Paéoniacées / Paeoniaceae

Pivoine de Chine, Pivoine herbacée, Paeonia

Les Paeoniacées sont des plantes herbacées et arbustives dicotylédones, appartenant à l’ordre des Dilledinales. Les Paeoniacées sont une famille petite, mais importante du point de vue horticole, car très cultivées : belles feuilles, belles fleurs et d’une robustesse à toute épreuve, les Paeoniaceae déclenchent les passions et sont l’objet d’une sélection horticole poussée. En France, la famille est représentée dans notre flore nationale par quelques espèces rares et protégées.

Les plantes populaires : Pivoines herbacées ou arbustives horticoles

Place de la famille et distribution

Aujourd’hui classées dans le même groupe que les Dilléniacées, une famille pantropicale, les Paoniacées était autrefois rattachées aux Renonculacées. Ces deux groupes de plantes ; assez proches des Magnoliacées sont plutôt primitifs.

Les Paeoniacées sont réparties sur des territoires de climat tempéré : dans l’ouest de l’Amérique du Nord, en Europe du Sud et centrale, en Chine. Elles vivent en plaines, espaces forestiers ouverts ou en montage.

Caractères généraux des Paeoniaceae

Les Paeoniacées sont des plantes herbacées, dont les tiges meurent et se renouvellent chaque année ou des plantes arbustives, dont les tiges persistent et se lignifient, et grandissent un peu en hauteur d’une année à l’autre, et dont le feuillage est caduque.

Elles croient à partir de racines charnues et tubéreuses et montrent une très grande longévité. Il n’est pas rare, même dans les jardins, de rencontrer des plantes âgées de plus de 100 ans.

Les grandes feuilles sont alternes et composées de multiples folioles arrondies, subdivisées ou complètement réduites à l’état de filaments. Les paeoniacées montrent un feuillage souvent très décoratif.

Leurs fleurs sont charmantes  : elles sont imposantes, colorées, régulières et bisexuées, naissant d’un bouton floral complètement rond. Elles sont souvent encadrées de bractées foliacées plus ou moins découpées. Les sépales sont par 5 et persistant, la corolle présente 5 à 10 larges pétales qui s’ouvrent en coupe sur de nombreuses étamines très voyantes. Le gynécée est composé de 2 à 5 carpelles libres et charnus posés sur un disque nectarifère.

Ils s’ouvrent à maturité sur de grosses graines noires, rondes et brillantes dotées d’arilles colorés. 

Les plantes appartenant à la famille des Paeoniacées

Le seul genre appartenant à la famille des paeoniacées sont les Paeonia, soit en langage vernaculaire, les pivoines. Selon les experts et les discussions scientifiques, il existe entre 25 et 40 espèces de pivoines. Dernièrement, les taxonomistes se seraient mis d’accord sur 35 espèces, plus de nombreuses sous-espèces ou variations géographiques. Il faut comprendre que certaines espèces arbustives, par exemple, Paeonia lutea ou delawayi sont largement distribuées en Chine, en diverses localisations séparées par des montagnes, ainsi d’une espèce présente au nord à une autre présente au sud, qui semblent bien différenciée, il existe presque tous les intermédiaires en une sorte de continuum géographique. Ce qui implique une certaine complexité dans les divisions spécifiques.

De même, selon les localités, il existe ainsi un grand nombre de sous-espèces de Paeonia officinalis, la pivoine officinale.

Les pivoines sont divisées en trois sections :

  1. Paeonia section Onaepia, avec seulement Paeonia brownii et Paeonia californicum, originaire d’Amérique du Nord, des espèces herbacées.

  2. Paeonia section Moutan, comprenant P. delavayi et P. ludlowii, ainsi que de nombreux taxons plus ou moins reconnus en tant qu’espèces distinctes : P. catayana, P. decomposita, P. jishanensis, P. osti, P. qiui et P. rockii, mais très utilisés par les passionnés de pivoines. Paeonia suffructicosa est un probable hybride primaire, n’existant qu’en culture, ce qui est peut-être également le cas de la celèbre Paeoni rockii.

  3. Paeonia section Paeonia, comprenant des espèces de pivoines herbacées de toute beauté :

P. anomala, P. lactiflora, P. veitchii, P. tenuifolia à feuilles de fougère, emody, P. broteri, P. cambedessedesii, P. clusii, P. rhodia, P. daurica, P. weldenboii, P. saueri (nouvelle espèce décrite),...

Utilisation des Paeoniacées

Outre les espèces botaniques, à fleurs délicieusement simples qui sont cultivées ou collectionnées par les amateurs et qui sont rares, de nombreux hybrides horticoles sont disponibles pour les jardiniers. À floraison double ou semi-double, au coloris divers, cultivées en herbacées, arbustives ou semi-arbustives lorsque les 2 types sont hybridés, ces cultivars horticoles magnifiques sont très faciles à contenter. Ils sont souvent issus de Paeonia lactifolia, Paeonia officinalis et Paeonia mascula.

La pivoine hybride fait également l’objet de la culture pour fleurs coupées.

Nos fiches de culture

Paeonia

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...