Magnoliacées / Magnoliaceae

Tulipier de Virginie,  Arbre aux lis, Liriodendron tulipifera

La famille des Magnoliacées est composée d’arbres et arbustes dicotylédones appartenant à l’ordre des Magnoliales. Quelques espèces de Magnoliaceae comme le tulipier et le magnolia sont des arbres bien connus de nos jardins ornementaux, caractérisés de grandes fleurs singulières parfois parfumées et de belles feuilles simples sur une silhouette agréable. Fascinants, ces végétaux montrent des caractères primitifs qui datent du tout début de l’évolution des plantes à fleurs. Les fossiles de Magnoliacées remontant avant le crétacé moyen montrent qu’ils étaient bien plus étendus géographiquement et à quel point nos Magnoliacées contemporaines ne sont plus que quelques populations relictuelles ; d’ailleurs bon nombre d’espèces de cette famille sont menacées.

Les plantes populaires : le magnolia étoilé (Magnolia stellata) et le tulipier (Liriodendron tulipifera)

Place des Magnoliaceae parmi les autres et distribution

Les Magnoliacées restent un groupe à part, même au sein de l’ordre des Magnoliales. Les autres familles des Magnoliales sont les Annonacées (Annona squamosa, la pomme cannelle), les Dégénériacées, les Himantandracées et les Eupomatiacées (Eupomatia laurina, le bolwarra). L’ordre voisin, c’est les Laurales (Lauracées ; laurier).

La majorité des Magnoliacées sont originaires des zones asiatiques tempérées ou tropicales. Quelques espèces parmi les genres Magnolia, Talauma et Liriodendron sont américaines.

Caractères généraux des Magnoliaceae

La famille des Magnoliacées regroupe des arbres et des arbustes au feuillage caduc ou persistant.

Ces plantes présentent des caractères assez faciles à reconnaître. Les feuilles sont simples (parfois lobées comme chez Liriodendron) alternes, pétiolées, avec des grandes stipules rapidement caduques qui laissent des cicatrices caractéristiques sur le rameau. Les fleurs, souvent grandes et solitaires, sont pédonculées et insérées en bout de rameaux ou à l’aisselle des feuilles ; elles émergent d’une spathe. Les fleurs sont bisexuées le plus souvent, le périanthe est composé de 6 à 45 tépales libres (sépales et pétales peu différenciés), souvent épais. Les étamines et les carpelles, nombreux, sont insérés en spirale autour d’un cône central et non en verticilles comme chez les plantes à fleurs plus évoluées.

La fructification est conique et bosselée s’ouvrant plus ou moins sur chaque graine raillée, de couleur vive chez les magnolias.

Les plantes appartenant à la famille des Magnoliacées

Les magnoliacées comprennent environ 220 espèces qui sont réparties en 12 à 15 genres, mais qui sont parfois réduits à 2 seulement : Liriodnendron et Magnolia, avec ce dernier divisé en sections. Donc, il n’y a pas réellement de consensus.

Le genre Liriodendron, est un genre isolé dans sa propre tribu, les Liriodendreae, tandis que tous les autres genres décrits sont regroupés dans la tribu des Magnolieae :

  • genre Magnolia, avec environ 80 espèces
  • genre Talauma avec 50 espèces qui était auparavant appelé également Magnolia ; ex Talauma hodgsonii, un arbre himalayen en danger de disparition.
  • genre Manglietia, 25 à 40 espèces reconnues (ex Manglietia aromatica  ou Manglieta insignis)

Et d’autres noms de genres plus ou moins reconnus :Alcimandra , Lirianthe  , Michelia 4 espèces (ex Michelia figo, Michelia yunannensis), Pachylarnax (2 espèces) , kmeria (2 especes), Parakmeria et Yulania.

Utilisation des Magnoliaceae 

Les Magnoliacées sont de fascinants arbres ornementaux, si Magnolia grandiflora est remarquable par sa stature, ses feuilles coriaces et persistantes et ses fleurs énormes, il n’est pas adapté aux petits jardins. À l’inverse, Magnolia stellata, parmi les plus petits, est l’espèce la plus facile à cultiver, très agréablement parfumée de plus. D’autres espèces sont présentes dans nos jardins : Magnolia soulangeana et ses cultivars, Magnolia ‘Suzan’ aux fleurs très sombres ou Magnolia ‘Yellow Bird’ aux fleurs jaunes, Magnolia kobus mieux adaptés aux sols calcaires…

En fait, de nombreuses espèces sont décoratives, mais trop rares pour apparaître en culture.

Magnolia officinalis est une plante médicinale en Asie.

Le bois du liriodendron et de quelques espèces de magnolias asiatiques est considéré comme précieux.

Nos fiches de culture

Liriodendron

Magnolia

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...