Salsifis cultivé, Salsifis à feuilles de poireau, Salsifis blanc

Salsifis cultivé, Salsifis à feuilles de poireau, Salsifis blanc, Tragopogon porrifolius

Botanique

Nom latin  : Tragopogon porrifolius
Synonyme  : Tragopogon sinuatus
Origine  : Europe, Afrique septentrionale
Période de floraison : juin à août
Couleur des fleurs  : rose violacée
Type de plante : bisannuelle
Type de végétation : plante bisannuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 1,20 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique jusqu'à -24 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : profond et meuble
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : potager, plante ornementale
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : automne, hiver

Tragopogon porrifolius, le salsifis cultivés ou salsifis blanc est une plante bisannuelle appartenant à la famille des Astéracées. D’origine européenne et/ou africaine, le salsifis cultivé est subspontané en France, poussant naturellement sur les plaines côtières. C’est un légume, probablement introduit il y a des siècles, et qui s’est naturalisé.

En culture de nos jours, bien que souvent remplacé au potager par la scorsonère, Tragopogon porrifolius a le charme du légume ancien. Il est, de plus, facile à conserver dans le jardin, puisqu’il se naturalise facilement. En outre, il est très ornemental en fleur et en graine.

Description du salsifis cultivé

Tragopogon porrifolius est une plante bisannuelle hémi-cryptophyte. Elle germe et développe une rosette de feuilles la première année, puis passe l’hiver sous forme d’une racine, protégé du froid dans le sol. Elle s’élève ensuite en une tige rameuse, parfois jusqu’à un mètre de hauteur. Le salsifis blanc fleurit en mai-juin la seconde année de culture.

Les feuilles sont très longues et étroites, en gouttière, d’une jolie teinte gris-vert, presque toujours dressées verticalement; la tige s’étoffe en nombreuse ramifications resserrées les unes contre les autres : toute la plante est étroite, de 30 cm de large en moyenne. Le salsifis blanc développe une racine épaisse et longue, à la saveur agréable. Feuilles et tiges offrent une architecture très structurée, aux lignes verticales, particulièrement décorative lorsqu’ils sont groupés. De juin à août, les nombreux et grands capitules anguleux roses violacées éclosent à différentes hauteurs sur ces tiges. Les fleurs hermaphrodites sont pollinisées par les insectes et sont en graines de juillet à octobre. Le salsifis blancs se couvre alors de très belles fructifications, rondes et géométriques, faite des grandes aigrettes en forme de parachutes. Les graines sont dispersées par le vent.

Au potager, Tragopogon porrifolius est cultivé pour ses racines légumes, consommées cuites dans l’eau salées et ses jeunes pousses tendres, crues en salade ou cuites. Il n’est pas sensé aller jusqu’à la floraison sauf, si on souhaite en récolter des graines.

Des améliorations de l’espèce sont plus couramment cultivées, soit pour leur précocité, soit pour leur racine mieux formée, donc plus productive ou plus facile à éplucher.

  • Salsifis blancs Mammouth, ou Mammouth améliorés, aux grosses et longues racines lisses
  • Salsifis blancs améliorées et salsifis blancs amélioré de Russie, plus précoces

Culture du salsifis blanc au potager

Le salsifis blanc se cultive en exposition ensoleillée, dans un sol meuble et profond, de sablonneux à argileux, même lourds mais sans cailloux. Il n’apprécie pas la matière organique non décomposée.

De mars à mai, les longues graines sont semées en lignes espacées de 25 cm minimum, recouverte de 1 ou 2 cm de terre seulement. La terre est tassée par un arrosage immédiat. Les graines demandent que la terre reste mouillée jusqu’à la germination, c’est pourquoi elles seront semées tôt en saison. Elles sont capables de lever en 8 jours. Les lignes sont éclaircies lorsque les plants ont 2 vraies feuilles, en ne laissant qu’un pied tous les 8 cm.

La croissance de la racine du salsifis est plus égale, donc moins tortueuse et plus tendre, s’il ne souffre pas trop de la sécheresse.

La récolte à lieu à partir d’octobre et peut durer tout l’hiver. Le sol est paillé alors pour éviter qu’il ne gèle en profondeur, afin de faciliter l’arrachage. Cette récolte se fait de préférence au fur et à mesure des besoins. C’est bien meilleur !

Différence entre la scorsonère et le salsifis

L’allure générale des plantes se ressemble, mais la scorsonère est pourvue d’une racine noire, et de capitules de même forme que le salsifis, mais jaunes.

Espèces et variétés de Tragopogon

Le genre comprend environ 150 espèces
Tragopogon pratensis, salsifis sauvage
Tragopogon crocifolius, salsifis à feuilles de crocus

Lire aussi
Les jardins du Quai Louis Blanc (72) Les jardins du Quai Louis Blanc (72)

Entre histoire et modernité... Si la ville du Mans est plus connue pour ses spécialités culinaires ou sa course de 24 heures, c’est aussi une ville riche en histoire. Le vieux Mans, la...

Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Le mur végétal par Patrick BLANC Le mur végétal par Patrick BLANC

Véritable fresque vivante, le mur végétal imaginé par Patrick BLANC est basé sur une nouvelle technique de culture qui permet de végétaliser n'importe quelle surface verticale en s'affranchissant...

Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main

Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développé. A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les...

Vos commentairesAjouter un commentaire