Russule naine

La Russule naine, Russula nana, est un champignon non comestible mais dont la rencontre est appréciée pour sa délicate senteur vanillée.

Russule naine, Russula nana
Russule naine, Russula nana

Botanique

N. scientifique Russula nana
Synonymes Russula alpestris, Russula emetica var. alpestris, Russula fragilis var. alpestris
Famille Russulacées
Chapeau hémisphérique puis étalé à déprimé, rouge vif puis se délave par endroits, D. 2 à 5 cm
Hyménium lames blanches, assez serrées et épaisses
Spores sporée blanche
Anneau absent
Pied cylindrique et ferme, blanchâtre puis se teinte de gris-ochracé, H. 2 à 6 cm
Chair ferme et épaisse, blanche, parfois rouge sous la cuticule
Volve absente
Odeur faible mais particulière, senteur vanillée, fruitée

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeen été et en automne
Habitatmilieux prairiaux, en symbiose avec les saules nains et les dryades, zones alpines et arctiques
Confusions possiblesRussula alpigenes, Russula laccata, Russula emetica
Toxicitésans intérêt culinaire, voire toxique
Russule naine, Russula nana

La Russule naine, Russula nana, marque de son chapeau rouge les prairies alpines et arctiques, installée sous les bosquets de saules ou émergeant des tapis de dryades. Ce Basidiomycète de la famille des Russulacées est une petite espèce non comestible mais dont la rencontre est appréciée pour sa délicate senteur vanillée.

Description de la Russule naine

La Russule naine possède un chapeau mesurant entre 2 et 5 cm de diamètre, d'abord hémisphérique il va s'étaler jusqu'à être légèrement déprimé en son centre. D'un rouge vif, très voyant, sa surface est peu à peu parsemée de zones délavées, roses, crèmes ou blanchâtres. La partie centrale du chapeau est généralement plus sombre chez les jeunes individus encore convexes. La marge, concolore au reste du chapeau, est lisse et régulière, devenant cannelée avec l'âge. Sous celles-ci, les lames d'un blanc pur sont assez serrées et épaisses. Tout comme ces dernières, le pied est blanchâtre mais se teinte souvent de gris-ochracé en vieillissant. Mesurant entre 2 et 6 cm, il est ferme et arbore une forme cylindrique. Enfin, la chair ferme et épaisse est blanche, parfois rouge sous la cuticule. Sa saveur est piquante, désagréable mais son odeur discrète tend vers des senteurs fruitées, vanillées.

Détermination de Russula nana

La couleur rouge vif puis plus délavée de Russula nana en fait l'une des seules russules portant ces caractéristiques en zones alpines et arctiques. Elle peut toutefois présenter des ressemblances avec deux espèces montagnardes associées aux saules nains. La Russule fragile des alpages, Russula alpigenes et la Russule de Norvège, Russula laccata. La première exhale la même odeur vanillée mais possède des teintes davantage pourpres. De même, la deuxième est plus pourpre mais elle ne dégage pas d'odeur particulière.

Une dernière confusion, avec la Russule émétique, Russula emetica, est très peu probable mais les teintes et les dimensions communes entre ces deux espèces peuvent parfois prêter à confusion. Pour écarter toute méprise, il est suffisant de savoir que la Russule émétique pousse sous les conifères, principalement sous les épicéas.

Milieu de vie de la russule naine

Peu commune, cette espèce est retrouvée en montagne ou dans les zones arctiques. Elle entretient une symbiose mycorhizique avec les saules nains à proximité. Cette symbiose ne s'arrête pas aux salicacées, les dryades peuvent également en bénéficier. Telle que la Drayde à 8 pétales, Dryas octopetala ou bien la Drayde à feuilles entières, Dryas integrifolia. La Russule naine se développe en troupes de quelques individus de façon plus ou moins clairsemée. La période la plus favorable à son développement s'étale tout au long de l'été et de l'automne.

Toxicité ou intérêt culinaire 

Champignon considéré comme non comestible. Sa chair ne possède pas de grand intérêt culinaire et peut même s'avérer toxique.

Espèces et variétés de Russula

Parmi la grande diversité de russules, un certain nombre d'entre-elles se développent à proximité de saules nains des régions montagnardes et arctiques :

  • Russula alpigenes : Russule fragile des alpages, chapeau rouge-violet au centre noir puis rougeâtre et blanchâtre
  • Russula heterochroa : chapeau pourpre avec des teintes orangées ou jaunâtres
  • Russula laccata : Russule de Norvège, chapeau brun-rouge à brun-violacé, parfois olivâtre
  • Russula pascua : Russule écrevisse des alpages, chapeau rougeâtre au centre rouge-noirâtre
  • Russula pseudocampestris : chapeau pourpre avec des teintes orangées ou jaunâtres
  • Russula subrubens : Russule écrevisse des saules, seulement sous les saules, de la plaine jusqu'en zone alpine, chapeau rougeâtre
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Russule écrevisse, Russule xérampéline, Russule feuille-morte, Russula xerampelina Russule écrevisse, Russule xérampéline, Russule feuille-morte, Russula xerampelina

Etonnant ! Un champignon à odeur de crustacé, typique de la Russule écrevisse, Russula xerampelina. Ce champignon comestible est recherché sous les forêts de pins par les mycophages avertis.

Russule des épicéas, Russule intègre, Russula integra Russule des épicéas, Russule intègre, Russula integra

Champignon commun des montagnes, la Russule des épicéas, Russula integra, est un bon comestible méconnu.

Russule dorée, Russule rouge-jaune, Russula aurea Russule dorée, Russule rouge-jaune, Russula aurea

Peu commune, la Russule dorée est l'une des plus jolies Russules avec ses couleurs jaune d'or à rouge doré. La vivacité des teintes, fait craindre à une espèce toxique, et[...]

Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra Russule de velours rouge, Russule rouge cinabre, Russula rubra

D'un beau rouge de velours, la russule rouge apporte sa touche vive, tirant sur le rose, à cette grande famille de Basidiomycètes commune dans nos régions

Vos commentairesAjouter un commentaire