Glaïeul écarlate, Lis des Cafres

Fleur du Lis des Cafres, Schizostylis coccinea

Botanique

Nom latin  : Schizostylis coccinea
Famille  : Iridacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : d'août aux gelées
Couleur des fleurs  : rose, rouge
Type de plante : fleur
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistante
Hauteur : 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : -10°C, rustique, à protéger dans les régions ou l'hiver est rude
Exposition  : plein soleil
Type de sol : ordinaire, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : humide
Utilisation : bassin, massif
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis ou division de la touffe au printemps
Maladies et ravageurs : résistant aux maladies et aux insectes

Le Glaïeul écarlate, ou encore Lis des Cafres, est originaire d'Afrique du sud où il pousse spontanément le long des cours d'eaux, des torrents ou sur les prairies humides. Schizostylis coccinea est la seule espèce cultivée du genre Schizostylis.

Vivace à rhizomes, ce glaïeul se développe en touffes fines et dressées, dont les feuilles vertes, minces et lancéolées ( jusqu’à 40 cm de long) se courbent légèrement.

Une dizaine de très belles fleurs rouges se regroupent sur la tige en un épi d'environ 30 cm de long. Elles sont évasées, en forme d'étoile de 3 cm de diamètre. Cette floraison écarlate (coccinea signifie écarlate) fait ressembler la plante à un glaïeul. L'intérêt esthétique du Lis des Cafres pour le jardin, provient du fait qu'il fleurit à l'automne, de septembre à décembre (pour les régions au climat plus doux), période où le jardin a commencé à perdre ses couleurs estivales.

Qu'elles utilisations pour le Glaïeul écarlate ?

Du fait de ses origines, le Glaïeul écarlate convient parfaitement pour l'embellissement des bords de bassin, voire même d'un jardin d'eau si vous le placez à faible profondeur ; il en aime les sols humides et frais. Pour obtenir de belles fleurs, placez-le en plein soleil mais à l'abri des vents froids sans oublier de lui apporter de l'eau l'été car il craint la sécheresse.

La culture en pot est également possible ; il est nécessaire alors de le mettre à l'abri sous serre froide dès les premières gelées et ce, jusqu'au redémarrage de la végétation. Il continuera ainsi de fleurir jusqu'au mois de janvier.

Enfin, Schizostylis coccinea est une très bonne fleur à couper qui se conserve longtemps.

Multiplication et entretien

Le Lis des Cafres se multiplie très simplement par division de la touffe, au printemps. Les rhizomes sont tranchés au niveau des séparations naturelles et les tronçons les plus beaux sont conservés. Il faut ensuite mettre ces derniers en terre sans trop attendre, pour qu'ils ne se dessèchent pas.

Le pied forme au bout de quelques années une belle touffe dense ; il faut par conséquent lui offrir un espace de 10 cm en tous sens lors de la plantation. C'est seulement au bout de trois ou quatre ans que les touffes demandent à être divisées. Au de-là, la floraison s'affaiblit.

Quand l'hiver approche, les tiges défleuries sont régulièrement coupées.

Bien que Schizostylis coccinea vienne d'Afrique du sud et malgré son apparence fragile, il reste cependant une plante rustique. L'hiver, il ne craint le gel qu'à partir de – 10°C. Dans les régions froides il faut donc protéger la souche en la couvrant d'un bon paillis de feuilles, après avoir rabattu la touffe.

Le saviez-vous ?

  • Le mot cafre ou caffre désigne le peuple noir de Cafrerie, nom que l'on donnait autrefois à une vaste région de l'Afrique du Sud

Espèces et variétés de Schizostylis

Le genre ne comprend qu'une seule espèce
- Schizostylis coccinea l'espèce type
- Schizostylis coccinea 'Alba' à fleurs blanches
- Schizostylis coccinea 'Major' à fleurs rouges

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire