Balsamine campanulée, Impatiens campanulée

Balsamine campanulée, Impatiens campanulée, Impatiens campanulata

Botanique

Nom latin  : Impatiens campanulata
Famille  : Balsaminacées
Origine  : Inde
Période de floraison : juin à septembre
Couleur des fleurs  : écarlate et vert acide
Type de plante : plante épiphyte tropicale
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant ou caduc
Hauteur : 40 à 50 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 8°C
Exposition  : ombre lumineuse
Type de sol : léger et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : plante d'intérieur, véranda
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : bouture, semis

Impatiens campanulata est une très jolie balsamine vivace aux fleurs campanulées, qui appartient aux Balsaminacées. La balsamine campanulée est une espèce tropicale endémique de l’inde. Elle vie dans les forêts pluvieuses de conifères, en moyenne altitude, dans le massif des Ghats Occidentaux ; Impatiens campanulata fait partie de la flore du Tamil Nadu. Les Ghats Occidentaux du sud, qui subissent la mousson, montre une biodiversité remarquable : dans leur forêts persistantes, plus de 50 % de la flore locale est endémique. Mais la région subit la pression humaine, et Impatiens campanulata, comme beaucoup d’autres espèces se trouve menacée.

Bien que de floraison superbe, se rapprochant de celles des orchidées, l’impatiens campanulée est encore peu cultivée, parce que rarement proposée. Elle apparait dans certaines collections d’impatiens et commence à être vendue chez quelques producteurs. Cultiver l’espèce chez les amateurs, en tant que plante ornementale peut être un moyen de la conserver, de produire un réservoir génétique, dans la mesure où chaque amateur s’assure que son Impatiens campanulata ne provienne pas de prélèvements dans la nature, et tente de la reproduire par semis.

Description d’Impatiens campanulata

Impatiens campanulata forme un petit buisson pouvant atteindre 40 à 50 cm en tous sens. Ses branches dressées et ramifiées portent de grandes feuilles oblongues lancéolées se terminant en pointe, légèrement dentelées. Leur limbe est magnifique, luisant et sombre, dans les teintes pourpres.

Les fleurs apparaissent de juin à septembre dans leur région d’origine. Cette région marque une saison hivernale plus sèche ; en culture, la plante sera capable de fleurir plus longuement. Les courtes hampes florales se développent à l’aisselle des feuilles, sur le haut des tiges. 3 à 5 fleurs par hampes semblent délicatement suspendues sur le feuillage sombre. Les fleurs de profil, ont une allure campanulée, avec un éperon court et épais. Par contre, de face elles s’ouvrent sur une corolle de symétrie bilatérale, rappelant les orchidées. Plus haute que large, la corolle est blanche, éclaboussé de rose pourpré dans sa gorge.

La structure de cette balsamine, qui est considérée du point de vue phyllogénétique comme très ancienne, est compliquée, elle est certainement adaptée pour une pollinisation avec un insecte spécifique, tout comme les Orchidées, qui sont, elles, considérées comme très évoluées.

Il est probable que pour obtenir des graines de cette espèce en culture, la pollinisation manuelle soit indispensable.

Cultiver Impatiens campanulata

La balsamine campanulée se cultive en serre chaude ou véranda, voire installée en extérieur pendant l’été. Elle demande des températures chaudes, entre 25 et 35 °C le jour, avec une baisse de température conséquente la nuit, le tout assorti d’une humidité atmosphérique de 40 à 50 % et d’arrosages conséquent à l’eau douce.

Le substrat doit être riche et humifère, drainant avec une tendance acide. Il doit recevoir très régulièrement de l’eau, et rester humide.

L’hiver la température minimale supportée est aux alentours de 8 à 10 °C. La terre sera maintenue un peu plus sèche, mais sans excès, à ces températures fraiches.

La plante peut éventuellement se propager par boutures de tige comportant au moins 2 nœuds, ou par semis à la chaleur et à l’humidité.

Le saviez-vous ?

Impatiens campanulata est le sujet de recherche pour en faire une multiplication in vitro, dans le but de la sauvegarder. Elle était autrefois une plante médicinale reconnue.

Espèces et variétés de Impatiens

1000 espèces dans ce genre, annuelles ou vivaces
Impatiens balfouri, la balsamine de Balfour, annuelle
Impatiens bicaudata, l’impatiens à deux éperons
Impatiens glandulifera, la balsamine de l’Himalaya, une invasive annuelle très haute
Impatiens noli-tangere, la balsamine des bois
Impatiens X novae-guinea,  l’impatiens de Nouvelle Guinée
Impatiens omeiana, une vivace couvre-sol rustique
Impatiens qingchanganica, belle espèce rustique

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire