Enrichir le sol

Enrichir son sol
Enrichir son sol

La plupart des végétaux apprécient un sol fertile où ils trouveront tous les éléments nécessaires à leur croissance. Il existe plusieurs manières simples d'enrichir le sol. Voyons lesquelles.

Le fumier

Le fumier est un amendement idéal pour les cultures gourmandes notamment au potager. Tomates, courges, courgettes ou aubergines pousseront bien et produiront plus dans un sol enrichi.

Le fumier s'incorpore lors de la préparation du sol soit en automne soit au printemps un bon mois avant les plantations. Il sera alors mêlé à la terre afin de bien l'incorporer. Préférez du fumier de cheval ou du fumier de bovins, le fumier de mouton est aussi très intéressant car très nutritif. Renseignez-vous alors auprès des fermes de votre environnement, les agriculteurs sont généralement généreux !

Évitez les fientes de poules, beaucoup trop fortes qui risqueraient de brûler vos végétaux ainsi que le lisier de cochons. D'une manière générale préférez toujours un fumier issu d'un élevage bio où les animaux ne sont pas boostés aux hormones et autres antibiotiques.

Le compost

Le compost est issu des déchets végétaux de la cuisine ou du jardin. C'est un amendement riche, gorgé de nutriments et où la vie est bien développée (micro-organismes, pédofaune...).

Issu du recyclage, il est gratuit et vous pourrez à la foi vous en servir au potager, au jardin d'ornement mais aussi pour vos plantes d'intérieur.

Au potager il peut être introduit, comme le fumier lors de la préparation du sol mais aussi à la plantation. Il n'y aura alors aucun risque de brûlure. En cours de culture, vous pourrez aussi le griffer aux pieds des plantes pour le faire pénétrer dans le sol. L'eau d'arrosage diffusera alors les nutriments dans les racines.

Au jardin d'ornement, vous pouvez l'utiliser dans les trous de plantation, mais aussi au pied des plantes à l'automne et au printemps.

A la maison, il servira à rempoter les plantes d'intérieur avec un mélange constitué pour 1/3 de compost et pour 2/3 de terreau. Il pourra en outre être utilisé pur, dans les opérations de surfaçage des grandes plantes trop imposantes pour être rempotées.

Les engrais en granulés

Concernant les engrais bio organiques, nul risque de brûlure. Attention aux engrais chimiques (type billes bleues) qui doivent être strictement dosés. Tous ces types d'engrais sont épandus au pieds des plantes déjà en place pour activer leur croissance.

Les engrais verts

Il s'agit de plantes qui, une fois leur cycle de vie terminé seront enfouies dans la terre afin de s'y décomposer et de l'alléger. Certains engrais verts fixent l'azote dans le sol et le rendent plus meuble, ils seront idéaux pour couvrir le sol du potager durant l'hiver ou pendant une jachère. Ils apporteront ainsi, lors de leur pousse ou après enfouissement, de nombreux éléments essentiels à la croissance de vos futures cultures.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire