Impatiente de l'Himalaya, Impatiente glanduleuse

Impatiente de l'Himalaya, Impatiente glanduleuse, Impatiens glandulifera
Impatiente de l'Himalaya, Impatiente glanduleuse, Impatiens glandulifera

Botanique

Nom latin  : Impatiens glandulifera
Synonymes  : Impatiens roylei
Famille  : Balsaminacées
Origine  : Himalaya
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : blanc, rose, pourpre
Type de plante : fleur
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 1 à 2 m

Planter et cultiver

Rusticité  : moyennement rustique
Exposition  : mi-ombre, soleil
Type de sol : riche en humus
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : massif, bac, bordure de bassin
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au chaud en avril
Taille : pas de taille nécessaire
Maladies et ravageurs : les aleurodes, les araignées rouges

Impatiens glandulfera se rencontre sous plusieurs appellations : Impatiente ou Balsamine de l'Himalaya, Impatiente ou Balsamine glanduleuse, Balsamine Géante... Et de géante, elle n'en a pas que le nom : c'est une plante herbacée annuelle très vigoureuse. Les tiges vert-rouge sont fortement ramifiées et portent de nombreuses feuilles vertes, oblongues et dentées, aux nervures prononcées.

Si l'impatiente de l'Himalaya est présentée généralement avec une hauteur moyenne de 1,20 m, sachez qu'elle atteint très facilement 2 mètres pour une largeur d'au moins 60 cm. Les fleurs estivales rappellent celles d'Impatiens balfourii (vous la connaissez forcément ; c'est l'Impatiente de Balfour, celle dont vous faisiez exploser les fruits lorsque vous étiez enfant), mais en plus grosses, formant une grappe lâche au bout des tiges. Elles sont roses avec, parfois, des nuances de rouge, de mauve et de blanc. Gorgées de nectar, elles attirent en nombre les abeilles et les bourdons.

Une multiplication (trop) facile !

Impatiente, elle l'est également... par sa méthode de reproduction. En effet, l'automne venu, les fleurs laissent la place à des capsules allongées et explosives qui propulsent, à la moindre occasion et parfois jusqu'à deux mètres, une multitude de petites graines (au pouvoir germinatif très élevé) retenues jusque là prisonnières. Ces dernières profitant de toutes les opportunités pour voyager (insectes, animaux, promeneurs, eau …), l'impatiente de l'Himalaya peut devenir très vite envahissante voire invasive !

Sachez-le avant de l'introduire dans votre jardin. Venue de l'Himalaya, elle s'est naturalisée dans quelques régions de France (comme le centre et l'est) où elle a envahi les bords des cours d'eau.

L'Impatiente de l'Himalaya : une plante pour les coins semi-ombragés

L'impatiente de l'Himalaya s'épanouit volontiers dans un coin semi-ombragé (voire ombragé) du jardin. Le sol doit être riche et frais. Un arrosage en été peut permettre de soutenir la floraison, mais en général, l'impatiente de l'Himalaya se passe de votre aide.

En automne, elle disparaît au moindre coup de froid... jusqu'au printemps prochain si ses petites graines ont atteint le sol !

Le saviez-vous ?

L'Impatiente de l'Himalaya est considérée comme une menace dans quelques régions du monde (Suisse, Canada, ...) ou elle se développe à la place des espèces indigènes.

L'Impatiente de l'Himalaya est une plante que l'on retrouve dans les élixirs floraux « Les fleurs de Bach ».

Espèces et variétés de Impatiens

Le genre comprend plus de 800 espèces
- l'espèce type

Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mme Nature (Ile-de-France)
    Cette plante est considérée comme étant invasive et causant des dégâts sur les écosystèmes européens... Elle se dissémine tellement bien qu'elle envahit de nombreuses zones naturelles. Des chantiers d'arrachage sont mis en place, ce qui coûte de l'argent à la collectivité. En faire la promotion est donc discutable vu les ennuis qu'elle provoque...
    Répondre à Mme Nature
    Le 17/06/2016 à 11:39
  • Diane (Bretagne)
    Je demeure en bretagne et dans le jardin cette impatiens se développe énormément J'en retire par brassée losqu'elle prend trop de place
    Répondre à Diane
    Le 24/08/2014 à 11:47
    Simpatique (45220 Loiret 15kms de Montar)
    Ce matin sur RTL j'ai entendu les louanges d'l impatience de l'Himalaya, pouvez-vous me donner une adresse pour en commander ?
    Le 10/09/2017 à 11:15
  • Fabienne Toulza
    Il y a au moins 20 ans que ma grand mere en a semé quelques graines .Aujourd hui j ai repris ce jardin et si je n y mettais pas bon ordre il en serait recouvert ainsi que celui du voisin. J adore cette plante la mienne fait des fleurs rose et blanches associée a des hortensias c est du plus bel effet .
    Répondre à Fabienne Toulza
    Le 18/07/2013 à 09:59
  • Marie Helene Marie-helene
    Bonjour , je voudrais savoir comment est se feconde l'impatience de zanzibar .car moi les fleurs tombent .vous avez un remede docteur !!!mdr
    Répondre à Marie Helene Marie-helene
    Le 03/07/2013 à 16:34
  • Très belles fleurs sur la photo du haut : j'en ai dans mon jardin, toujours remplies d'abeille (les fleurs) j'avais pris un plant au bord du Canal de Nantes à Brest, vers l'embouchure de Brest : malgré les nombreuses graines éparpillées, - la gousse éclate pour projeter les graines au loin - dont le nom de plante envahissante - je n'ai pas constaté, le long du canal, une prolifération rapide, ni dans mon jardin : il est repoussé cette année seulement trois graines. Ces fleurs vont du rouge-violet au blanc, avec toutes les nuances décroissantes. plante annuelle, donc possibilité de supprimer - dans les jardins - les plants en surnombre.
    Répondre à
    Le 16/10/2012 à 17:28