La pollinisation manuelle des cucurbitacées

Organe de reproduction mâle des cucurbitacées
Organe de reproduction mâle des cucurbitacées

Souvent le jardinier s'impatiente devant les plants de cucurbitacées qui ne semblent produire que des fleurs ou au mieux des fruits avortés. Pourquoi ne pas donner un petit coup de pouce à Dame Nature en accélérant le processus ?

Organe de reproduction mâle de la courge Base enflée de la fleur femelle des cucubirtacées Organe de reproduction femelle de la courge Mise en relation des organes mâle et femelle de la courge

Comprendre le cycle de reproduction des cucurbitacées

Comme toutes les plantes, les cucurbitacées dont les courges, les melons, les courgettes et autres pâtissons font partie, ont un cycle végétatif bien précis. La majorité de ces plantes s'épanouissent sur une année sous nos latitudes et disparaissent dès les premiers frimas. Dans les régions les plus fraîches, la taille des plants de courges et la pollinisation manuelle qui accélère le processus de fructification seront bénéfiques.

La plante commence par produire des feuilles puis progressivement quelques fleurs mâles, plus tard des fleurs femelles qui donneront les fruits tant attendus, si elles sont pollinisées par les insectes.

La taille induit une apparition plus rapide des fleurs femelles sur les courges, les melons et les pastèques. Leur présence en même temps que des fleurs mâle de même développement sont essentielles à la fructification. Les insectes feront le reste, mais ne comptez pas sur le vent, il ne suffit pas à ce type de pollinisation. Pensez à favoriser la biodiversité pour que ces petits auxiliaires soient très présents et évitez l'emploi de produits phytosanitaires chimiques.

Comment polliniser les cucurbitacées ?

Facile à mettre en œuvre, la pollinisation manuelle des cucurbitacées est une opération à la portée de tous, même des jardiniers novices.

Matériel nécessaire :

  • Des petits ciseaux ;
  • Un pinceau ;
  • Une étamine ;
  • Du raphia.

Comment procéder ?

  • Agissez par temps calme, sans vent ni pluie.

  • Repérez une fleur femelle reconnaissable au léger renflement à sa base et une fleur mâle de la même variété mais ne se trouvant pas sur le même plant pour des questions de richesse en matériel génétique. La fleur mâle se reconnaît à son absence de renflement à sa base et à son pistil proéminent couvert de pollen.

  • Coupez le pistil de la fleur mâle à sa base à l'aide de ciseaux ;

  • Rapprochez-vous de la fleur femelle et prélevez le pollen avec les poils du pinceau sur le pistil.

  • Placez ce pollen à l'intérieur de la fleur femelle directement sur son organe reproducteur situé en plein centre de la fleur.

  • Pour éviter que les insectes ne risquent de polliniser la plante avec une autre variété, placez une étamine autour de la fleur et fermez-la avec du raphia.

  • Patientez deux ou trois jour pour la retirer et laissez faire la nature.

Lire aussi
La pollinisation manuelle La pollinisation manuelle

La pollinisation manuelle se substitue parfois à la nature dans les vergers, au potager ou au jardin d'ornement et ce, pour diverses raisons plus ou moins inquiétantes selon les régions du globe....

La pollinisation des arbres fruitiers La pollinisation des arbres fruitiers

La majorité des arbres fruitiers nécessitent une pollinisation croisée pour produire des fruits. La plupart d'entre-eux possèdent bien des organes mâles et femelles dans leurs fleurs mais tous ne...

La pollinisation La pollinisation

La nature est bien faite : pour se reproduire, les plantes ont mis au point des techniques incroyables de pollinisations. La pollinisation est une opération très importante car, quel que soit son...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Vos commentairesAjouter un commentaire