique du Nord, mais se montre assez rustique pour être cultivé en rocaille.

Bec de grue à feuilles trilobées, Érodium à feuilles trilobées, Erodium trifolium

Botanique

N. scientifique Erodium trifolium
Synonyme Erodium hymenodes
Famille Géraniacées
Origine Turquie, Afrique du Nord
Floraison mars à juin, éventuellement plus tard aussi
Fleurs blanc et rose
Typeplante de rocaille, plante de muret, plante alpine
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur15 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -15 °C
Exposition soleil à mi-ombre
Solsol très drainant, sablonneux ou caillouteux, vit presque sans sol
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité supporte la sécheresse
Utilisationpotée extérieure, serre non chauffée
Plantationprintemps
Multiplicationbouturage, semis
Bec de grue à feuilles trilobées, Érodium à feuilles trilobées, Erodium trifolium

Erodium trifolium, l’érodium à feuilles trilobées ou bec de grue à feuilles trilobées, est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des Géraniacées. Ce genre est proche des géraniums vivaces. Cet érodium est originaire d’Afrique du Nord, mais se montre assez rustique pour être cultivé en rocaille. Il s’est d’ailleurs évadé des cultures et se retrouve ponctuellement à croitre accroché à un vieux mur, comme c’est le cas en Belgique près de Gand.

Description de l’érodium à feuilles trilobées

Erodium trifolium est une plante basse et rampante, haute de 15 à 30 cm, et s’élargissant avec les années jusqu’à 50 cm. Elle développe de courtes tiges, plus ou moins prostrées, épaisses et ramifiées portant à chaque extrémité une rosette de feuilles. Le feuillage est persistant, légèrement odorant, entièrement velouté. Les feuilles sont longuement pétiolées et cordiformes, larges de 4 à 8 cm, à peine divisés en 3 lobes arrondis.

Les tiges florales sont assez courtes, mais amènent les inflorescences au-dessus de la masse du feuillage. Les fleurs sont groupées par 5 à 8. Larges de 3 à 5 cm, elles sont de symétrie bilatérale : bien ouvertes et à 5 pétales ronds, les deux pétales supérieurs plus ronds et blancs avec franches macules pourpres, tandis que les 3 pétales dirigés vers le bas sont blancs, finement striés de pourpre.

Pollinisées par les insectes, ces fleurs produisent ensuite les fameux becs de grue, des fruits déhiscents qui se détachent en se vrillant.

Erodium trifolum fleurit de mars à juin, et parfois encore ensuite sporadiquement. Lorsque ses conditions de culture lui sont favorables, il peut se ressemer spontanément.

Attention aux confusions

Dans la culture, deux espèces sont similaires et souvent confondues : Erodium perlargonifolium, espèce endémique turque, et Erodium trifolium. Pour les différencier il faut regarder les sépales, mucronés chez E. pelargonifolium et non mucronés chez E. trifolium, et avec une loupe observer la fovéoles (dépression au sommet du méricarpe) sur la graine : elle est glandulaire chez E. trifolium.

Comment cultiver le bec de grue à feuilles trilobées ?

Erodium trifolium est une plante alpine et donc adaptée à la culture en rocaille. Il donne d’excellents résultats avec un bon drainage. Supportant la mi-ombre, comme le plein soleil, il est installé sur une pente, ou en sol très drainant, avec une forte proportion de sable ou de gravier, légèrement acide à légèrement basique. Il se développe parfois par semis spontané dans les fissures d’un vieux mur. Erodium trifolium est capable de supporter la sécheresse, mais se développe mieux avec des apports d’eau réguliers pendant la belle saison. Il est rustique jusqu’à -15 °C, mais en revanche peut se montrer sensible à l’humidité hivernale, si le drainage est insuffisant. On peut éventuellement le protéger des précipitations en hiver.

Le bec de grue à feuilles trilobées supporte très bien d’être cultivé en auge ou en pot.

Entretien : chaque printemps les feuilles mortes sont nettoyées, le bec de grue gagne ainsi en netteté. On peut aussi chaque année faire quelques boutures de tige en fin d’été. D’une part ça permet de le reproduire, d’autre part, cette rosette enracinée en pot peut être abritée de la pluie chaque hiver : une assurance de ne pas perdre cette belle espèce lors d’un hiver particulièrement humide.

Comment reproduire Erodium trifolium ?

Semis : les graines germent en 3 mois à 20 °C

Bouturage : enfantin, il suffit de prélever des bouts de tiges avec une rosette de feuilles et d’enterrer toute la partie sans feuilles de la bouture. Les boutures sont de reprise aisée d’avril à septembre.

Espèces et variétés de Erodium

Le genre comprend environ 70 espèces

  • Erodium chelianthifolium, extrêmement rustique
  • Erodium corsicum, l’érodium de Corse
  • Erodium chrysanthum, rustique et à fleurs crème
  • Erodium cedrorum, à la longue floraison
  • Erodium lindavicum, à feuilles très découpées
  • Erodium gruinum, aux fleurs bleues
  • Erodium lebelii, présent en France dans les massifs dunaires
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Érodium à fleur de pélargonium, Bec de grue, Erodium perlargonifolium Érodium à fleur de pélargonium, Bec de grue, Erodium perlargonifolium

Erodium pelargoniflorum, l'érodium à fleurs de pélargonium ou bec de grue à fleurs de pélargonium est une petite plante vivace alpine appartenant à la famille des Géraniacées, donc proche des[...]

Saule à feuilles étroites, Saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia Saule à feuilles étroites, Saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia

Salix rosmarinifolia, le saule à feuilles étroites ou saules à feuilles de romarin est un arbuste caduc appartenant à la famille des Salicacées. Il est originaire d'Europe centrale ainsi que[...]

Pulmonaire à longues feuilles, Pulmonaire à feuilles étroites, Pulmonaria longifolia Pulmonaire à longues feuilles, Pulmonaire à feuilles étroites, Pulmonaria longifolia

Pulmonaria longifolia, synonyme de Pulmonaria angustifolia est appelée couramment pulmonaire à longues feuilles ou pulmonaire à feuilles étroites. C'est une plante vivace européenne, qui croît à la...

Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle, Cyperus involucratus Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle, Cyperus involucratus

Le papyrus à feuilles alternes, Cyperus involucratus, est une plante vivace de la famille des Cypéracées, proche des Graminées. Originaire des Iles de Madagascar, de la Réunion, et de Maurice,[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire